Grand salon de l'UFR SLHS : un homme fait une présentation devant la salle pleine. Au mur un tableau représentant Louis XIV sur un cheval.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Euraxess : pour un accompagnement personnalisé du chercheur

Les centres de services dédiés à l'accueil des chercheurs étrangers organisaient une journée de rencontre de leur réseau national Euraxess le premier juillet à Besançon.

Lors de son arrivée en France, un chercheur étranger doit effectuer de nombreuses formalités. Le centre de services Euraxess de l’université de Franche-Comté lui propose un accompagnement personnalisé et gratuit. Situé à la charnière entre les laboratoires et l'administration, ce centre s’adresse à tous les doctorants, post doctorants, chercheurs ou enseignants-chercheurs, qu’ils viennent dans l’établissement pour une journée ou pour y travailler plusieurs années. Obtention d’un titre de séjour, affiliation à la sécurité sociale, impôts, logement, assurance, retraite, organisation de la venue du conjoint, scolarisation des enfants… Tout est fait pour leur faciliter les démarches. « Nous faisons en sorte que le nouvel arrivant n’ait à se préoccuper que de sa recherche. L’attractivité scientifique d’un établissement passe par cet accompagnement personnalisé du chercheur », insiste Stéphanie Djerioui du centre de services Euraxess de l’UFC. Cette prise en charge commence avant même l’arrivée sur le territoire, avec une aide pour l’obtention de visas par exemple, et se poursuit bien après l’installation. Plus qu’un accueil, il s’agit d’un accompagnement à long terme, y compris pour ceux qui décident de rester sur place. « Il nous est même arrivé de gérer les formalités liées à un accouchement ! Nous accompagnons de vraies histoires humaines », raconte-t-elle.

Le centre de services Euraxess de l’UFC accueille environ 130 nouveaux chercheurs par an et ce chiffre ne cesse d’augmenter. Il est l’un des 200 membres du réseau européen du même nom qui représente 40 pays de l’Union européenne ou participant aux programmes de recherche européens1. En France, il existe une trentaine de centres. Ce réseau français2 produit des statistiques sur la mobilité entrante des chercheurs. Il a également un rôle consultatif et de proposition auprès des trois ministères avec lesquels il travaille : celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, celui des Affaires étrangères et celui de l’Intérieur. Les membres de ce réseau organisent des formations et se réunissent deux fois par an pour échanger sur leurs pratiques. Ces réunions sont l’occasion d’inviter des professionnels d’autres structures pour présenter des nouveautés qui intéressent leur activité : changements relatifs à la loi sur l’immigration, aux impôts ou encore à la retraite. L'assemblée générale du réseau français s’est tenue à l’université de Franche-Comté dans les locaux de l’UFR Sciences du langage, de l'homme et de la société (SLHS) le 31 juin. Elle a été suivie d'une journée de rencontres nationales avec plusieurs intervenants parmi lesquels une représentante de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) a présenté les changements liés à l'entrée en vigueur de la protection universelle maladie. La présence d'un représentant de la communauté d'agglomération du grand Besançon (CAGB) a permis d'évoquer un futur projet d'aménagement dédié à l'accueil des chercheurs en centre-ville.

  1. Il s'agit des participants au programme Horizon 2020.
  2. Le réseau français est piloté par la conférence des présidents d'université (CPU). En 2015, il a accueilli 9 600 chercheurs (dont la moitié de doctorants) de 139 nationalités différentes primo-arrivants sur le territoire.

Contact

Stéphanie Djerioui
Centre de services Euraxess
03 81 66 58 15
stephanie.djerioui@univ-fcomte.fr
http://valorisation.univ-fcomte.fr

Grand salon de l'UFR SLHS : un homme parle devant de nombreux adultes.
Beverley Margaria et Jean-François Huon

Articles relatifs