Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
Cérémonie de départ du président de l’université
direction de la communication
Auteur 
Marine Gomez

Cérémonie de départ du président de l’université

Une centaine d’invités – enseignants-chercheurs, personnels, partenaires institutionnels et économiques – ont répondu présents, le 14 octobre dernier, pour assister à la cérémonie de fin de mandat du président Jacques Bahi.

Au cours de ce moment convivial pendant lequel le respect des consignes sanitaires a fait l’objet d’une attention toute particulière en limitant le nombre d’invités à une centaine et en exigeant le port du masque et la distance physique, le président est revenu avec émotion sur ses années de mandat à la tête de l’université de Franche-Comté, ponctuées de moments forts et de réalisations importantes au service de l’institution. Un discours pendant lequel il a retracé les différentes étapes de son parcours, en tant que vice-président chargé de la recherche puis président de l’université, en remerciant chaleureusement tous ceux qui y ont contribué. Retour sur 8 ans d’actions…

Dès le début de son mandat, Jacques Bahi a bâti son action sur cinq axes stratégiques forts :

1.    Une grande université de recherche en réseau
2.   Des liens formation – recherche – valorisation
3.   L’immobilier comme levier de rayonnement
4.   La culture qualité
5.   De nouvelles organisations

Une grande université de recherche en réseau

« Je ne suis pas l’auteur de ces transformations, je n’en suis que le révélateur, je n’ai fait que mettre au grand jour l’appétence des chercheurs de cette université en encourageant, en montrant la voie, en donnant confiance »

En 2011, l’université de Franche-Comté, l’université de Bourgogne et d’autres partenaires remportent pour la première fois des projets d’envergure internationale sous forme de laboratoires d’excellence (Labex) et d’équipements d’excellence (Equipex).
En tant que vice-président recherche, Jacques Bahi était chargé de coordonner ces investissements d’avenir, pour lui : « Gagner des briques des initiatives d’excellence (Idex), c’est donner une nouvelle impulsion ».

En 2015, l’UBFC (Université Bourgogne Franche-Comté) est créée à l’issue d’un travail partenarial entre établissements de Bourgogne Franche-Comté. De cette association émergera notamment la carte multiservice PASS’UBFC permettant, par exemple, aux étudiants et aux personnels d’emprunter des livres dans toutes les bibliothèques universitaires de la région Bourgogne Franche-Comté.
En 2016, un consortium de 15 établissements porté par UBFC remportera le Programme d’investissement d’avenir (PIA) appelé ISITE (Initiatives Science Innovation Territoire Économie), une première pour la Bourgogne Franche-Comté.
Forte de ces accomplissements, UBFC continue à remporter des PIA et devient en 2017 lauréate de l’appel à projet école de recherche EIPHI (Ingénierie et innovation par les sciences physiques, les hautes technologies et la recherche interdisciplinaire) et RITM (Réussir – Innover – Transformer – Mobiliser), et en 2020 du projet SFRI (Structuration de la Formation par la Recherche dans les Initiatives d’excellences) articulé autour de trois écoles universitaires de recherche et IDéES (Intégration et développement des IdEx et des I-SITE).

Enfin, avec 188 millions d’euros investis en Bourgogne Franche-Comté entre 2011 et 2018, Jacques Bahi a souhaité mettre en lumière les efforts constants fournis par l’université de Franche-Comté et ses partenaires en matière de recherche.

Cette période a d’ailleurs été marquée par des transformations majeures : « Synergie Campus » et « Campus métropolitain », associant des acteurs territoriaux autour de projets à créer et à mutualiser, illustrent l’ancrage local des établissements de l’ESR (Enseignement supérieur et recherche).

Des liens formation – recherche – valorisation

« En 2015, sont créés 5 collegiums, des instances d’aide à la décision qui essaient de limiter l’esprit facultaire. Ils regroupent la formation, la recherche et la valorisation et entendent donner une vision globale de l’université »

Le président a rappelé l’importance des partenariats tissés avec les acteurs du monde de la recherche, à l’échelle locale, nationale et internationale en donnant pour exemples les créations, en 2013, du collegium SMYLE (SMart sYstems for a better LifE) en partenariat avec le CNRS, l’EPFL, l’ENSMM et l’UTBM, et de la Communauté du savoir en collaboration avec les établissements de l’enseignement supérieur de l’arc jurassien franco-suisse. Puis, cette même année, la fondation partenariale FC Innov’ (Franche-Comté Innov’) voit le jour avec pour objectif de rapprocher les laboratoires de recherche et le tissu économique. C’est également en 2013 que naissent les Cursus Master Ingénierie (CMI), masters professionnalisant les universités en matière de formation au métier d’ingénieur.

