Le Kiosque

Les décors peints du château d’Ancy-le-Franc (v. 1550-v. 1630)

décors peints

Le château d’Ancy-le-Franc est remarquable en raison de ces décors peints réalisés entre les années 1550 et les premières décennies du XVIIe siècle, aussi bien par des artistes bourguignons que bellifontains, comme Ruggiero de Ruggieri et N. dell’Abate.

Blaise Cendrars ou la légende du légionnaire

Couverture du livre

« C’est peut-être un des traits les plus caractéristiques du génie que de se créer une légende », affirmait Blaise Cendrars en 1910. On a beaucoup évoqué la tendance mythomaniaque de l’écrivain, mais qu’en est-il exactement pour la période de la Grande Guerre ?

On sait que le poète, engagé volontaire dans la Légion étrangère dès 1914, grièvement blessé, sera amputé de son bras d’écriture en 1915.

Les archives montrent que Cendrars n’a pas participé à certaines batailles auxquelles il prétend avoir assisté. À partir de documents inédits et de témoignages de ses camarades de combat, sources qui permettent de rectifier de nombreuses inexactitudes couramment admises, les auteurs reconstituent le parcours du légionnaire, et révèlent la véritable identité des combattants de son escouade.

Le rétablissement des faits, notamment ceux concernant les soldats proches de Cendrars, modèles de multiples personnages imaginaires, éclaire d’un jour nouveau le processus de création littéraire et nous amène à mieux saisir la métamorphose du réel à l’œuvre chez ce grand prosateur de la main gauche.

Laurent Tatu est professeur d’anatomie à l’université de Franche-Comté et neurologue, chef du service de pathologies neuromusculaires au CHU de Besançon. Julien Bogousslavsky est professeur de neurologie, chef du service de neurologie et de neurorééducation à la clinique Valmont (Centre des maladies du cerveau et du système nerveux) en Suisse.

CD+Brochure Dos espistolarios inéditos de Diego de Saavedra : un diplomático en el Franco condado y en Münster

Le travail est destiné à un public intéressé par l'histoire et la littérature espagnole de la première moitié du XVIIe siècle, ainsi que par les aspects liés à la politique étrangère et à la diplomatie de la Monarchie Hispanique.

Cet ouvrage contient un CD qui présente sous forme numérique, avec un moteur de recherche perfectionné, une collection de documents inédits relatifs à deux missions diplomatiques menées par Diego de Saavedra Fajardo en Europe centrale pendant la première moitié du XVIIe siècle : une abondante correspondance avec le parlement de Dole, et les négociations pour la paix dans le Cong

rès de Münster, dont les mystères se découvrent à travers ses échanges avec le marquis de Castel-Rodrigo.

Identité régionale, identités civiques autour des Détroits des Dardanelles et du Bosphore (Ve siècle av. J.-C. – IIe siècle apr. J.-C.)

paysage

Le volume s’interroge sur l’élément fédérateur d’une région : celui-ci se traduit par un certain sentiment d’appartenance, qui dépasse les revendications civiques. Le principal point d’intérêt est ainsi la construction d’une « identité régionale ».

Gestes en éclats

Couverture du livre

Avec l'enjeu d'œuvrer le multiple, l'ouvert et le fragile, ce livre s'avance comme les gestes, les corps et les performances en arts qu'il travaille.

Protéiforme, éclaté, intense, il prolonge les processus d'expérimentations, de débats, de réflexions et de découvertes qu'ont menés entre 2011 et 2014 plus de cent-cinquante artistes, chercheurs, critiques et acteurs culturels au sein du Diplôme universitaire Art, danse et performance, formation continue expérimentale de l'université de Franche-Comté.

