Auteur 
Delphine Gosset

Thésards à l’honneur

Le 17 avril s’est tenue à Besançon une cérémonie en l’honneur des docteurs de Bourgogne et de Franche-Comté. Aux remises de prix et de diplômes s’est ajoutée la sélection régionale du concours « Ma thèse en 180 secondes ». C’est Thanh Nhat Pham, doctorant en santé, qui ira en finale.

[Ma thèse en 180 secondes] Lauréat Bourgogne - Franche-Comté 2015

Les écoles doctorales représentent l’un des premiers points de rapprochement des établissements d’enseignement supérieur de Bourgogne et de Franche-Comté. Elles sont communes1 aux universités et écoles d’ingénieurs des deux régions et seront appelées à rejoindre la communauté d’universités et d’établissements (COMUE) UBFC qui se constitue actuellement. Ces écoles doctorales représentent environ 1 900 doctorants. En 2014, 366 docteurs y ont soutenu leur thèse. Ils étaient tous conviés, avec familles et amis, à une cérémonie en leur honneur, le 17 avril dernier, sur le campus de la Bouloie à Besançon. Après avoir revêtu une écharpe aux couleurs de leur discipline, ils ont descendu un à un les marches de l'amphithéâtre pour recevoir leur diplôme.

Cette soirée était aussi l’occasion de remettre à deux lauréats le prix Jeune docteur, qui récompense depuis 10 ans les doctorants de l’UFC et qui pourrait bien devenir, l’an prochain, le prix de la COMUE UBFC. Renzo Bianchi, docteur en psychologie dont la thèse a porté sur les liens entre burn-out et dépression, a remporté un prix de 3 500 euros qu’il compte utiliser pour poursuivre ses travaux de recherche. Clément Marsilli, docteur en mathématiques appliquées et salarié de la Banque de France, va tirer de son travail de thèse un manuel d’économétrie. Celui-ci sera publié aux Presses universitaires de Franche-Comté.

Pour la première année, l’UFC participait au concours international francophone « Ma thèse en 180 secondes » qui s'adresse aux doctorants ou docteurs fraîchement diplômés. L'objectif : réaliser un exercice de vulgarisation et de théâtralisation pour présenter sa thèse de manière accessible, en moins de trois minutes. Devant le jury et un amphithéâtre comble, les dix candidats, majoritairement des filles, ont réalisé des prestations remarquables et pleines d’humour pour expliquer des sujets de thèse pour le moins hétéroclites : depuis les tracteurs équipés pour un diagnostic précoce des maladies de la vigne jusqu’à la cape d’invisibilité et ses modèles mathématiques sous-jacents, en passant par les nanoparticules d’or et le cancer, la philosophie de la critique esthétique ou encore le tourisme en Écosse.

Cyril Thomas, qui prépare une thèse en psychologie, a remporté le prix des écoles doctorales après avoir montré comment les tours de magie peuvent nous renseigner sur le fonctionnement du cerveau. Thanh Nhat Pham, qui prépare sa thèse au laboratoire Fonctions et dysfonctions épithéliales de l’UFC, a remporté à la fois l'adhésion du public et du jury en présentant son travail sur l’arginase, une substance utilisée pour soigner l’hypertension. Le grand prix qu’il a remporté lui ouvre les portes de la finale qui aura lieu le 3 juin à Nancy.  

  1. À une exception près : les écoles doctorales qui relèvent du champ des lettres et des sciences humaines et sociales sont encore rattachées à leurs établissements d’origine en raison de leurs effectifs très importants. Elles travaillent cependant ensemble et seront réorganisées par la suite.

Écoutez Cyril Thomas parler de ses recherches dans l'émission UniversCités de Radio Campus.

Contact

Tags 

Articles relatifs