Le Kiosque

Les mathématiques comme habitude de pensée

Les mathématiques comme habitude de pensée

Mathématicien russe, prêtre orthodoxe, déporté et mort au goulag au début du vingtième siècle, Paul Florenski conçoit les mathématiques comme une science de l’être humain.

Sa synthèse philosophico-mathématique s’inspire notamment des idées de théorie des ensembles pour non seulement comprendre le monde, mais plus radicalement façonner les phénomènes et fonder la culture spirituelle pour les générations futures. Cette démarche l’amène à relire les intuitions mathématiques comme une forme de spiritualité qui rend capable de comprendre la finitude du monde.

 

Freedom as Resistance in Scotland

Freedom as Resistance in Scotland

Faisant écho à la réputation des caractéristiques de leurs emblèmes nationaux : l'attrait de la fleur du chardon ; la force du chat sauvage ; l'intrépidité de la licorne ainsi que leur devise de prudence Nemo me impune lacessit, les Écossais font fréquemment appel à leur esprit de résistance.

Ce volume explore la culture de la résistance en Écosse par le biais de l'histoire telle qu'elle s'exprime dans les mœurs politiques et sociales, dans la littérature, le théâtre et les médias. Il propose dix perspectives traitant de la dualité de l’expression nationale écossaises de la liberté et de la dissidence comme moyens de défendre la scotticité dans les contextes britannique et européen, du Moyen Âge à aujourd'hui.

 

Mathématiques vivantes : Bulletin de l'IREM de Besançon no 72

Mathématiques vivantes : Bulletin de l'IREM de Besançon no 72

Cette revue est à la fois le bulletin de liaison de l’IREM de Besançon et une revue scientifique à destination d’un public national et international intéressé par la recherche sur l’enseignement des mathématiques.

Elle a vocation à publier

— les productions de l’IREM de Besançon et des autres IREM ;

— les actes de colloques des IREM ;

— les articles d’enseignants et chercheurs du département de mathématiques de Besançon et d’autres lieux de recherche et d’enseignement des mathématiques.

Elle promeut l’interdisciplinarité et invite le regard des sciences de l’éducation, de l’histoire, de la sociologie, de l’anthropologie, de la philosophie, de la physique, de la biologie pour maintenir les mathématiques vivantes.

La variété du public visé engage la revue à être particulièrement ambitieuse quant à l’accessibilité des textes publiés tout en maintenant leur qualité scientifique.

 

Football(s). Histoire, culture, économie, société – 2022, n° 1

La Coupe du monde dans toutes ses dimensions

La Coupe du monde organisée au Qatar interroge pour des raisons éthiques et sportives évidentes.

Pour mieux comprendre cette tradition sportive inventée en 1930, ce numéro revient sur ses dimensions politiques, économiques, patrimoniales à partir d’un dossier d’articles produits par des universitaires de référence, des recensions de livres, de films et de bandes dessinées, des correspondances de l’étranger et des rubriques dédiées au patrimoine et à la culture matérielle du football. L’organisation d’une Coupe du monde au Moyen Orient, l’héritage de l’édition 2006 en Allemagne, la Coupe du monde féminine, la politisation du sport français via la Coupe du monde seront, entre autres, abordés.

Paul Claudel et le latin

Paul Claudel et le latin

La profusion de fragments latins dans l’œuvre de Claudel est éminemment liée à sa lecture de la Vulgate. Le latin de saint Jérôme colore chaque page de son œuvre, établissant un dialogue serré, un « corps à corps » avec l’écriture du poète.

Cela étant, l’influence déterminante de la Vulgate voile la pluralité des latins auxquels il puise (classique, théologique, biblique, décadent et médiolatin) et plus encore des formes que revêt la langue dans son écriture : latin macaronique et latinismes en élargissent les frontières, montrant que ces latins ne forment pas seulement la langue de prédilection d’un poète empreint de mysticisme, mais relèvent d’affinités électives et plurielles, entre immuabilité du dogme et dynamisme de la parole vive.

Ruse et magie de l’Antiquité à nos jours

Ruse et magie de l’Antiquité à nos jours

Ruse et magie partagent une histoire millénaire au cours de laquelle elles ont souvent été en relation.

Les différentes formes de magie pratiquées au fil des siècle – des rites des sorcières de l’Antiquité aux tours de prestidigitation des illusionnistes modernes en passant par les sorts de Merlin et la magie naturelle de la Renaissance – impliquent souvent une dimension ‘rusée’ qui se manifeste de diverses manières. Le présent ouvrage se compose de neuf chapitres qui analysent les rapports que la magie entretient avec la ruse dans des contextes différents et selon une approche à la fois diachronique et pluridisciplinaire, mêlant histoire des sciences, littérature et psychologie cognitive.