Agencé dans une « carte » de quarante « mots » surgissant des gestes, des corps, des espaces et des temps à l'œuvre dans les performances en arts, l'ouvrage collectif rassemble plus de quarante artistes, théoriciens, critiques, curateurs, chorégraphes et performers, autant issus des arts plastiques, de l'art performance, de la poésie sonore, de la danse et du théâtre. S'y livre en éclats une hétérogénéité de discours, de réflexions et de documents : textes théoriques, textes d'artistes, essais, entretiens, carnets de recherche, transcriptions, traductions, scripts, partitions, schémas, images... Une mine où chacun est invité à puiser ses pépites jusque dans l'intervalle des pages.

Aurore Després est maître de conférences en esthétique des arts et de la danse à l'Université de Franche-Comté, conceptrice du fonds d'archives audiovisuelles en ligne FANA Danse contemporaine et responsable du diplôme universitaire Art, danse et performance. En lien avec sa pratique de danseuse et de chorégraphe, ses recherches portent sur les logiques de la perception et du geste, du temps et de l'archive dans le champ de l'art chorégraphique contemporain et des nouvelles esthétiques de la danse à la croisée des arts plastiques et de l'art performance.

Tim Burton : horreurs enfantines

Couverture du livre

Cet ouvrage rassemble des articles portant sur les relations entre enfance et horreur dans l'œuvre de Tim Burton. Issu d'un colloque, cet ouvrage rassemble des réflexions sur les relations entre enfance et horreur dans l'œuvre de Tim Burton.

Il vise à renouveler, sous cet intitulé paradoxal, les études déjà parues sur ce cinéaste charismatique, en proposant trois grandes lignes de force (Tim Burton et les arts, Autour des origines…, L'image de l'Artiste).

Adrienne Boutang est enseignante-chercheuse en cinéma et littérature anglophone à l'UFC.

En direct n°263 – Dossier « La 4e révolution industrielle est en marche »

Page de garde

Le journal en direct consacre son dossier de mars-avril à la « 4e révolution industrielle ».

Vous y retrouverez également des articles sur le projet I-SITE, l'impression 3D métal, l'aide au développement en Suisse, la semaine sportive EMIS, l'entreprise étudiante Studylife qui a remporté le prix PÉPITE, la fonction biologique des microparticules, Blaise Cendrars, des recensions d'ouvrages…

L’accès à la justice de la personne vulnérable en droit interne

Couverture du livre

Cet ouvrage, qui a pour ambition de s’interroger sur la prise en compte de la vulnérabilité du justiciable par le service public de la justice, est issu d’une journée d’études organisée à l’université de Franche-Comté le 27 mars 2015.

Si des travaux avaient déjà été consacrés à l’étude de la vulnérabilité saisie par le droit, peu d’entre eux s’étaient intéressés à la question de l’accès de la personne vulnérable au juge dans une perspective de droit comparé interne, visant à analyser et à confronter les dispositifs mis en œuvre devant le juge judiciaire et les mesures applicables devant le juge administratif. Le sujet traité dans le cadre de cet ouvrage permettra d’éclairer la problématique du droit à un recours effectif et du caractère subjectif de ce droit lié à sa faculté d’adaptation aux situations de vulnérabilité.

Deux thématiques seront plus précisément abordées, thématiques qui se fondent sur une double perspective : celle du justiciable vulnérable face à la justice d’une part, et celle du juge placé face à une situation de vulnérabilité d’autre part.

La première partie de l’ouvrage permet ainsi de s’interroger sur la notion de justiciable vulnérable et de démontrer que la vulnérabilité n’est pas inhérente aux seules personnes physiques, les personnes morales peuvent également être placées dans une situation de vulnérabilité justifiant des mesures de représentation spécifiques. Pour autant, s’il existe, pour les personnes physiques comme pour les personnes morales, des mesures d’accompagnement, celles-ci permettent essentiellement de compenser l’absence d’adaptation des règles qui régissent l’accès à la justice. La personne vulnérable ne bénéficie pas nécessairement d’un accès dérogatoire à la justice, elle dispose simplement d’un droit à l’accompagnement (droit qui peut se muer en obligation).

