Séminaire interdisciplinaire Penser la pandémie

Penser la pandémie

12 Mai 2020 - 8 Juin 2021

[EN LIGNE] L'influence du confinement sur la santé physiologique et psychologique chez les étudiants, résultats d’enquête

26 Janvier 2021

Didier Truchot, professeur de psychologie sociale au Laboratoire de Psychologie de Université de Franche-Comté, interviendra dans le cadre du séminaire par visioconférence « Penser la pandémie ». Il présentera les résultats d’une recherche menée en collaboration avec Marie Andela, maître de conférences en psychologie sociale (Laboratoire de Psychologie) et Habiba Takhiart, étudiante en master de psychologie.

Séminaire interdisciplinaire Penser la pandémie
Estelle Franc

Il est avéré que les mesures de confinement contribuent à prévenir la transmission de la maladie et le nombre de morts. D’après la revue de question de Nussbaumer-Streit et al., (2020), le confinement réduit les risques d’infection de 44 à 81 % et la mortalité de 31 à 63 %.

Toutefois, ces mesures ont des conséquences psychologiques néfastes. C’est particulièrement vrai pour les étudiant-e-s qui représentent une population vulnérable en matière de santé mentale notamment à cause de la transition à l'âge adulte et des difficultés financières qu'ils/elles rencontrent. Cependant, tant en France qu’au niveau international, nous manquons de recherches systématiques explorant les sources de dépression (c'est-à-dire les facteurs de stress ou stresseurs) auxquelles cette population est confrontée. S’il est avéré que le confinement est associé à la dépression, on ne sait pas quels stresseurs perçus pendant ces périodes, expliquent cette dépression élevée chez les étudiant-e-s.
Les troubles du sommeil représentent un autre problème qui touche les personnes mises en confinement. Mais rare sont les études qui se sont penchées sur ces troubles chez les étudiant-e-s et aucune ne s'est penchée sur leurs antécédents. Pourtant, ces troubles du sommeil ont des conséquences néfastes sur les performances académiques.

Par conséquent, les objectifs de la recherche « Impact des stresseurs associés au confinement sur la dépression et les troubles du sommeil des étudiant-e-s universitaires. Effets médiateurs et modérateurs des inégalités économiques et du (manque de) soutien social », menée auprès de 2 400 étudiant-e-s, sont d'étudier les facteurs de stress perçus pendant le confinement ainsi que de déterminer leurs liens avec la dépression et les troubles du sommeil. Les chercheur-e-s prennent également en compte les effets modérateurs et médiateurs des inégalités économiques et sociales, notamment en terme d’intégration et de soutien social.

 Le séminaire « Penser la pandémie » appréhende la diversité des dimensions de la crise actuelle en partageant questions, approches et outils des différentes disciplines. Les séances se déroulent sous la forme d’une intervention de 45 minutes et 45 minutes de discussion.

Toute personne intéressée pour suivre le séminaire en direct et poser des questions doit s'inscrire auprès d’Arnaud Macé ou Patrick Giraudoux. Les vidéos des séances sont ensuite disponibles sur une chaîne Youtube dédiée ou Canal U.

Horaires

De 17h à 18h30

Contact

Arnaud Macé arnaud.mace@univ-fcomte.fr

Patrick Giraudoux patrick.giraudoux@univ-fcomte.fr

Visionner les captations Youtube ou Canal U

En lien avec cet évènement...