Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).

Journée d'étude "La « Zone réservée » des Allemands en France occupée, 1940-1944"

9 Avril 2021

Venez assister à cette journée d'étude consacrée à l'histoire de la zone réservée/interdite organisée par le Centre Lucien Febvre de l'université de Franche-Comté, en partenariat avec le musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon.

Zone réservée
Jacky Frossard

En mai 1940, Hitler fait connaître sa volonté de démembrer la France. Après l’armistice du 22 juin 1940, un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur du Reich, Wilhelm Stuckart, rédige un mémorandum secret relatif au découpage de la France, dessinant au sein de la zone occupée une frontière intérieure appelée « ligne du Nord-Est », qui va de l’embouchure de la Somme à la frontière suisse et délimite une « zone réservée ». Cet espace est associé à des expulsions de Français et projeté comme zone de colonisation allemande par les nazis, qui reprennent alors des arguments pseudo-historiques et ethniques développés dans l’entre-deux-guerres par les historiens allemands du courant de la Westforschung (« recherche sur l’Ouest »), comme l’a expliqué Peter Schöttler.

L’histoire de cette « zone réservée », située à l’est de ce que les nazis appellent la « ligne du Führer », et plus souvent appelée « zone interdite » (cette expression intégrant aussi la frange côtière de la façade Nord et Ouest de la France, qui ne sera pas envisagée ici) sera au centre de la journée.     
Le fil conducteur consistera à s’interroger sur les spécificités de ce territoire par rapport au reste de la France occupée, en termes d’interdictions pesant sur les populations (pour les déplacements et les contrôles notamment), d’exploitation économique et de persécutions. Les représentations réciproques entre occupants et occupés résultant de ces spécificités seront abordées.

Journée d'étude ouverte au public, sur inscription.

Cette journée s'inscrit dans le cadre de l'action « Déplacements d'objets : de la mémoire familiale à l'histoire transnationale de la Seconde Guerre mondiale » portée par Marie-Bénédicte Vincent à la MSHE Ledoux.

Horaires

De 10h à 16h30

Contact

Contact :
Marie-Bénédicte Vincent
marie_benedicte.vincent_daviet@univ-fcomte.fr

Inscription :
Sophie Lorioz
sophie.lorioz@univ-fcomte.fr

Centre Lucien Febvre

Lieu

UFR SLHS - Sciences du langage, de l'homme et de la société de l'université de Franche-Comté