Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
Auteur 
Marie Réaux

Utopies francophones en tous genres : le prochain congrès mondial de la FIPF à Besançon !

La candidature de l’Association Française pour l’Enseignement du Français (AFEF) visant à organiser, en lien avec le Centre de linguistique appliquée de Besançon, le 16ème congrès mondial de la Fédération internationale des professeurs de Français (FIPF) en 2025 a été retenue ! Le prochain congrès réunissant à chaque édition environ 1300 enseignants se tiendra en juillet 2025 sur la thématique « Utopies francophones en tous genres ». Retour sur ce futur congrès avec Vivane Youx, Présidente de l’AFEF.

CLA/ville de Besançon
Congrès FIPF 2025 à Besançon

Pouvez-vous nous préciser pourquoi l’AFEF a proposé sa candidature pour organiser le 16ème congrès international de la FIPF 2025 en France ?

Le dernier congrès mondial de la FIPF organisé en France a eu lieu en 2000, cela fera donc 25 ans. Habituellement une alternance entre les congrès – quadriannuels – est respectée entre un pays francophone et un pays non-francophone. Après Liège en 2016, puis Nabeul (Tunisie) en 2020-21 (repoussé pour cause de pandémie, puis en ligne), la logique voulait que le prochain congrès ait lieu en pays francophone. Après le Québec et la Belgique, la France s’est portée candidate – la Suisse francophone n’a pas candidaté, mais elle est proche de Besançon… La concurrence a été rude avec le Brésil, mais Besançon a finalement été retenue.

Quels étaient les atouts de votre candidature portée logistiquement par le Centre de linguistique appliquée (CLA) de l’université de Franche-Comté ?

La France attire toujours les congressistes du monde entier, et le choix d’une ville historique et sereine donne une idée de la France moins centralisée, plus fidèle à la réalité du territoire. La candidature de l’AFEF était portée par la Commission du français langue maternelle  (CFLM) de la FIPF. Depuis longtemps, la FIPF essaie, par cette commission, d’établir une synergie importante entre le français comme langue maternelle ou première, et le français comme langue étrangère ou seconde, qui est majoritaire parmi les congressistes. L’idée est d’organiser un congrès qui pourrait à la fois intéresser les congressistes spécialistes de français langue étrangère (FLE) et les congressistes des pays francophones, notamment français, par une programmation qui permettrait d’établir cette synergie.

Pourquoi avoir choisi le CLA et Besançon comme partenaire privilégié ?

Le CLA est connu et reconnu internationalement depuis plus de 60 ans comme centre capital du français langue étrangère. Son implantation à la fois internationale et locale permet d’envisager concrètement l’organisation d’un congrès à Besançon, avec le soutien total de la ville, de l’université, des institutions. La ville de Besançon est facile d’accès par le train depuis les aéroports parisiens, elle offre un important parc de chambres – à la fois bon marché en cités universitaires et à prix raisonnable en hôtel – de beaux lieux d’accueil diversifiés en centre-ville sans nécessiter de moyens de transport et une qualité de vie qui permet de passer une semaine de congrès agréable, loin du stress des grandes métropoles.

Contact

Centre de linguistique appliquée - CLA

Tags