Quatrièmes doctoriales en études russes

5 Juin 2018 - 6 Juin 2018

L'université de Franche-Comté (laboratoire ELLIADD, ED LECLA) organise le quatrième colloque doctoral en études russes, en collaboration avec l'Association française des russisants (AFR). Cette année, le thème choisi est « Russie, la force des faibles ».

Une main tenant un stylo
Ludovic Godard - UFC

Organisées tous les deux ans par une université française, les doctoriales en études russes, créées à l’initiative de l’Association française des russisants (AFR) et soutenues par elle, ont vocation à rassembler autour d’un thème large doctorants et jeunes chercheurs en études russes, issus de tous les établissements universitaires français, mais également, cette année, suisses et belges.

Elles ont pour objectif de leur permettre d’élargir le champ de leur réflexion et, également, de se faire connaître, de se rencontrer et de développer leur réseau au sein de la communauté. Peuvent y participer tous les doctorants, y compris les moins avancés dans leurs recherches, à qui elles offrent une première occasion d’intervenir publiquement.

Les communications de chercheurs post-doctorants ayant soutenu leur thèse il y a moins de quatre ans sont également les bienvenues pour la quatrième édition de ce colloque. Les actes des doctoriales seront publiés dans le no 51 de la Revue russe (décembre 2018).

Le thème choisi cette année est : « Russie, la force des faibles ». Les rapports entre « forts et faibles », « dominants et dominés », « maîtres et esclaves », constituent un thème classique de l’anthropologie.

Corollaire de cette dialectique, la question de la force des faibles, c’est-à-dire celle du renversement capable d’intervenir dans l’expression des rapports de forces, représente un paradoxe particulièrement intéressant à analyser, et néanmoins souvent relégué à la marge des réflexions, ou peu mis en lumière par des actions de recherches dédiées.

Le colloque sera comme à son habitude largement pluridisciplinaire. Il entend cette année explorer les prolongements de cet apparent oxymore dans les différents domaines d’études des doctorants et jeunes chercheurs, qu’il s’agisse de l’histoire de la Russie, de la politique russe actuelle et passée, des questions de géopolitique, ou encore de l’ensemble des sciences humaines – philosophie, littérature, linguistique, cinéma, arts visuels, musique, arts de la scène… –, toutes périodes confondues.

Contact

ELLIADD - Edition, littératures, langages, informatique, arts, didactique, discours