Photo de formules mathématiques
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Catherine Tondu

Les maths ont l'esprit d'entreprise

Mis en place sous l’égide du CNRS pour favoriser les liens entre mathématiques et entreprises, le réseau MSO dispose d'un « nœud » en Bourgogne-Franche-Comté, un terme évoquant l’image d’un graphe défini par plusieurs points, et qui complète de manière définitive le maillage du territoire national.

MSO, pour Modélisation, simulation, optimisation, réunit dans son acronyme l’essentiel des services que peuvent rendre les maths à une entreprise, à une PME comme à un grand groupe, en s’appuyant sur des ressources locales. Ici, le LMB, le laboratoire de mathématiques de Besançon, et l’IMB, l’Institut de mathématiques de Bourgogne, sont les piliers sur lesquels repose le dispositif.

Directeur adjoint du LMB, où il est aussi responsable de l’équipe Analyse numérique et calcul scientifique, Alexei Lozinski est le relais MSO pour les entreprises comtoises. « Appartenir au réseau est un moyen supplémentaire et structurant d’afficher notre ouverture au monde industriel. Selon les problématiques, nous orientons les demandes vers l’une ou l’autre branche des mathématiques et des compétences de nos laboratoires. »

Si les domaines de l’analyse numérique, du calcul scientifique, des probabilités et des statistiques sont les plus concrets et donc les plus facilement en lien avec les entreprises, d’autres affirment leur pertinence, comme la théorie des nombres, servant de base aux algorithmes de cryptographie, ou encore les équations différentielles, utilisées pour la modélisation de la propagation des feux de forêts ou de l’augmentation du trafic routier. Planification des agendas d’une entreprise, gestion d’un parc de vélos en libre-service dans une ville, optimisation de la forme des chaussures portées par des personnes handicapées…, les exemples ne manquent pas pour souligner tout le potentiel de l’apport des mathématiques au monde industriel et à la société.

Les thèses CIFRE, menées en partenariat avec des entreprises, sont également une preuve de l’intérêt et de l’accessibilité d’une discipline encore réputée obscure pour les non-initiés. Certaines font suite à des stages en entreprise d’étudiants inscrits en master Modélisation statistique (M2S), proposé à l’université de Franche-Comté, et qu’il leur est par ailleurs possible de suivre en alternance en deuxième année.

Guichet unique, interface privilégiée, le réseau MSO est une structure récente dont les actions vont peu à peu se mettre en place. Des séminaires sont d’ores et déjà proposés à l’intention des chercheurs comme des entrepreneurs.

Article paru dans le numéro 274 de janvier-février 2018 du journal en direct.

Contact

Articles relatifs