Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
La moustache pour la bonne cause
IUT de Belfort-Montbéliard

La moustache pour la bonne cause

Porter la moustache en novembre, c’est tendance. Mais c’est surtout pour la bonne cause. Pour informer et sensibiliser à la problématique des cancers masculins à travers l’organisation d’une édition belfortaine de Movember, les blogueuses d’A la Conquête de l’Est ont fait appel à trois étudiantes en licence professionnelle Marketing et communication des organisations du spectacle des loisirs et de l’événementiel (MOSEL) de l’IUT de Belfort-Montbéliard. Un événement au poil

Glamour, aguicheuse, discrète, sexy, espiègle façon Dali, mystérieuse style « Fu Manchu », impériale, à l’anglaise, en guidon à l’instar d’Hercule Poirot, en chevron, … la moustache est redevenue à la mode pour décliner une charmante virilité. Agrémentée d’une barbe légère de trois jours ou sauvage façon ZZ Top, à la Van Dycke ou à la Garibaldi, d’un bouc ou d’une barbiche, la moustache est également devenue le symbole de la Fondation Movember qui œuvre à sensibiliser à la lutte contre le cancer de la prostate et celui des testicules, et les problèmes de santé mentale (dépression, suicide…) chez l’homme.

De l’événementiel caritatif

Pourquoi promouvoir cette cause ? « Nous avons déjà organisé deux événements pour Octobre rose qui est une cause importante, explique Julie, blogueuse d’A la conquête de l’Est. Cette année, nous avons choisi de défendre, au moins à Belfort, une cause qui n’est pas très connue en France. Et malgré la gravité du thème, il y a une image sympa avec cette moustache ! »
Le mouvement se développe timidement en France, probablement en raison d’une certaine pudeur masculine face aux problématiques que Movember met en lumière : l’intimité, la maladie, l’impuissance. C’est d’ailleurs l’un des axes de la lutte menée par la Fondation Movember : « Une moustache pour changer le visage de la santé masculine ».

Pour Cécile, la complice de Julie, il s’agit aussi de prendre un peu le contre-pied : « deux nanas qui s’occupent de cette prévention destinée aux hommes, ça nous plaisait bien. » Même dans le groupe d’étudiants de licence pro MOSEL en projet tuteuré avec les blogueuses, il n’y a que des étudiantes : une équipe 100% féminine qui se consacre à cette cause masculine ! Car, faut-il le rappeler, ce qui touche les hommes, touche aussi les femmes : elles ont toutes un mari, un fils, un père, un frère, un ami qui partage leur vie et qui pourrait un jour être concerné par ces tragiques problématiques. « C’est important pour nous de mettre notre blog et notre public, notre communauté, à contribution dans un événement caritatif. »

Clara, Justine et Emaël, les trois étudiantes en licence pro MOSEL qui étaient en charge du projet par et avec les blogueuses, connaissaient plus ou moins Movember et la fameuse moustache symbole. La présentation très attractive de Cécile et Julie a donc particulièrement encouragé leur choix de travailler sur ce projet d’événement caritatif.

« Participer à l’organisation d’un événement solidaire est quelque chose que j’ai déjà fait, explique Emaël, et que j’apprécie particulièrement. » Pour Clara aussi, la présentation du projet, l’envie de travailler sur un thème lié à la prévention et l’opportunité d’organiser une grande journée d’animations était une occasion de « joindre l’utile à l’agréable : c’était un projet très polyvalent qui visait à défendre une cause, ce n’était pas seulement festif ». Pour Justine, « non seulement, Cécile et Julie nous ont laissé une grande liberté d’actions dans les missions qu’elles nous ont confiées, mais en plus, organiser un événement caritatif, ça peut prendre une dimension un peu plus personnelle. On s’investit encore un peu plus. »

Un chaleureux Movember belfortain

Le dimanche 18 novembre, c’est donc au Vieux Garage Café à Belfort que s’est déroulée la première édition belfortaine, voire franc-comtoise, de Movember. Deux mois de travail ont été nécessaires aux cinq femmes pour organiser un événement qui attire l’attention du public local notamment. Les blogueuses se sont occupées de toute la partie communication digitale. Du côté des étudiantes, les missions consistaient à gérer la communication visuelle (Clara était chargée de créer affiche, flyer, bannières et goodies aux couleurs de l’événement), à créer l’animation (Emaël a par exemple invité une barbière, des médecins pour une conférence et un pâtissier chocolatier pour le goûter de cette même conférence). Justine a quant à elle organisé les concerts folk de Yules et KRP DIM.

Les prestataires présents lors de l’événement (barbières, photographe, créatrice de bijoux, pâtissier, propriétaire du bar…) ont fait don des bénéfices de leurs ventes ou de leurs prestations à la Fondation Movember. Le concours Movembeard a vu défiler les plus belles barbes et moustaches de l’après-midi, un concours remporté par… une femme ! Car l’humour et l’autodérision faisaient également partie des invités pour décomplexer au moins un peu les problématiques encore très taboues qui sont au cœur de Movember, « une cause vraiment importante » selon les étudiantes.

Plus qu’un projet tuteuré, un échange

Après l’organisation du cinquième anniversaire du blog et d’Octobre rose, c’était donc la troisième fois que Cécile et Julie faisaient appel aux étudiants de la licence pro MOSEL pour un projet tuteuré : « c’est intéressant de partager des connaissances avec les étudiants, aussi bien parce qu’on leur transmet un peu de notre quotidien et de nos événements que parce qu’on apprend avec eux, poursuit Julie. D’autant qu’on n’est jamais assez de deux pour organiser ce type d’événement ! »

Avec une grande autonomie et une belle énergie créative, les trois étudiantes en communication et événementiel ont pu mener le projet du début à la fin. Comme l'assure Lucie, « elles ont eu beaucoup d’idées et ont fait plus que ce qu’on attendait d’elles. » Selon elle, travailler avec les étudiants en projet tuteuré « apprend à déléguer, à faire confiance, à se remettre en question sur des nouveaux outils de communication par exemple. Elles nous ont apporté de nouvelles idées. Cet aspect partage et transmission nous plaît vraiment. »

Contact

En savoir plus sur Movember : https://fr.movember.com/?home

Blog "A la conquête de l'Est"

IUT Belfort-Montbéliard

Tags