Ces liens formation – recherche – valorisation s’illustrent enfin par la création en 2015 de la Direction de la recherche et de la valorisation (DRV), ou encore, en 2019, du Centre d’étude autour de l’olympisme, le CEROU, seul centre en France de cette nature.

L’immobilier comme levier de rayonnement

Jacques Bahi énumère ensuite un certain nombre de grands projets d’envergure mis en œuvre grâce à l’aide précieuse de l’État et des collectivités territoriales : l’éco-campus Nord Franche-Comté, l’achèvement du regroupement sur un même site du laboratoire Chrono-environnement en 2015 ou encore l’inauguration de Temis Sciences en 2016. Le projet de Grande bibliothèque au centre-ville de Besançon est également lancé. Par ailleurs, les travaux liés au « Campus du 21ème siècle » à Bouloie-Temis permettront de regrouper entre autres un learning center, un jardin des sciences, des installations sportives et des aménagements pour favoriser la mobilité douce, pour un coût total de 32 millions d’euros.

La culture qualité

« Nous avons créé l’unique et le seul référentiel qualité des formations de France »

Le président a tenu à souligner la qualité des formations dispensées à l’université de Franche-Comté. En effet, l’université, sous les mandats de Jacques Bahi, s’est inscrite dans une stratégie volontariste d’amélioration continue de la qualité de ses formations. Cette démarche s’est traduite par la mise en place d’un référentiel d’évaluation sur mesure des programmes de formation. Ce référentiel repose sur l’acquisition progressive des compétences en lien étroit avec les enseignements et les activités de recherche.

Dans son sillage, de nombreux labels ont été obtenus durant l’intégralité de son mandat : le label FLE (Français langue étrangère), le label Bienvenue en France, le label HRS4R, le label génération 2024 ou plus récemment le label Marianne. Ils sont la preuve de la volonté de l’université à garder un niveau d’excellence car, comme l’a justement précisé le président : « Obtenir un label n’est pas chose acquise et le garder n’est pas chose aisée. […] La politique des labels oblige au maintien d’un haut niveau de service ».

De nouvelles organisations

Visant une amélioration de l’efficacité fonctionnelle des services, le président de l’université a rassemblé la Direction des services informatiques (DSI) et le Centre de ressources informatiques (CRI) en une seule direction : la Direction des services informatiques et du numérique (DSIN), mettant fin à une étanchéité stérile et apportant plus de cohérence à l’université. À l’identique, il a réuni le Service universitaire du numérique pour l’innovation pédagogique (SUN-IP) et l’ancien Centre de téléenseignement universitaire (CTU) afin de fonder le Service universitaire de la pédagogie de Franche-Comté (SUP-FC), dédié à l’enseignement à distance et à l’innovation pédagogique universitaire. Le CFA Sup a été intégré à la formation continue et a conduit à la création du service SeFoC’Al (formation continue et alternance).

Enfin, les services Sciences arts et culture et Orientation, stage, emploi ont été créés sous la présidence de Jacques Bahi.

Des changements qui n’auraient sans doute pas été possibles sans une situation financière saine que le président a mentionnée en clôture de cette cérémonie : « 8 années de certification sans réserve, un résultat bénéficiaire et une capacité d’autofinancement importante ».

 

Le président termine son allocution en remerciant l’ensemble de la communauté universitaire de l’avoir soutenu.

« Il n’existe pas de résultats dus à un seul homme, il s’agit toujours de résultats d’équipes : équipe de recherche, équipe de vice-présidents »

 

Des livrets retraçant 8 ans d'action du président Jacques Bahi

Vous pouvez retrouver le diaporama de la présentation de Jacques Bahi à
l’adresse : https://tinyurl.com/y2ljuafn

Découvrez les sept livrets retraçant les 8 ans d'action sous la présidence de Jacques Bahi à
l’adresse : https://tinyurl.com/y3hnx75h

Cérémonie de départ du président de l’université
Cérémonie de départ du président de l’université
Cérémonie de départ du président de l’université
Tags