Couverture du livre l'étranger de Camus

Autour de « L'Étranger » de Camus et de ses traductions

16 Novembre 2017 - 18 Novembre 2017

Autour de « L'Étranger » de Camus et de ses traductions

1 Février 2017 - 1 Avril 2017

Appel à communications pour le colloque « Autour de L'Étranger de Camus et de ses traductions », coorganisé par le laboratoire ELLIADD, qui aura lieu du 16 au 18 novembre à Paris.

Couverture du livre "The Stranger" (traduction anglophone de "L'Étranger" d'Albert Camus)
Penguin Random House

Avec près de sept millions d'exemplaires vendus et des traductions dans soixante langues, L'Étranger (1942), premier roman d'Albert Camus, est le best-seller absolu en format de poche en France, devant une autre œuvre mythique de la littérature française, Le Petit Prince (1943) d'Antoine de Saint Exupéry. Pour Sartre, L'Étranger de Camus était « le meilleur livre depuis l'armistice ». Dernièrement, plusieurs publications ont remis le roman au cœur de l'actualité : dans un ouvrage récent, Alice Kaplan (University of Chicago Press/Gallimard 2016), retrace étape par étape la gestation, l'écriture, la publication et la diffusion de ce livre qui, en dépit des innombrables commentaires dont il a été l'objet, garde sa part de mystère.

Les propositions de communication qui pourront se situer dans les domaines proprement linguistique mais aussi traductologique, porteront sur les sujets suivants :
– la traduction des divers « tiroirs verbaux » du roman (systèmes TAME), dans des langues typologiquement différentes ;
– toute étude sur la temporalité, la structure des phrases et le lexique, l'utilisation des circonstants temporels et aspectuels, dans la langue source ou dans les langues cibles ;
– dans une perspective plus littéraire, des interrogations sur la temporalité problématique, comme statique, du roman de Camus, qui concourt largement à l'étrangeté de sa forme narrative.

En cela, L'Étranger échappe au code romanesque traditionnel : comme le fait Sartre (1960), il convient de questionner sur le genre du texte, d'étudier en quoi Camus s'est inspiré de la « technique américaine ».

Il s'agira en somme d'éclairer à la fois la spécificité des formes TAME du français dans le roman, et de prendre la mesure de la diversité des systèmes TAME dans d'autres langues.

Les modalités de dépôt des propositions de communication sont indiquées dans le document téléchargeable ci-dessous.

Contact

Danh Thành Do-Hurinville
laboratoire ELLIADD
etranger-tame@sciencesconf.org
https://etranger-tame.sciencesconf.org/

ELLIADD - Edition, littératures, langages, informatique, arts, didactique, discours