Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).

Le Kiosque

Et maintenant ? Réflexions éthiques sur la pandémie de Covid-19

Et maintenant ? Réflexions éthiques sur la pandémie de Covid-19

Après plusieurs mois d’une crise sanitaire de grande ampleur, au cours de laquelle des mesures diverses de lutte contre la pandémie de Covid-19 ont été préconisées ou imposées, où en sommes-nous et quelles perspectives s’ouvrent à nous ?

La question, posée ici sur le plan éthique, interroge l’expérience des confinements, des limitations d’accès des malades par leurs proches dans les hôpitaux ou les Ehpad, des préférences vaccinales, des débats et polémiques sur la recherche scientifique en temps de crise, etc. Elle bénéficie des regards croisés d’auteurs de disciplines diverses : gériatrie, pédiatrie, réanimation, orthophonie, psychiatrie, mais aussi sociologie, philosophie et droit.

Dialogues d’histoire ancienne 48/1

Dialogues d’histoire ancienne 48/1

DOSSIER : Le prince ému. Le gouvernement des sentiments, d’Auguste aux Sévères

Sarah Rey, Le prince ému. Le gouvernement des sentiments, d’Auguste aux Sévères

Romain Loriol, Les émotions religieuses du Prince, d’Auguste à Domitien

Catherine Baroin, Claude ou l’absence de contrôle de soi

Karolina Kaderka, Massimiliano Papini, Sensus e perturbationes nei ritratti degli imperatori

Judith Hagen-Hack, Der Herrscher weint. Überlegungen zur Funktion von Tränen in der politischen Kommunikation der römischen Kaiserzeit

 

Gabriel Casasnovas, ¿Racismo en la Antigüedad Clásica? Un enfoque restringido

Damien Chaussende,Les genres de l’histoire dans la Chine Classique : des catalogues bibliographiques à Liu Zhiji

Luca Montecchio,I Romani nel Corno d’Africa. Controllo delle vie marittime verso terre lontane e incognite

Nerea Terceiro Sanmartin, Contexto discursivo y filosofía política en la República de Platón

Christophe Burgeon, L’incendie du temple de Jupiter capitolin en 83 avant J.-C. dans les Mémoires de Sylla

Marta Prevosti, Ramon Járrega, Lluís Casas, Boutheina Fouzai, Siwar Baklouti, Nejia Laridhi-Ouazaa, Sidi Zahruni, una alfarería en el ager de Neapolis (Tunez): aglomeración o vicus circa villam?

Raúl Serrano Madroñal, Algunas consideraciones sobre el peaje de las tropas de Saro y los bagaudas alpinos

 

Chronique des travaux en Égypte. Chronique 2022

Paysages et cadastres de l’Antiquité. Chronique 2022

Les concepts en sciences de l’Antiquité : mode d’emploi. Chronique 2022

Actualités

Penser les pratiques collectives

Penser les pratiques collectives

Ce volume est consacré à l’héritage philosophique d’André Tosel et Robert Damien. Il propose un parcours autour des réflexions collectives qu’ils ont suscitées au sein du laboratoire Logiques de l’agir, dont ils furent les deux premiers directeurs.

Lieux de culte, lieux de cohabitation dans le monde romain

Lieux de culte, lieux de cohabitation dans le monde romain

Inscrits dans des systèmes dynamiques, les lieux de culte se définissent comme des espaces de tension et d’appropriation, où les rites prennent sens avec la pratique de cultores dont l’appartenance éventuelle à différentes communautés incite à s’interroger sur la manière dont chacun d’eux s’approprie ce paysage religieux.

L’ouvrage vise à faire percevoir les logiques relationnelles à l’œuvre autour des lieux de culte par l’examen des vestiges archéologiques et cultuels, des inscriptions religieuses et des sources littéraires afin d’observer la continuité, l’adaptation ou, dans la durée, la conversion de ces espaces, privés ou publics, à Rome ou dans les provinces.

Semen 51: Matérialités vocales : voix, genre et médias

Semen 51 Matérialités vocales : voix, genre et médias

Ce dossier de la revue Semen traite des liens entre genre et voix dans les pratiques médiatiques contemporaines et s’intéresse aux phénomènes vocaux dans leur matérialité.

La fabrique du genre – au sens des rapports sociaux de sexe – se manifeste dans la voix à la fois lors de son émission et de sa réception ; cependant, la voix demeure une entrée assez peu explorée pour saisir les modalités d’incorporation du genre. Ainsi, l’objectif de ce dossier est d’étudier la voix, dans ses diverses expressions et notamment dans ses manifestations médiatiques, en tant que technologie de pouvoir.

