Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
Portrait de Fabrice Lallemand (image extraite de la vidéo)
ARDIE
Auteur  
Catherine Tondu

AFULudine, nouvelle solution lubrifiante pour l’industrie

Recyclage des huiles synonyme de casse-tête, nettoyage des outils de production fastidieux et coûteux, produits désagréablement visqueux… les problèmes liés à la lubrification des pièces métalliques, indispensable lors de toute opération mécanique, pourraient-ils bientôt n’être plus que de mauvais souvenirs ? Exit les huiles ! Des chercheurs en chimie et en mécanique de l’université de Franche-Comté lancent une solution hydroalcoolique efficace, propre, adaptée à toutes les activités industrielles. Leur travail vient d'être récompensé par un prix national.

Elle s’appelle AFULudine : une solution lubrifiante dont l’acronyme symbolise la collaboration entre le fabricant d’aciers inoxydables APERAM et les instituts FEMTO-ST et UTINAM. Uniquement composée d’eau et d’alcool, la solution est respectueuse de l’environnement comme des mains de l’opérateur, de la propreté de l’outil et de la pièce réalisée. À l’application de la solution par trempage ou aspersion, les molécules se greffent sur la surface du matériau ou de l’objet traité, qui voient leurs propriétés tribologiques et anticorrosion se modifier. Les performances lubrifiantes sont étonnantes et pourraient bien révolutionner les habitudes.

« Les essais menés en laboratoire, depuis le frottement d’une bille sur un substrat métallique jusqu’à l’emboutissage d’un disque en acier inoxydable sur une presse semi-industrielle, sont tous concluants », racontent d’une seule voix les membres du trio à l’origine de l’aventure : Fabrice Lallemand de l’équipe Sonochimie et réactivité des surfaces d’UTINAM, spécialiste du traitement de surface et porteur du projet AFULudine, initialement nommé AFULub, Jean-Marie Melot, de la même équipe et qui, grâce à ses compétences en chimie organique, a développé les molécules, et enfin Xavier Roizard, expert en mécanique et en tribologie au département mécanique appliquée de FEMTO-ST.

Les propriétés de lubrification apportées par AFULudine se vérifient aussi bien pour l’acier ou le cuivre que pour les matériaux dits nobles comme l’or. L’horlogerie et la micromécanique sont des domaines d’application privilégiés, tout autant que les opérations industrielles d’usinage, d’emboutissage et de découpe à grande échelle.

ARDIE
AFULudine : le lubrifiant industriel non huileux, innovant et écologique

À l’IUT Besançon-Vesoul, et plus précisément dans les locaux bisontins du département de chimie, les équipements sont adaptés pour assurer la production des molécules à des volumes industriels. L’objectif est d’assurer sur place la fabrication de toutes les molécules impliquées dans le procédé et la formulation de la solution, sans avoir recours à la sous-traitance. Une facilité de mise en œuvre qui devrait bien aider la start-up chargée du développement d’AFULudine à démarrer. Après une période d'incubation de 18 mois, l'entreprise vole de ses propres ailes depuis septembre 2016 avec les trois enseignants-chercheurs aux commandes, assistés de l’ingénieure Aurélie Clerget, chargée principalement de l’aspect technique de la production, et de Mathieu Cognard, chargé de relations clients. En marge de l’aspect transfert, deux thèses sont en cours pour optimiser les performances du produit et le process de production.

Du côté de l’entreprise, APERAM, spin-off d'Arcelor Mittal, est un partenaire privilégié avec lequel sont menés des essais à l’échelle industrielle, et d’autres grands comptes ont déjà fait part de leur intérêt pour le produit. La bonne connaissance du tissu industriel, assorti à un savoir-faire technique et une expertise reconnus sont des atouts autant pour UTINAM que FEMTO-ST, et sont de bon augure pour le devenir du projet.

Fabrice Lallemand souligne le bénéfice d’une telle expérience en termes d’enseignement aussi. « C’est un excellent faire-valoir pour nos étudiants, dont la formation est assurée par des liens permanents avec la recherche, en chimie comme en mécanique. »

AFULudine vient de se voir décerner un prix Entreprises et environnement dans la catégorie « Innovation dans les technologies » par le ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, et l'Ademe. Grâce à cette distinction, la start-up bénéficie d'une labellisation qui atteste du respect de l'environnement.

Les responsables d'AFULudine sont actuellement en discussion avec Solvay Inovyn afin d'installer la production de leur produit sur le site Seveso de Dole-Thavaux, ce qui leur permettrait d'accroître considérablement leur capacité de production. La jeune société s'appuie sur le secteur industriel local pour se développer. Plusieurs entreprises de la région lui ont déjà passé commande.

Article initialement paru dans le numéro 257 de mars-avril 2015 du journal en direct et mis à jour.

Contact