Etudiants festival 1895 minutes
Département Info-Com - IUT Besançon-Vesoul
Auteur 
Alice Amineau

Il était une fois... le Festival 1895 minutes

Les 25 et 26 janvier derniers, a eu lieu la deuxième édition du festival 1895 minutes. Si cet événement qui met en avant le septième art à travers des courts-métrages réalisés par des étudiants a de nouveau remporté un joli succès, c'est grâce au travail d'un groupe de huit étudiants en deuxième année de DUT Information-Communication de l'université de Franche-Comté.

Le principe du festival est resté inchangé : les équipes de 5 à 8 étudiants avaient 1895 minutes soit 31 heures et 35 minutes pour réaliser un court métrage de 7 minutes maximum sur un thème imposé : "Il était une fois...". Passées ces deux contraintes, les apprentis cinéastes pouvaient laisser libre cours à leur créativité.

Cette année, 10 équipes composées d'étudiants venus de Paris, Bourg-en-Bresse ou Besançon ont travaillé d'arrache-pied pour produire un court-métrage, diffusé le dimanche 26 janvier au cinéma Mégarama Beaux-Arts de Besançon. La perspective de voir leur travail diffusé devant un public, sur grand écran, dans une vraie salle de cinéma, a renforcé leur motivation. Y compris quand des aléas ont mis en péril leur travail : une équipe confrontée à un problème technique s'est vue, au bout de 15 heures, perdre l'ensemble des rush déjà tournés ! Une partie de l'équipe a tout de même souhaité poursuivre l'aventure et a réussi à produire un petit court-métrage. Les organisateurs du festival ont fait le choix de mettre en valeur leur ténacité en diffusant le film dans les mêmes conditions que les autres, mais hors compétition.

Sélectionné et démarché par les organisateurs, c'est un jury écléctique et représentatif de l'ensemble des métiers liés au cinéma qui a eu la charge d'élire le court-métrage vainqueur. Pascal Marin, réalisateur bisontin, Magalie Ehlinger, comédienne et auteure, Laurent Khrâm Longvixay, vidéaste et photographe alsacien, Céline Van Stroe, maquilleuse FX, et Olivier Schmitt, youtubeur, vidéaste et photographe alsacien, ont décerné le prix du meilleur court-métrage à l'équipe Split Screen pour son film "Reset". Les étudiants ont remporté un trophée réalisé par l'association Artère (projet tutoré du département Information-Communication) ainsi qu'un bon de jeu offert par le Casino JOA. Le jury a également attribué un prix "Coup de Coeur" à l'équipe Vertigo pour "Once upon a time in Haïku". Enfin, le public a désigné le court-métrage "Il était trois fois" de l'équipe Pop'com comme lauréat du prix du public.

L'envers du décor...

L'organisation de ce festival est un travail de longue haleine pour les étudiants du projet. Pour mener à bien leurs idées et garantir la qualité du festival, les huit étudiants ont donc consacré une grande partie de leur temps à la recherche de partenaires et mécènes. Afin de faciliter leurs démarches, ils ont créé une association pour le festival, qui leur permet dorénavant de recevoir plus facilement des subventions et d'avoir une meilleure gestion de leurs dépenses.

Pour la promotion de l'événement, les étudiants ont pu compter sur le soutien de la ville de Besançon en bénéficiant de 15 jours d'affichage sur les panneaux digitaux de la ville et de l'impression complète de leurs flyers et affiches. La Maison des Étudiants a mis à disposition ses locaux pour que les équipes puissent travailler dans de bonnes conditions et les repas ont été fournis durant tout le week-end par Flunch, partenaire et mécène de l'événement. Afin de valoriser au mieux les films réalisés, les organisateurs ont démarché l'enseigne Mégarama pour diffuser les courts-métrages produits dans une salle de cinéma privatisée à Besançon. 

Si chaque membre de l'équipe avait un rôle de communicant bien défini (community manager, chargé des relations publiques, vidéo makers...) le reste du travail s'est fait de façon collaborative. Encadrés par Magali Bigey, enseignante au département Information-Communication de l'IUT Besançon-Vesoul, les étudiants se sont vus fixer des objectifs clairs (amélioration de la communication du festival, maitrise des compétences en gestion événementielle...) tout en bénéficiant d'une grande liberté dans leurs actions. C'est dans cet esprit qu'ils ont entamé leur travail. Tous avaient à coeur de créer un événement convivial : l'esprit du festival est l'amour du cinéma et le goût du challenge. Les étudiants participants le font pour le défi, l'envie de parler cinéma avec d'autres passionnés et de se faire plaisir. L'aboutissement n'est pas tant la récompense que le moment vécu.

Vers une troisième édition du festival...

Aujourd'hui, les étudiants sont en phase de bilan et il est plutôt bon au regard des résultats du questionnaire de satisfaction envoyé aux participants. L'équipe s'apprête à passer la main aux étudiants qui prendront en charge la troisième édition du festival. Entretiens, recommandations et changements de statuts pour l'association sont donc à l'ordre du jour. Et ils l'avouent bien volontiers, s'ils pouvaient organiser les prochaines éditions du festival, ils repartiraient tout de suite dans l'aventure. Mais leurs études les poussant vers d'autres chemins que l'IUT, ils passent le relais en espérant que le festival gagne en visibilité et en notoriété afin d'attirer des étudiants des quatre coins de France et de devenir la référence du festival de cinéma étudiant à Besançon.


Visualiser le film lauréat "Reset"

Visualiser le film coup de coeur du jury "Once upon a time in Haïku"

Visualiser le film prix du public "Il était trois fois"

Contact

Festival 1895 minutes
Facebook
Instagram
Twitter
You Tube