Un paratriathlète réalise un test d'effort sur un vélo d'appartement
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Fresard

Les paratriathlètes se préparent pour les Jeux

Le paratriathlon fera son entrée aux Jeux paralympiques de Rio en 2016. À la demande du Comité paralympique international, une classification des athlètes handisport, selon la nature de leurs déficiences et équipements utilisés, a été mise en place. À Besançon, la plateforme Exercice performance santé innovation (EPSI) de l'UFC propose aux sportifs de passer des tests afin d'établir leur classification.

La plateforme EPSI de l’université, située à Besançon, a accueilli du 22 au 24 mai les classificateurs et paratriathlètes. Les classificateurs sont chargés d’évaluer l’impact des déficiences sur l’activité sportive, puis de déterminer la classe dans laquelle évolue chaque athlète, selon les critères de l’Union internationale de triathlon.

Cinq classes de paratriathlon sont définies à travers un système de score spécifique. Elles sont désignées par le sigle PT. La classe PT1 inclut tous les athlètes en fauteuil roulant. Dans cette catégorie, les sportifs utilisent un handbike1 pour le cyclisme et un fauteuil roulant spécial pour la course. Les classes PT2, PT3 et PT4 sont celles des athlètes ayant un handicap compromettant leurs membres, comme un excès de tension musculaire ou une déficience de la force musculaire, un trouble de la coordination ou une réduction de l'amplitude des mouvements. Dans ces classes, les participants amputés peuvent utiliser des prothèses ou d'autres dispositifs de support. Les athlètes porteurs d'un handicap visuel correspondent à la classe PT5, divisée en catégories B1, B2 et B3, en fonction des capacités visuelles de chaque sportif.

Pour obtenir leur qualification aux prochains Jeux paralympiques, les athlètes doivent participer à plusieurs compétitions internationales. Besançon a eu la chance d'accueillir l’une d’elles – l'unique manche française de la Coupe du monde de paratriathlon – le 25 mai, lors du Besançon triathlon Vauban. Quelque 120 sportifs de 17 nationalités différentes ont participé à l’épreuve.  

1. Le handbike est un vélo adapté aux personnes en fauteuil roulant. Il est composé de trois roues et d'un pédalier que le sportif actionne à la force des bras.

Contact

Nicolas Tordi
Responsable de la plateforme EPSI
03 81 66 67 84
nicolas.tordi@univ-fcomte.fr

Tags 

Articles relatifs