Au-delà de ce droit à l’accompagnement, la prise en compte de la différence qui découle d’une situation de vulnérabilité est parfois nécessaire au nom de l’égalité devant la justice, mais aussi au nom de la bonne administration de celle-ci. La seconde partie de l’ouvrage vise alors à démontrer que le juge peut être en mesure de s’adapter à la particularité des situations qu’il a à connaître, que ces adaptations soient dictées par les textes ou insufflées par le juge lui-même. Les contributions permettent également de s’interroger sur la pertinence de l’existence de juridictions spécialisées et sur la capacité du juge de droit commun à s’adapter à la situation du justiciable

L'avènement juridique de la victime

Couverture de la revue

Plusieurs enseignants-chercheurs de l'université de Franche-Comté ont collaboré au numéro 25 de la revue Histoire de la justice. 

De « sujet de droit » à « objet juridique » : un changement de paradigme vers la qualification juridique que les contributions ici réunies mettent à jour et explicitent.

Les différents récits juridiques proposés ici, bien que portant pour la plupart sur notre époque contemporaine, traitent d’une histoire universelle : celle, dans notre approche de la justice, de la victime. L’avènement juridique de la victime est, au fond, le récit à rebours du trajet de la victime dans l’histoire de notre société : où l’on pense que le droit se saisit trop récemment de la victime. Au contraire, le droit n’a jamais ignoré la victime, qu’il nommait autrement. Seulement dans les dernières années du XXe siècle, le droit a offert un nouveau statut à la victime en l’institutionnalisant et en l’objectivant : il en a organisé « l’avènement ».

Cette étude a été réalisée avec les contributions de Boris Bernabé, Emmanuel Cartier, Charles Fortier, Anne-Laure Girard, Marie-Clotilde Lault, Coralie Mayeur-Carpentier, Rémy Prouvèze, Marie-France Steinlé-Feuerbach, Fabienne Terryn, Michel Van de Kerchove (1944-2014).

Circulation des savoirs & reconfiguration des idées

Couverture du livre

Les circulations transnationales de savoirs sont un phénomène majeur du nouveau régime mondialisé de la connaissance, où l’intensification des transferts culturels remet en question le cadre strictement national de l’histoire intellectuelle.

Parallèlement, la porosité toujours plus grande entre les disciplines a suscité un bouleversement des configurations qui relient les savoirs, entraînant une crise des anciens découpages et l’apparition d’un nouveau paysage cognitif. Les études réunies dans cet ouvrage cherchent à décrypter le nouvel espace historique, culturel et scientifique en train d’émerger de ces dynamiques, grâce à une approche à la fois interdisciplinaire et transculturelle. Croisant le point de vue de chercheurs venus du Brésil et d’Europe, il cherche notamment à cerner la contribution des pays du Sud dans la production contemporaine des connaissances et le changement des rapports de pouvoir/savoir qui s’y expriment.

Désirs de culture

Couverture du livre

L'ouvrage porte à la connaissance du public les débats qui ont eu lieu à Lausanne les 7, 8 et 9 décembre 2011 sur la question de savoir comment nous concevons l'homme cultivé aujourd'hui. Les sociétés contemporaines, marquées par les valeurs égalitaires et démocratiques sont-elles « naturellement » ennemies de la culture ?

Pour échapper à tout enfermement, cet ouvrage tourne le regard vers l'étude des formes et des enjeux nouveaux de la culture.

Éducation et totalitarisme

Couverture du livre

Pierre Statius est enseignant-chercheur en sciences de l'éducation et philosophie politique de l'éducation à l'ESPE de Franche-Comté. Son ouvrage s'interroge sur le lien substantiel qui unit l'éducation – ainsi que toutes ses figures comme par exemple l'endoctrinement – et les totalitarismes.

