María Zambrano dans les clairières du Jura

23 Mai 2014

Journée internationale d'étude sur l'œuvre de María Zambrano, philosophe et essayiste espagnole.

Clairière dans le Jura
Ludovic Godard - UFC

Au cours de son long voyage itinérant, María Zambrano a fini par trouver dans la forêt du Jura franco-suisse un lieu de calme et de repos. Dans une petite maison qu’elle a elle-même appelée de nombreuses façons : « couvent abandonné », « catacombe », « grotte », « tanière », elle a écrit une œuvre d’un contenu poétique et réflexif inégalable.

Claros del bosque et La tumba de Antígona font partie des textes les plus représentatifs de cette période... Comme le dit José Luis Abellán, la sérénité apportée par la nature du Jura a permis à l’auteure de conclure dans lasolitude les projets de sa pensée. Il s'agit là de la projection d'une patrie d’accueil, ou d'une véritable patrie, qui finira par faire de l'exil son propre refuge.

Cette journée d’étude se concentrera sur ce moment de clarté dans la trajectoire de Zambrano. Les intervenants aborderont son œuvre la plus connue en relation avec son contexte : l’échange épistolaire avec ses contemporains, le poids de l’autobiographie, les liens avec la philosophie et le théâtre contemporain. L'objectif principal sera de mettre en mouvement une forme de pensée et d’écriture toujours restée ouverte.

Organisée dans le cadre de la préparation à l'agrégation interne d'espagnol, cette journée s'adresse à toute personne intéressée par la littérature, la philosophie, le théâtre ou la poésie.

Entrée libre.

Horaires

De 9 h 45 à 17 h.

Lieu

Salon Préclin