Vue extérieure du bâtiment du FC Lab
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

L’UFC et l’UTBM vont travailler ensemble

Les deux établissements d’enseignement supérieur présents dans le Nord Franche-Comté se sont mis d’accord pour développer le pôle universitaire de l’aire urbaine Belfort-Montbéliard. Ils vont collaborer dans la recherche sur l’énergie et des transports, harmoniser leur offre de formation et mutualiser certains locaux et équipements.

L’UFC, à travers ses composantes implantées dans le Nord Franche-Comté1 et l’université de technologie Belfort-Montbéliard (UTBM), qui est une école d’ingénieurs, ont toutes deux développé une spécialisation dans les secteurs de l’énergie et des transports, en cohérence avec le tissu industriel local. Les deux établissements échangent des enseignants-chercheurs, partagent leurs écoles doctorales et collaborent dans le cadre d’unités de recherche comme l’institut FEMTO-ST ou la fédération FC Lab2. Les locaux de l’UFR STGI et de l’IUT Belfort-Montbéliard sont situés à proximité de ceux de l’UTBM sur l’un des campus de Belfort et sur le site des Portes du Jura à Montbéliard. Des centres de ressources documentaires sont déjà partagés et les associations n’opèrent généralement pas de distinction quand il s’agit d’animer la vie étudiante dans le Nord Franche-Comté. Les deux établissements ont donc décidé de faire converger leurs politiques pédagogiques et scientifiques pour constituer un pôle universitaire de plus grande envergure dans le Nord Franche-Comté. Le 23 octobre, ils ont signé un protocole d’accord qui concerne à la fois la recherche, les formations, les locaux et la vie étudiante.

Énergie et transports

Côté recherche, on rassemble les forces. Les enseignants-chercheurs de l’UTBM spécialistes de la pile à combustible vont rejoindre leurs homologues au sein du département Énergie de l’institut FEMTO-ST. En retour, la thématique « mobilité, transports » déjà bien développée à l’UTBM pourra être étayée par la contribution des chercheurs de l’UFC qui travaillent dans ce domaine. L’objectif est de développer et de valoriser la production scientifique dans ces deux secteurs caractéristiques du Nord Franche-Comté.

Cela suppose des investissements immobiliers et technologiques. Il existe actuellement une plate-forme « Hydrogène » dédiée à la pile à combustible qui est utilisée par des personnels de l’UFC, de l’UTBM, de l’ENSMM3, de l’IFSTTAR4 et du CNRS dans le cadre de la fédération de recherche FC Lab. Dans leur protocole d’accord, l’UFC et l’UTBM ont prévu la création de deux nouvelles plates-formes technologiques. En réalité, les deux établissements avaient chacun de leur côté des projets en ce sens. Ils les ont aménagés et ont réévalué leurs plans de financement pour en faire des projets communs.

L’UFC et l’UTBM vont contribuer à la construction d’un nouveau bâtiment dédié à la recherche et à l’enseignement sur l’énergie. Ce bâtiment est l’un des volets du projet Éco-campus de réhabilitation et de de restructuration écologique des campus Belfortains porté par l’IUT Belfort-Montbéliard, l’UFR STGI et l’institut FEMTO-ST. Ces locaux et la plate-forme technologique qu’ils abriteront seront partagés par les enseignants-chercheurs de l’UTBM et de l’UFC. De son côté, l’UFC va rejoindre le projet initialement prévu par l’UTBM de création d’une plate-forme « Mobilitech » destinée à appuyer la recherche sur les transports. L’université et l’école d’ingénieurs se sont mis d’accord pour une gestion partagée de ces trois plates-formes et des locaux correspondants, ainsi que des investissements matériels destinés aux recherches.

Une politique de site

Côté formations, le protocole d’accord prévoit une mise en cohérence des cursus proposés dans quatre grands domaines : « énergie », « transports, mobilités », « informatique, information communication, humanités numériques », « sciences de gestion et management »5. Parallèlement, les établissements s’engagent à créer des passerelles et possibilités de réorientation entre l’IUT, l’UTBM et l’UFR STGI. Enfin, il est question de travailler ensemble pour développer la vie associative et culturelle et pour offrir aux étudiants un meilleur accès aux soins, au sport et aux bibliothèques.

Ce rapprochement s’inscrit dans l’esprit de la communauté d’universités et d’établissements qui s’est constituée au niveau de la Bourgogne et de la Franche-Comté (COMUE UBFC) et dont l’UFC et l’UTBM sont membres fondateurs. Ces projets s’intègrent parfaitement dans la logique de spécialisation envisagée pour l’avenir et valorisée dans le projet I-SITE6. Il s’agit en effet de consolider de grands pôles d’enseignement supérieur et de recherche autour de thématiques fortes en lien avec le tissu économique local. C’est précisément le cas pour l’aire urbaine Belfort-Montbéliard : un territoire qui compte plus de 6 000 étudiants dans l’enseignement supérieur6 et où sont présentes de nombreuses entreprises du secteur des transports et de l’énergie.

  1. Il s'agit de l'UFR Sciences, techniques et gestion de l'industrie (STGI) et de l'IUT Belfort-Montbéliard, auxquels s'ajoute l'école supérieure du professorat et de l'éducation (ESPE) de Belfort qui forme des enseignants et n'est pas concerné par les thématiques énergie et transports évoquées dans cet article.
  2. La fédération de recherche FC Lab (FR 3539 UFC-ENSMM-UTBM-CNRS-IFSTTAR) regroupe tous les laboratoires de Franche-Comté travaillant sur les systèmes pile à combustible (PAC).
  3. École nationale supérieure de mécanique et des microtechniques. Il s'agit d'une école d'ingénieurs basée à Besançon.
  4. L'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux, est un établissement public à caractère scientifique et technologique.
  5. Le protocole d'accord prévoit de soutenir également les autres disciplines présentes sur le site et qui ne peuvent pas être rattachées directement à ces grandes thématiques.
  6. La COMUE UBFC candidate sur l'appel à projets I-SITE (Initiatives sciences-innovation-territoire-économie) du programme d'investissements d'avenir de l'État.
Sylvain Allano et Olivier Prévôt côte à côte.
Tags 

Articles relatifs