Portrait de Pascale Brenet à son bureau
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

PÉPITE

Le PÉPITE Bourgogne-Franche-Comté a été créé pour développer l’entrepreneuriat chez les étudiants. Entretien avec Pascale Brenet, qui en est la coordinatrice.

Que signifie le terme « PÉPITES » ?

Il s’agit des pôles étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat. Ils répondent à la volonté du ministère de développer la culture entrepreneuriale chez les étudiants. Il en existe actuellement 23 en France. Leur objectif est d’informer, de sensibiliser le plus grand nombre, mais aussi de former ceux qui le souhaitent et d'accompagner ceux qui ont un projet, que ce soit dans le cadre de leur formation ou parallèlement à leur parcours universitaire.

Tous les étudiants n’ont pas pour objectif de devenir entrepreneurs.

En effet, la création d’entreprise en tant que telle ne peut les concerner tous, du moins à court terme. Mais en participant aux actions du PÉTITE, ils font plus facilement le lien entre leurs connaissances et leur application dans un environnement professionnel. Ils développent également des capacités à entreprendre qui leur seront utiles en tant que salariés. Ils augmentent ainsi leur employabilité.

A quelles actions faites-vous référence ?

Les actions conçues et animées par PÉPITE sont nombreuses et variées. Certaines d’entre elles existaient au préalable, comme la session d’initiation à la création d’entreprise, qui fonctionne depuis une dizaine d’années. Plusieurs formations diplômantes et des modules de sensibilisation sont déjà proposés dans certaines filières. D'autres initiatives sont conduites au sein de notre vaste réseau de partenaires, par exemple Les entrepreneuriales, organisées par le Réseau Entreprendre, ou encore la Semaine de l’entrepreneuriat au féminin  de l’association Droits des femmes qui, pour la première fois cette année, va pouvoir cibler les étudiantes.

Quelles nouvelles actions envisagez-vous ?

Nous avons, le week end dernier, organisé à Frasne un premier atelier de créativité pour les 60 étudiants des quatre cursus de master en ingénierie (CMI) de l’université. En planchant sur des sujets réels proposés par les groupes Safran et Saint Gobain, en l’occurrence l'avenir de la mobilité aérienne et l’habitat étudiant du futur, ils ont découvert leur capacité faire émerger collectivement des idées nouvelles. Les CMI se prêtent bien à ce type d’exercice car les aspects innovation et entrepreneuriat sont d’ores et déjà inscrits dans leur programme.

Quels sont les cursus et filières concernés par le PÉPITE ?

Tous, de la première année de licence au doctorat ! Nous cherchons, autant que possible, à mixer les publics et les disciplines pour favoriser l’ouverture et la créativité. L’université est un véritable vivier de connaissances, avec un fort potentiel d’innovation. Nos chercheurs sont déjà incités à transférer le résultat de leurs travaux hors des laboratoires pour développer l’activité économique, il est aujourd’hui question de faire de même pour les initiatives étudiantes.

Comment comptez-vous procéder pour sensibiliser un maximum d’étudiants ?

Nous envisageons, entre autres choses, la création de deux MOOC2, l’un sur « l’idée d’entreprendre » et l’autre, plus technique, sur le business planning. A ces cours en ligne s’ajouteront des temps d’accompagnement. 

Cela sera-t-il validé dans le cursus ?

Il est question d’attribuer des équivalences en crédits ECTS pour la participation à certaines actions. Un « passeport PÉPITES » est également prévu. Il s’agira d’un supplément au diplôme qui attestera du parcours entrepreneurial de l’étudiant.

Quels établissements le PÉPITE Bourgogne-Franche-Comté concerne-t-il ?

Globalement, il s’agit des membres la future communauté d’universités et d’établissements (COMUE), c’est-à-dire de nos deux universités et les écoles d’ingénieur des deux régions, ce qui représente près de 55 000 étudiants. Les idées des différents partenaires vont être développées et mutualisées dans ce projet transversal et collaboratif.

  1. Les entrepreneuriales sont un programme d’entraînement de terrain à la découverte de la création d’entreprise, ouvert aux étudiants, qui fait l’objet d’un concours.
  2. Massive Online Open Courses (cours en ligne ouvert à tous).

Contact

Pascale Brenet
Chargée de mission entrepreneuriat pour l’UFC
Coordinatrice PÉPITE Bourgogne-Franche-Comté
06 61 11 81 58
pascale.brenet@univ-fcomte.fr

Tags 

Articles relatifs