Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
Article ZEN-études
Ludovic Faure
Auteur 
Ludovic Faure

Tutos anti-stress pour réussir ses examens

Du 5 novembre au 20 décembre, le SUMPPS1, Campus sports et les bibliothèques universitaires de l'université de Franche-Comté proposent aux étudiants de Besançon plusieurs ateliers pour mieux gérer leur stress avant les examens.

Les partiels du 1er semestre approchent, et sont pour de nombreux étudiants synonymes de stress important. Selon l’Observatoire nationale de la vie étudiante (OVE)2, près de 60% d’entre eux connaissent des périodes de stress pendant leurs études. Pour tenter de remédier à cela, le SUMPPS, Campus sports et les bibliothèques universitaires de Besançon se sont réunis pour aider les étudiants à se sentir plus zen. Sophrologie, yoga, gym sensorielle ou encore gestion du stress, de nombreuses activités sont au programme de ces deux mois de « ZEN’études ».

Mieux s’organiser pour mieux gérer son stress

Selon Corinne Lesueur-Chatot, médecin généraliste et directrice du SUMPPS, les ateliers « ZEN’études » vont « donner aux étudiants des outils d’aide à la révision, des possibilités d’améliorer leurs performances en gérant mieux leur stress ». Les activités proposées ne se limitent en effet pas à des exercices de relaxation, mais vont également les aider à apprendre à se préparer sereinement aux examens. « La gestion du stress n’est pas seulement d’ordre émotionnel, explique-t-elle, c’est aussi une question organisationnelle. Savoir organiser différemment sa préparation permet de mieux gérer voire diminuer son stress et ses émotions. »

Mieux se préparer, un enjeu notamment présent dans l’atelier « Technique d’optimisation du potentiel », ou encore ceux proposés par la directrice du SUMPPS, centrés sur l’hypnose, pratique à laquelle elle est formée depuis plusieurs années. Elle invite les étudiants à préparer leurs examens en état d’hypnose. « Ainsi, le cerveau enregistre cette préparation comme réalisée de manière positive, explique la médecin généraliste. Cela permet de bien hiérarchiser ses idées, que les pensées soient plus claires. Tout est bien organisé, et la personne a plus confiance en ses capacités. »

La nutrition, premier atelier anti-stress

Le premier atelier de « ZEN’études », consacré à la nutrition et la gestion du grignotage, s’est déroulé le 5 novembre à la bibliothèque universitaire Santé. C’est l’occasion pour Manon Bouvier, animatrice de l’atelier et diététicienne au SUMPPS, de revoir les bases pour avoir une alimentation complète et équilibrée, premier pas pour éviter les fringales intempestives. Bien entendu, manger correctement n’est pas suffisant pour faire disparaître l’envie de grignoter, surtout en période de stress intense. « Manger, ça nous apaise, explique la diététicienne. On a l’impression qu’en mangeant, on est moins stressé, mais c’est une idée fausse. Le plus souvent, le grignotage camoufle le stress sans le faire disparaître, il peut même l’accentuer après coup. » Elle invite ainsi les étudiants à favoriser les pauses et à avoir d’autres occupations, lire autre chose que les cours par exemple.

Si l’envie de manger persiste, « ce n’est pas grave, tout le monde a le droit de grignoter de temps en temps », rassure Manon Bouvier. Cependant il ne faut rien faire d’autre, se poser dans un environnement calme et prendre le temps de déguster son en-cas. Pour tester cette méthode, la diététicienne distribue deux carrés de chocolat. Le premier est mangé sans cérémonie. Le second avec plus d’attention, et doit faire appel à nos sens. La vue, puis le toucher, l’odorat et enfin le goût. Cette fois-ci, en ayant « conscientisé le moment où l’on mange », la sensation de faim s’estompe bien plus rapidement.

L’atelier s'est terminé ainsi et a été apprécié par le public, dont Laetitia, étudiante en 3ème année de Pharmacie. « Ça m’a redonné pas mal de bases importantes à suivre, et ce n’était pas aussi strict que ce à quoi je m’attendais ! »

Pour cette première semaine, Corinne Lesueur-Chatot indique que les ateliers sont quasiment tous complets. Mais il reste encore des places jusqu’au 20 décembre. Les étudiants sont aussi invités à participer à une soirée révision le 11 décembre de 17h30 à 22h30 à la BU sciences. Avis aux étudiants stressés, il n’est pas encore trop tard pour gagner en sérénité.

 

1 service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé

2 http://www.ove-national.education.fr/medias/La_sante_des_etudiants_CdV_2016.pdf

Tags 

Articles relatifs