Il s'agit ici, bien entendu, d'analyser une perversion de l'éducation dans la mesure où l'« éducation totalitaire » produit la servitude alors que l'éducation démocratique débouche sur la liberté. Les résistances philosophiques et littéraires ont également été envisagées et analysées. Ce livre constitue ainsi un exercice de « déprise de soi » par lequel nous réfléchissons sur l'éducation à partir de sa négation, à savoir l'éducation dans les sociétés totalitaires d'Europe Centrale.

Vers une lex mediterranea des investissements

Couverture du livre

À la veille du 8e anniversaire de la naissance de l’Union pour la Méditerranée, un travail d’harmonisation du droit des investissements portant sur le droit matériel et le règlement des différends peut-il constituer un instrument au service de la promotion des investissements entre les quarante-trois pays des rives sud et nord de la « Mare Nostrum » ?

La méditerranisation des économies requiert-elle la méditerranisation du droit des investissements ?

Ainsi, le présent ouvrage met l’accent sur les liens existant entre le droit des investissements et la réalisation d’un espace méditerranéen d’investissements dans lequel pourrait émerger un droit matériel et un mécanisme de règlement des différends uniformes.

Les actes du colloque méditerranéen qui composent cet ouvrage constituent la cinquième partie d’une entreprise doctrinale et pratique. L’étape franc-comtoise – Besançon – donne l’occasion de visiter le droit des investissements par le prisme méditerranéen. Les quatre premiers actes de colloques ont également fait l’objet de publications aux éditions Bruylant (série « Droit méditerranéen »).

Cet ouvrage s’adresse aux praticiens du droit des investissements, aux universitaires, aux étudiants ainsi qu’aux organisations publiques et privées œuvrant dans ce domaine.

Il est issu d’un colloque international organisé à Besançon par le CRJFC de l’université de Franche-Comté.

En direct n°262 – Dossier « L'innovation sur le terrain des sciences sociales »

Couverture du numéro 262 du journal en direct

Le numéro de janvier-février 2016 du journal en direct propose un dossier consacré aux sciences sociales. Également au sommaire, la transplantation rénale et les risques cardio-vasculaires associés, le moteur Énergine développé par ASSYSTEM et FEMTO-ST, un focus sur l'aluminium, mais aussi le patois franco-suisse.

Travail social et territoire

Couverture du livre

Les territoires sont au cœur des politiques sociales. Mais que recouvre cette notion ? Fruit d'un dialogue entre géographes et professionnels de l'action sociale, entre théorie et pratique, ce livre en propose un nouvel éclairage à l'usage des travailleurs sociaux.

Pluridisciplinaire, la notion de territoire se situe au croisement de la géographie, de la sociologie, des sciences politiques et sociales. À travers une synthèse théorique, les auteurs proposent des outils d'analyse et de diagnostic permettant d'appréhender la réalité complexe des territoires et de mieux penser le travail social. L'approche systémique est une démarche théorique, méthodologique et pratique, qui donne une grille de lecture capable de saisir la complexité du réel et d'en faire une base de connaissances au service du travail social, l'objectif étant de replacer le territoire au centre des pratiques. De nombreux exemples éclairent ce travail de conceptualisation soucieux d'apporter des réponses aux travailleurs sociaux dans leurs difficultés à appréhender l'espace géographique.

Ce livre invite le lecteur à penser l'action à travers un regard de géographe, à ouvrir son champ de réflexion à la notion d'espace, à élargir sa vision du social et permet ainsi de repenser le travail social en déplaçant sa réflexion. Ouvrage de réflexion et manuel pratique, ce livre s'adresse aux travailleurs sociaux, aux apprenants et formateurs en travail social, aux cadres de l'action sociale et médicosociale et plus largement aux acteurs institutionnels qui pilotent et/ou mettent en œuvre les politiques sociales.

Alexandre Moine est professeur de géographie à l'université de Franche-Comté, rattaché au laboratoire ThéMA.

Nathalie Sorita, initialement éducatrice spécialisée, est formatrice-chercheuse à l'IRTESS de Bourgogne.