Un tampon "certifié" sur un diplôme.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Étudiants certifiés

L’université de Franche-Comté offre aux étudiants la possibilité de prouver leurs compétences dans divers domaines, comme l'informatique, les langues ou même l'orthographe, en obtenant des certificats qui peuvent faire la différence sur un CV.

Pour valider une certification, il faut passer des examens dont les critères sont basés sur des référentiels nationaux. Il existe toutes sortes de certifications. L’une des plus connues est le certificat informatique et internet (C2i). Il atteste de la maîtrise d'outils bureautiques et de la capacité à mener des recherches sur le web. Il témoigne aussi d’une certaine connaissance des enjeux juridiques et éthiques de l’utilisation du numérique, par exemple sur la protection des données personnelles. À l'université de Franche-Comté (UFC), le C2i de niveau 1 est intégré au cursus des premières années de licence. Les étudiants le préparent dans le cadre de travaux dirigés, mais aussi via la plateforme d’enseignement numérique Moodle.

Cette certification comporte un deuxième niveau pour les masters, avec une spécialisation par métiers. Le certificat informatique et internet niveau 2 enseignants (C2i2e) s’adresse, comme son nom l’indique, à ceux qui se destinent aux métiers de l’éducation nationale. Les contenus de ce certificat sont axés sur l’utilisation des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE), dans les situations d’apprentissage et pour la préparation des cours. Comme l'explique Christophe Lang, responsable pédagogique du Centre de certification, « il ne s’agit pas seulement de savoir utiliser ces outils numériques, mais bien de s’interroger sur ce que ces technologies apportent à la pédagogie ».

Il existe aussi un C2i2 métiers de la santé. Celui-ci évalue notamment la capacité à communiquer des données dans les systèmes de santé, à faire de la veille sur l’information médicale en ligne et à manipuler certains logiciels. L’UFC met également en place cette année un C2i2 métiers du droit, avec des parties spécifiques sur l’usage des documents juridiques électroniques, la sécurisation des échanges d’informations numériques, l’archivage, ou encore les risques liés à la cybercriminalité.

Les langues sont un autre grand domaine de certification. Le fameux Test of English for International Communication (TOEIC) est très connu dans le monde de l’entreprise. Il mesure la compréhension orale et écrite de l’anglais à partir d’un questionnaire à choix multiples. Le test de français international (TFI) est l'équivalent pour les étudiants non francophones. Le coût de ces deux tests – qui sont proposés par des sociétés privées – peut être pris en charge par l’université pour certaines formations et dans certaines conditions. Il existe aussi le Business Language Testing Service (BULATS) pour l’anglais, le français, l’espagnol ou l’allemand1.

Le certificat de compétences en langues de l'enseignement supérieur (CLES) est une certification publique basée sur un cadre européen commun de référence des langues et qui se décline en trois niveaux. L'UFC le propose pour l’anglais, l’allemand et l’espagnol. Contrairement au TOEIC, le CLES teste l'ensemble des compétences : compréhension écrite et orale, production écrite et orale, chacune devant être validée pour obtenir le certificat.

De plus en plus demandé par les employeurs, le certificat Voltaire évalue l'orthographe et fait appel à des règles grammaticales, sémantiques, lexicales et syntaxiques. L'UFC est l'un des centres d’examens pour cette certification gérée par la société Woonoz, c'est pourquoi les étudiants bénéficient de réductions tarifaires.

Il existe d'autres certifications, notamment en mathématiques et en physique, qui peuvent être proposées par les facultés dans certains diplômes. « Les étudiants ont tout intérêt à profiter de ce que leur offre l'université – selon les cas, préparation ou passage de l'examen – pour faire valider le "pack" de certifications qui leur correspond et qu'ils pourront ensuite valoriser sur leur CV », rappelle Christophe Lang.

  1. Le CLA propose également ces certifications en langues.

Contact

Christophe Lang
Responsable pédagogique du centre de certification
christophe.lang@univ-fcomte.fr

Centre de certification

Articles relatifs