C.L.R James : racisme et lutte de classe

C.L.R James : racisme et lutte de classe

L’entrelacement des conflits de classe et du racisme est une question très discutée. Très tôt, ceux qui se revendiquent de l’héritage de Marx prennent en charge ce problème ; et parmi eux, C.L.R. James (1901-1989).

C’est en Angleterre, où il est venu comme journaliste, qu’il prend la décision d’écrire un livre sur la révolution de Saint-Domingue, « l’unique révolte d’esclaves de l’histoire à avoir réussi ». Le livre sera publié en 1938 sous le titre : Les Jacobins noirs. Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue.

Contre les lectures raciales de l’événement, lectures alors dominantes, C.L.R. James met en lumière les dynamiques de classes à l’œuvre au cours de la révolution.

Tristan et Isolde : de l’aube au crépuscule

Tristan et Isolde : de l’aube au crépuscule

Ce 12e numéro du Paon d’Héra désire honorer le mythe de Tristan et Isolde en inscrivant les recherches dans une perspective d’histoire des idées et des représentations.

Présentant des sources puisées en amont et en aval de l’opéra romantique de Wagner, ce livre a le mérite d’approcher la légende par les truchements littéraire et musicologique, scénographique et cinématographique. Dans ce sillage, les auteurs de Tristan et Isolde : de l’aube au crépuscule – mythes, musiques, scènes et films ont réuni – en dehors des rapports visant Wagner et Debussy – les figures sœurs que sont Éros et Thanatos, la Nuit et le Jour, le Bien et le Mal, la Musique et le Silence, les Lumières et les Ténèbres…

Échanges et vie économique en Franche-Comté

Échanges et vie économique en Franche-Comté

Pour la première fois une étude globale des amphores en Franche-Comté durant l’Antiquité offre une image de la vie économique à partir de denrées aussi essentielles que les vins, l’huile d’olive et les sauces de poisson. Sont pris en compte la capitale Besançon, mais aussi nombre d’autres cités, sites ruraux ou sanctuaires soit 57 sites qui comptent environ 4 500 amphores.

À ce riche corpus s’associe une étude épigraphique des 309 timbres sur amphores, des marques peintes et des graffiti. Ce tableau général sur la consommation et la provenance de denrées essentielles traduit les voies commerciales remarquables qui relient Besançon au limes germanique.

Revue internationale d’Histoire Militaire Ancienne – HiMA 10, 2021

Revue internationale d’Histoire Militaire Ancienne – HiMA 10, 2021

Un dossier spécial rassemble quatre contributions qui ont chacune, à leur manière, cherché à percevoir, « au-delà du mirage », selon l’expression créée par François Ollier, les pratiques et les comportements militaires spartiates à l’époque archaïque et classique, Sparte apparaissant comme une cité, certes particulière, mais également comparable aux autres.

Huit articles variés et un article dans la rubrique « Regards passés/présents » complètent ce numéro.

L’empire perse, les Grecs et le politique

L’empire perse, les Grecs et le politique

L’empire perse achéménide fascine les Grecs, qui le perçoivent de façon très déformée, et qui comprennent mal son fonctionnement. Au ve siècle avant J.-C, son observation alimente leur réflexion politique, parallèlement à la stasis, terme par lequel ils désignent les conflits internes de leurs cités.

Dans ce double exercice, Hérodote, les Tragiques et les Sophistes pensent le politique, et ils préparent la naissance de la théorie politique au siècle suivant. Le débat sur la meilleure constitution en procède : Hérodote le projette sur les conjurés perses de 522 (III, 80-82). La crise qui éclate cette année-là dans l’empire perse tient à ce que la succession de Cyrus, mort en 530 avant J.-C., n’était pas réglée, bien qu’il ait désigné son fils Cambyse pour lui succéder. Ce dernier a probablement compromis lui-même ce processus, en faisant éliminer son frère Bardiya, en dévoyant à cette fin le rituel originellement babylonien du substitut royal, ignoré des Grecs en tant que tel, mais transformé par eux de façon totalement inconsciente sur le mode du dédoublement et de la ressemblance. L’instrument de cette machination, le mage Gaumāta, était devenu Bardiya, en vertu même du rituel, et il a prétendu régner à la place de Cambyse avant même sa mort, survenue selon toute apparence de façon accidentelle. Darius, probable cousin de Cambyse, a renversé le mage avec 6 conjurés, pour régner à son tour, en prétendant restaurer la légitimité dynastique. Le débat constitutionnel qui précède son avènement chez Hérodote est fondé sur une arithmétique élémentaire opposant constamment le petit nombre, réduit jusqu’au chiffre un, un effectif un peu plus important, mais qui demeure restreint, et le grand nombre. Cette distinction se retrouve entre la monarchie, pouvoir d’un seul, l’oligarchie, pouvoir d’une minorité, et la démocratie, pouvoir du grand nombre. Les Grecs l’appliquent au champ du politique, alors que le monde indien répartissait les fonctions duméziliennes selon le même critère. L’historiographie grecque des rois mèdes et perses est fondée sur une typologie d’inspiration tout aussi tri-fonctionnelle, qui réserve à chacun d’entre eux un rôle : roi fondateur et organisateur, roi guerrier, souverain lié à la Troisième Fonction. Cette typologie n’est pas un carcan rigide, et elle s’adapte à chacun des règnes, et à chacun des monarques.

