Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
Ludovic Poignant, chef de projet, et Lucille Marques, chargée du développement des animations.
IUT Belfort-Montbéliard

Licence pro MOSEL : l’esprit sportif mais pas que sur le terrain

Promouvoir le handball au féminin : nouvelle mission pour les étudiants de la licence professionnelle Marketing et communication des organisations du spectacle, de l’événementiel et des loisirs (MOSEL) de l’IUT Belfort-Montbéliard.

Ils sont sportifs et aiment le handball mais ne le pratiquent pas forcément. Étudiants en licence professionnelle MOSEL au département Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) de l’IUT Belfort-Montbéliard, Ludovic Poignant, Lucille Marques, Paméla Noyer et Emilie Gaubert travaillent avec la section handball de l’Association sportive et culturelle des autos Peugeot (ASCAP) de Montbéliard afin de mettre en avant des handballeuses à l’esprit combatif mais encore trop peu connues. La collaboration avec l’équipe de handball présidée par Jean-Philippe Lamy a commencé en septembre. Il s’agit pour les étudiants de promouvoir les Nationales 3 féminines. « Il faut aussi souder les équipes des différentes catégories, explique Ludovic Poignant, étudiant chef du projet. L’ambiance est sympa, c’est dommage qu’il n’y ait pas plus de public pour les équipes féminines car elles méritent vraiment d’être applaudies. Et il n’y a pas que le terrain, c’est un ensemble de choses qui font que ce sport, ces matchs méritent d’être mis en avant. »

Première étape, mettre en place une veille stratégique et documentaire sur le handball pour en connaître notamment les règles et l’arbitrage. Emilie Gaubert, étudiante chargée de la communication visuelle pour le projet, est sportive mais pas handballeuse. Ce n’est pas une difficulté pour autant : elle a joué au football pendant deux ans et pratique depuis cinq ans le badminton. Mais le handball n’était pas encore à son palmarès : « Je n'ai pas de licence de handball donc je ne connaissais pas parfaitement les règles de jeu. Mais c'est un sport qui m'aurait intéressée. En travaillant sur le projet et en allant voir des matchs, je comprends mieux les décisions de l'arbitre lors des matchs. Et comme mon projet professionnel à long terme est d'être chargée de communication au sein d'un club sportif amateur ou professionnel (de préférence rugby ou football), je voulais vraiment travailler à ce projet de promotion du handball féminin avec l’ASCAP Montbéliard. » Ludovic Poignant ajoute qu’il a également fallu apprendre à travailler avec le speaker licencié « seul habilité à annoncer les buts, la publicité des partenaires, les prochains matchs, et à faire l’animation auprès du public ».

Trois mois de travail et deux matchs pour mettre en avant les handballeuses

Il faut ensuite veiller à créer des animations et des actions de communication (communiqués de presse, affiches…) adaptées : « Nous devons toujours être en cohérence avec le terrain, avec les aspects techniques et pratiques du sport et des matchs. » Les quatre étudiants ont donc travaillé depuis début septembre en étroite collaboration avec toute l’équipe de l’ASCAP handball mais aussi avec le conseiller technique régional de la ligue de handball de Franche-Comté, Pierre Blaise.

Cette collaboration est principalement tournée vers deux matchs : le premier, qui s’est déroulé le 8 novembre, a malheureusement vu les handballeuses de l’ASCAP Pays de Montbéliard s’incliner 22 à 26 face à leurs adversaires du HBC Lure Villers. Le second aura lieu le 13 décembre à l’Axone de Montbéliard face à Auxois HBC Semur. Un match de Noël avec des invités de marque : l’ASCAP accueillera Alizée Frecon, handballeuse à l’Entente Sportive Bisontine Féminine et sélectionnée en équipe de France féminine junior, Édouard Butin, joueur de football professionnel et capitaine du FC Sochaux-Montbéliard, Charlotte Scharf, première dauphine de Miss Doubs 2014 et troisième dauphine de Miss Franche-Comté 2014. Ils donneront le coup d'envoi du match avant une séance de dédicaces et de photos avec le public.

La Golden League pour aller encore plus loin

Dans l’organisation de ce type de manifestation, ce qui tient à cœur à Paméla Noyer, chargée de communication de l’événement au sein du groupe de projet, c’est « la satisfaction du commanditaire et du public ». « C’est un événement qui permet de dynamiser Montbéliard et de faire vivre ce club de handball local. » Lucille Marques, chargée du développement des animations pour ce projet avec l’ASCAP, a développé également un goût certain pour le handball, puisqu’elle participe à la promotion de la Golden League, compétition internationale de handball qui se déroulera, pour les catégories féminines, en mars 2015 à Dijon et Besançon : « Une grosse stratégie marketing est mise en place. Pour faire découvrir au public cette compétition, nous organiserons par exemple un "mini-village de hand" à Montbéliard et un flashmob géant à Besançon. »

Les futurs diplômés de la licence pro MOSEL mettront leurs compétences et leur ouverture d’esprit au service de métiers qui touchent tous les domaines culturels et sportifs : « Il faut être attentif, s’approprier les détails propres au domaine à promouvoir, comprendre le vocabulaire et le fonctionnement de chacun des domaines dans lesquels nous seront amenés à travailler. » Une multidisciplinarité qui les séduit et qu’ils savent utiliser dans leurs projets.

Contact

ASCAP
4 route de Grand Charmont
25200 Montbéliard
03 81 95 27 68
ascap@wanadoo.fr

IUT Belfort-Montbéliard

Articles relatifs