Emmanuel Haffen, psychiatre
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Traiter la dépression par stimulation magnétique

Un nouveau traitement de la dépression nerveuse est expérimenté à Besançon.

La stimulation magnétique transcrânienne répétitive consiste à appliquer des impulsions magnétiques sur des régions précises du cerveau. L'effet du champ magnétique, relativement superficiel, suffit pour stimuler des circuits plus profonds impliqués dans la gestion des émotions. Dans des pays comme le Canada, les États-Unis, Israël ou l'Australie, la stimulation magnétique transcrânienne répétitive est utilisée pour traiter la dépression depuis plusieurs années. En France, certains médecins cherchent à la faire valider en tant que traitement des dépressions résistantes. Pour des raisons d'éthique, toutes les nouvelles méthodes thérapeutiques sont expérimentées, dans un premier temps, avec des patients pour lesquels tous les autres traitements restent sans effet.

Au service de psychiatrie du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Besançon, une étude a été menée sur 60 patients atteints de dépression sévère, résistante aux traitements classiques, depuis plus de deux ans. Le résultat est prometteur : pour un tiers d'entre eux, on a constaté une diminution des symptômes dépressifs (ralentissement psychomoteur, anxiété, idées suicidaires…). La méthode présente peu de contre-indications et peu d'effets secondaires, hormis d'éventuelles céphalées qui cèdent rapidement. Le Dr Emmanuel Haffen, qui est à l'origine de cette étude, précise : « Nous ne cherchons pas à remplacer les traitements existants. La stimulation magnétique peut être une solution pour permettre à ces patients très déprimés de revenir à des conditions favorables pour poursuivre la prise en charge thérapeutique. » L'équipe médicale bisontine participe à une étude d'envergure nationale pour tester la méthode sur un échantillon de plus de 300 patients. Les résultats sont attendus dans trois ans.

L'université de Franche-Comté et le club rTMs et psychiatrie1 ont organisé le 24 octobre 2008 à Besançon une journée nationale d'échanges scientifiques sur le thème de la stimulation magnétique transcrânienne et de l'imagerie cérébrale. Les techniques d'imagerie, combinées aux informations issues de ces différentes études cliniques, devraient permettre de mieux cerner les mécanismes physiologiques en jeu dans la dépression.

1. Le club rTMS (repetitive transcranial magnetic stimulation) est une association qui a pour but l'étude clinique, physiologique et thérapeutique des effets de cette méthode sur les troubles psychiatriques.

Article paru dans le magazine Tout l'U numéro 141 de février 2009.

Contact

Emmanuel Haffen
emmanuel.haffen@univ-fcomte.fr

Laboratoire de neurosciences intégratives et cliniques
http://neurosciences.univ-fcomte.fr

Articles relatifs