Plate-forme EPSI : deux chercheurs derrière des écrans observent un sportif sur un tapis roulant.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Catherine Tondu

La plateforme EPSI agréée pour ses travaux sur l’homme

Utilisés par des chercheurs, des sportifs et des industriels, les équipements de la plateforme permettent de réaliser différents types de tests physiologiques.

Elle est née en 2011 de la volonté conjointe des Unités de formation et de recherche des Sports (U-Sports) et des Sciences médicales et pharmaceutiques (UFR SMP) de l’université de Franche-Comté. Dédiée à la performance sportive comme à la santé, la plateforme EPSI (Exercice performance santé innovation) met ses installations à disposition de toute personne (chercheurs, étudiants, praticiens, sportifs, industriels…) en lien avec un laboratoire public ou privé souhaitant développer un projet de recherche ou bénéficier d’une prestation de service.

Structure peu commune dans le monde universitaire, la plateforme a obtenu en novembre 2014 et pour cinq ans un agrément de l'Agence régionale de santé (ARS), signifiant que ses locaux et installations sont en conformité avec les exigences de sécurité que suppose tout protocole impliquant l’être humain.

« Le respect des normes assure la sécurité des personnes comme celle des données la concernant », précise Laurent Mourot, physiologiste au laboratoire C3S de l’université de Franche-Comté, et responsable de la plateforme.

Entre autres équipements, EPSI dispose de différents ergomètres utilisés pour tester les capacités physiques des personnes en pleine santé ou souffrant de pathologies, mettre au point des protocoles d’exercice, et évaluer et optimiser leurs potentiels.

Il s’agit par exemple de bicyclettes ergométriques, d’un tapis roulant de dimensions hors normes pour une évaluation lors de la marche ou de la course à pied à plusieurs, ou encore lors d’un déplacement avec son propre vélo, un fauteuil roulant ou en ski à roulettes. Un bassin d’immersion permet de mesurer sur une pathologie inflammatoire les effets de l’immersion combinée à une procédure de cryothérapie et à un entraînement spécifique.

Si l’évaluation du système cardiovasculaire et respiratoire est l’un des points forts de la plateforme EPSI, l’agrément qu’elle a obtenu ouvre son champ d’intervention à l’ensemble des « recherches en physiologie, physiopathologie, biomécanique, et portant sur la nutrition, le comportement et l’épidémiologie ». Des compétences à large spectre, à la croisée de la recherche et du développement économique. Qu’il s’agisse d’évaluer le bien fondé d’un exercice, de mesurer des performances sportives ou de prouver l’efficacité d’un matériel biomédical, EPSI apporte des outils et une expertise scientifique très prisés, que l’obtention de l’agrément ARS vient renforcer.

Article paru dans le no 257 du journal en direct daté de mars-avril 2015.

Contact

Laboratoire C3S – Culture, sport, santé, société

Tags 

Articles relatifs