Dialogues d’histoire ancienne supplément 24 ; Une République impériale en question ?

Une République impériale en question ?

Ces neuf essais tentent de modifier notre approche des premiers siècles avant et de notre ère, à Rome et dans le monde romain, en abordant la notion de « République impériale », au moyen de l’étude des sources (littéraires, épigraphiques ou numismatiques) et des moments de transition entre la république et le principat, au travers d’analyses politiques, sociales et administrative

s. Le modèle impérial fait ainsi l’objet d’un nouvel éclairage à partir de définitions renouvelées de la res publica en tant que chose publique et État romain. Les figures de Cicéron et de Sénèque, des imperatores ainsi que d’Auguste ou de Tibère sont au cœur de cet ouvrage, fruit d’une recherche collective en cours.

Sources, itinéraires et prolongements. Regard(s) sur le parcours de Semen

Sources, itinéraires et prolongements. Regard(s) sur le parcours de Semen

Ce premier volume (50/1) de la 50e livraison de Semen retrace le parcours thématique, disciplinaire et épistémologiquede la revue.

D’abord espace de publication d’un séminaire du laboratoire GRELIS dominé par la relation au littéraire, Semen, fondée en 1983 par Jean Peytard et Thomas Aron, s’est transformée au fil des mutations institutionnelles, de la diversification de ses objets, des acquis de la recherche, de l’évolution des disciplines et de l’ouverture de la revue à l’interdisciplinarité (en relation avec les Sciences de l’information et de la communication). Ce numéro est l’occasion pour les contributrices et contributeurs d’opérer un retour sur cette évolution.

Bernard-Joseph Saurin. Spartacus, tragédie

Bernard-Joseph Saurin. Spartacus, tragédie

Cette édition critique de la première tragédie consacrée en France au personnage de Spartacus permet de situer Bernard-Joseph Saurin dans le milieu intellectuel des Encyclopédistes. Sa tragédie de 1760, remaniée en 1769, se propose « école publique de morale », s’inscrivant pleinement dans le programme idéologique et artistique des Lumières.

Les trahisons faites par Saurin sur le Spartacus historique sont à replacer dans l’histoire de la construction de l’identité nationale portée par le Tiers-Etat à l’horizon de la Guerre de Sept ans. Elles sont à inscrire dans l’invention du grand homme proposée par le xviiie siècle, notamment par les tragédies à « propagande philosophique » post-voltairiennes.

L’esthétique, le principe

L’esthétique, le principe

La présente livraison est principalement articulée autour de deux thèmes de l’agré­gation de philosophie, l’esthétique et le principe. L’intérêt est double : offrir des études sur des auteurs classiques (Hegel, Kant, Duns Scot, Arendt) aux agrégatifs, et ouvrir des pistes de réflexion en donnant à voir certains problèmes de la recherche philosophique actuelle.

Ce numéro contient également un entretien avec Louis Ucciani, l’occasion d’un regard rétrospectif sur le parcours de celui qui fut le directeur de la revue jusqu’à présent ; ainsi que trois notes de lecture consacrées à Jacques Bouveresse, Jean-Hugues Barthélémy et Jacques Rancière.

Le récit de guerre comme source d’histoire, de l’Antiquité à nos jours

Le récit de guerre comme source d’histoire, de l’Antiquité à nos jours

Le récit de guerre, c’est-à-dire la relation orale, écrite, visuelle de l’histoire des hommes en guerre est sans conteste un révélateur de phénomènes culturels et sociaux d’ampleur. Le présent volume rassemble 37 contributions d’histoire issues de trois journées d’études organisées à Blois (2013), Rouen (2014) et Paris (2014) consacrées au récit de guerre.

Conçu pour un dialogue entre les disciplines (histoire, archéologie, histoire de l’art, et littérature), ce livre envisage de façon thématique, le récit de guerre comme « source et genre », expression de la « violence des soldats » et de la « place des civils » dans les guerres, de l’Antiquité à nos jours.

