Un jeune homme en kimono dans une posture de karaté devant un jury de quatre personnes qui sourient.
Ludovic Godard - UFC

Un super succès pour des super-héros

Dans le cadre du Mois des métiers de l'énergie et des 10 ans de l'institut FEMTO-ST, l'UFR STGI a accueilli à Belfort près de 130 lycéens venus découvrir les formations. Six doctorants transformés pour l'occasion en super-héros leur ont présenté leurs travaux sous la forme d'un concours de super-pouvoirs.

Rappelons que FEMTO-ST est le premier laboratoire en France en sciences pour l'ingénieur : 700 personnes y travaillent, dont 320 chercheurs et 220 doctorants. Et pour fêter le dixième anniversaire de ce laboratoire, et pour sensibiliser les lycéens - étudiants de demain - aux cursus et à la recherche scientifiques, l'UFR STGI et l'IUT Belfort-Montbéliard se sont associés à FEMTO-ST et au service Science, arts et culture de l'UFC.

Jeudi 9 matin, sur le site Louis Néel à Belfort, 130 lycéens de première et terminale S sont venus remplir un amphithéâtre pour assister à une présentation de la recherche pour le moins inhabituelle. Six doctorants leur ont exposé leur sujet de thèse en 180 secondes, comme s'il s'agissait d'un super-pouvoir, ce qui représente un gros travail de vulgarisation et de mise en scène.

Avec humour, Wolverine et ses super-pouvoirs en mécanique (département Automatique et Systèmes Micro-Mécatroniques), Chronos (du département Temps-fréquence), le Surfer d'Argent (du département Énergie), Hulk (du département Micro nano sciences et systèmes), Iron Man (du département Optique) et leurs congénères du département Mécanique appliquée et du DISC (département d'Informatique des systèmes complexes) se sont livrés à une battle sans précédent… Le super-pouvoir de Mattéo concerne les moteurs moléculaires, celui de Mathieu, les prévisions de panne, celui de Yannick les couches minces, celui d'Antonio les lunettes ORACLE, celui d'Hamza les piles à hydrogène, enfin celui de Mat, les économies d'énergie.

Après chaque sketch, l'applaudimètre enregistrait le score attribué par le public au jeune chercheur. Les lycéens ont été plus qu'amusés et séduits par l'ensemble des démonstrations. Les résultats étaient serrés : ils ont tous gagné, puisque c'était un concours amical, mais Mat et son super-pouvoir sur les économies d'énergie, a gagné un peu plus que les autres.

Ce jeune homme, de son vrai nom Matthieu Doubs, passé par les filières technologiques au collège, se destinait plutôt au métier de chauffagiste. Devenu spécialiste d'un type bien particulier de moteur à air chaud (le moteur Ericsson), il conclut : « Il ne faut rien s'interdire et savoir tirer parti de ses échecs. C'est également vrai dans la recherche : les écueils que l'on rencontre, les expériences qui ne marchent pas sont souvent riches d'enseignements. » Chacun des doctorants ayant présenté son cursus, les lycéens ont pu constater que les parcours linéaires ne sont pas toujours la norme.

Après cette battle scientifique endiablée, ils ont visité des stands de démonstrations scientifiques: pile à combustible, quad électrique, moteur Ericsson... pour découvrir sous un autre angle les formations proposées à l'UFR STGI et à l'IUT Belfort-Montbéliard dans le domaine de l'énergie. « L'université est un monde qu'ils ignorent complètement même s'il se trouve juste à côté de chez eux... C'est très important de pouvoir le leur montrer », commente Eric Fleury, professeur de physique au lycée Courbet. Leila Benali, élève en première S, déclare : « C’est enrichissant ! Je ne serais pas venue me documenter spontanément sur ce sujet, mais ça change des cours théoriques, on voit qu’il y a beaucoup de pratique et d’innovation. »

Cette visite de l'université, organisée depuis plusieurs années dans le contexte de Watt-else - Le mois des métiers de l'énergie1,  rencontre un succès croissant : « Si nos capacités d'accueil n'étaient pas limitées, nous aurions pu recevoir 400 élèves tellement les demandes étaient nombreuses », explique François Lanzetta, directeur du département Énergie de l'institut FEMTO-ST et enseignant à l'UFR STGI.

De nouvelles vocations scientifiques sont sans doute nées en cette matinée d'octobre, tandis que d'autres se sont confirmées.

  1. Watt-else - Le mois des métiers de l'énergie est une manifestation destinée à sensibiliser un large public à la culture scientifique, technique et industrielle à travers des rencontres dédiées aux métiers de l'énergie.

Contact

IUT Belfort-Montbéliard

Un amphithéâtre plein de lycéens. Un doctorant fait de grands gestes devant eux. Au fond, 4 personnes du jury.
Un doctorant en train de parler et de faire un geste de la main.
Matthieu Doubs, pendant la grande battle.
Un groupe de lycéens forme un cercle autour d'un quad électrique que présente un enseignant de l'IUT.
Deux jeunes filles regardent une caméra thermique où on voit des visages.
Un enseignant montre un dispositif expérimental devant un groupe de lycéens.
Un jeune homme présente un moteur à air chaud à des lycéens.
Un dispositif expérimental avec un cercle équipé de leds, en arrière plan un groupe de lycéens.
Tags 

Articles relatifs