Sida et liberté d'expression. Quelle lutte contre la pandémie ?

29 Novembre 2017

Un juriste et un activiste gay reviennent sur les modalités de lutte contre le sida dans les années 1990.

Flyer
UFR SJEPG

Didier Lestrade, journaliste, activiste gay, cofondateur d’Act Up-Paris et du magazine Têtu, voit son ouvrage Act Up, une histoire (Denoël, 1re éd. 2000) réédité à l’occasion de la sortie du film 120 battements par minute de Robin Campillo (Grand Prix du jury au Festival de Cannes 2017). Jean-Louis Halpérin, historien du droit, professeur à l’ENS-Ulm, vient quant à lui de publier L’Affaire Benetton ou une querelle d’affichage entre la France et l’Allemagne (LGDJ-Lextenso, 2017).

Ces deux personnalités, l’une issue du milieu LGBT, l’autre du milieu universitaire juridique, entreront en dialogue, usant chacune de ses outils d’analyses. Jean-Louis Halpérin reviendra sur l'affaire des affiches publicitaires Benetton montrant des corps humains tatoués « HIV POSITIVE » qui, en 1993, secoua l’univers de la publicité et fit débat au sein des associations de lutte contre sida.

Didier Lestrade témoignera en tant que militant, acteur et observateur du monde associatif et médiatique. Il évoquera la stratégie de communication et de lutte « actupienne » repoussant constamment les limites de la provocation.

Horaires

De 18 h à 20 h.

Contact

Laurent Kondratuk
UFR SJEPG
03 81 66 66 08
laurent.kondratuk@univ-fcomte.fr

UFR SJEPG - Sciences juridiques, économiques, politiques et de gestion

Lieu

Amphi Cournot