Le libéralisme caméléon : Les libéraux sous le Second Empire (1848-1870)

liberalisme_cameleon

Que signifie « libéral » ? La réponse est moins évidente qu’il n’y paraît. Le libéralisme se nourrit d’ambiguïtés, de paradoxes, et défie les étiquettes politiques. Entre histoire et sociologie, cet ouvrage étudie l’itinéraire politique et intellectuel des libéraux après la révolution de 1848.

Dans la période d’effervescence des années 1860, des personnalités telles qu’Émile Ollivier, Anatole Prévost-Paradol ou Édouard Laboulaye s’emploient à faire exister un « parti libéral » qui rebattrait les cartes politiques. Dans le sillage de Tocqueville, ils imaginent les conditions d’un gouvernement libéral en démocratie, qui s’accommoderait de la monarchie comme de la république.
Un libéralisme nouveau se dessine.

Socio-écosystèmes. L'indiscipline comme exigence du terrain

Socio-écosystèmes

La notion de socio-écosystème répond à la nécessité de comprendre, dans l’Anthropocène, comment interagissent les processus adaptatifs dont résulte la coévolution des êtres vivants.

Étudier les socio-écosystèmes, c’est tenir compte de la diversité des échelles d’espace et de temps afin de pénétrer l’enchevêtrement des forces écologiques, sociales et économiques dont émerge un ensemble de dynamiques complexes qui conditionnent l’habitabilité de la terre.
Cet ouvrage analyse, par des cas concrets dans des socio-écosystèmes régionaux et sur plusieurs continents, comment la recherche-action a permis de trouver des réponses à des questions touchant à la fois à l’agriculture, la santé et la protection de la biodiversité. Il montre que ces entreprises n’auraient pu aboutir sans la mobilisation conjointe de pratiques liant la communauté des vivants et des objets, la communauté des savoirs et les communautés d’action. Ces exemples s’accompagnent également d’une réflexion sur les conditions qui permettent de mener ces recherches à leur terme.

Rusé comme un humain.La ruse dans tous ses états

Rusé comme un humaine

La ruse fait partie intégrante de l’histoire humaine et des récits fondateurs de la société occidentale. Pourtant, malgré cette importance, elle conserve une image ambiguë : tantôt reflet de l’ingéniosité humaine, tantôt outil de tromperie. Qu’en est-il dans notre société contemporaine ?


Dans Rusé comme un humain, des experts de six disciplines différentes montrent comment la ruse est omniprésente dans nombre d’activités humaines : stratégie guerrière, évidemment, mais aussi sport, économie ou encore publicité. Ils montrent que, dans certains domaines, la ruse s’éloigne de la notion de perfidie qui lui est souvent associée : lorsqu’il s’agit d’art ou de prestidigitation, elle est utilisée sans intention malveillante, pour séduire, fasciner, charmer un spectateur qui accepte de bon cœur d’être dupé un court moment.

Dialogues d’histoire ancienne 47/2

Dialogues d’histoire ancienne 47/1

DOSSIER : Cahiers de l’atelier Clisthène, IV

Michel Fartzoff, Karin Mackowiak, Arnaud Macé, Introduction
Marianne Garin, Le sage en homme de peu : remarques sur la construction ancienne d’une “iconographie”
Patricia Graham-Skoul, Sappho’s Ethical Trajectory of Desire
Étienne Helmer, Philosophie et géographie : lieu de la pensée et pensée du lieu en Grèce ancienne
Maria Michela Sassi, Taking Care of the City: the Appeal to Notions and Methods of Hippocratic Medecine in Plato’s Political Thought
François de Polignac, La tragédie athénienne et l’espace clisthénien. Quelques réflexions sur la formation du paysage de la cité
Adou Marcel Aka, Pratiques et évolution des rites funéraires privés en Grèce aux époques archaïque et classique
Miriam Valdès Guía, A New Reading of Solon’s Law on Stasis: the Sovereignty of the Demos
María Luisa Sánchez León, Las Islas Baleares bajo el principado de Augusto. Evolución de Palma y Pollentia/Mallorca
Annarosa Gallo, Palingenesi e storia degli studi
Immacolata Eramo, Precetti per gestire l’imperium. Per una rilettura di Onasandro, Strategikos, proemio 1
María Ángeles Alonso Alonso, El oculista C. Cassius Philota y los médicos de corte en la Roma altoimperial

Esclavage et dépendance. Chronique 2021

Chronique d’Orient. Chronique 2021

Regards sur les publications helléniques. Chronique 2021

Actualités