Dialogues d'histoire ancienne supplément 25

Dialogues d'histoire ancienne supplément 25
L’appel du large. Fleuves, embouchures et mers dans le monde antique

Cet ouvrage est issu de deux journées d’études intitulées « L’appel du large » organisées à l’université d’Artois. Il réunit des études portant sur les espaces maritimes et fluviaux dans le monde antique, avec un intérêt particulier pour les deltas et les embouchures.

Son originalité est de ne pas de ne pas se limiter à l’aire strictement méditerranéenne (puisque les Méditerranéens se sont lancés sur les routes maritimes de l’Orient) et d’élargir le regard aux périodes médiévale et moderne. Deux thématiques ont été privilégiées : d’une part les cultes rendus aux divinités fluviales et maritimes ; d’autre part diverses questions liées à la navigation (dangers, réglementation, langage technique).

 

Et maintenant ? Réflexions éthiques sur la pandémie de Covid-19

Et maintenant ? Réflexions éthiques sur la pandémie de Covid-19

Après plusieurs mois d’une crise sanitaire de grande ampleur, au cours de laquelle des mesures diverses de lutte contre la pandémie de Covid-19 ont été préconisées ou imposées, où en sommes-nous et quelles perspectives s’ouvrent à nous ?

La question, posée ici sur le plan éthique, interroge l’expérience des confinements, des limitations d’accès des malades par leurs proches dans les hôpitaux ou les Ehpad, des préférences vaccinales, des débats et polémiques sur la recherche scientifique en temps de crise, etc. Elle bénéficie des regards croisés d’auteurs de disciplines diverses : gériatrie, pédiatrie, réanimation, orthophonie, psychiatrie, mais aussi sociologie, philosophie et droit.

Dialogues d’histoire ancienne 48/1

Dialogues d’histoire ancienne 48/1

DOSSIER : Le prince ému. Le gouvernement des sentiments, d’Auguste aux Sévères

Sarah Rey, Le prince ému. Le gouvernement des sentiments, d’Auguste aux Sévères

Romain Loriol, Les émotions religieuses du Prince, d’Auguste à Domitien

Catherine Baroin, Claude ou l’absence de contrôle de soi

Karolina Kaderka, Massimiliano Papini, Sensus e perturbationes nei ritratti degli imperatori

Judith Hagen-Hack, Der Herrscher weint. Überlegungen zur Funktion von Tränen in der politischen Kommunikation der römischen Kaiserzeit

 

Gabriel Casasnovas, ¿Racismo en la Antigüedad Clásica? Un enfoque restringido

Damien Chaussende,Les genres de l’histoire dans la Chine Classique : des catalogues bibliographiques à Liu Zhiji

Luca Montecchio,I Romani nel Corno d’Africa. Controllo delle vie marittime verso terre lontane e incognite

Nerea Terceiro Sanmartin, Contexto discursivo y filosofía política en la República de Platón

Christophe Burgeon, L’incendie du temple de Jupiter capitolin en 83 avant J.-C. dans les Mémoires de Sylla

Marta Prevosti, Ramon Járrega, Lluís Casas, Boutheina Fouzai, Siwar Baklouti, Nejia Laridhi-Ouazaa, Sidi Zahruni, una alfarería en el ager de Neapolis (Tunez): aglomeración o vicus circa villam?

Raúl Serrano Madroñal, Algunas consideraciones sobre el peaje de las tropas de Saro y los bagaudas alpinos

 

Chronique des travaux en Égypte. Chronique 2022

Paysages et cadastres de l’Antiquité. Chronique 2022

Les concepts en sciences de l’Antiquité : mode d’emploi. Chronique 2022

Actualités

Penser les pratiques collectives

Penser les pratiques collectives

Ce volume est consacré à l’héritage philosophique d’André Tosel et Robert Damien. Il propose un parcours autour des réflexions collectives qu’ils ont suscitées au sein du laboratoire Logiques de l’agir, dont ils furent les deux premiers directeurs.

Lieux de culte, lieux de cohabitation dans le monde romain

Lieux de culte, lieux de cohabitation dans le monde romain

Inscrits dans des systèmes dynamiques, les lieux de culte se définissent comme des espaces de tension et d’appropriation, où les rites prennent sens avec la pratique de cultores dont l’appartenance éventuelle à différentes communautés incite à s’interroger sur la manière dont chacun d’eux s’approprie ce paysage religieux.

L’ouvrage vise à faire percevoir les logiques relationnelles à l’œuvre autour des lieux de culte par l’examen des vestiges archéologiques et cultuels, des inscriptions religieuses et des sources littéraires afin d’observer la continuité, l’adaptation ou, dans la durée, la conversion de ces espaces, privés ou publics, à Rome ou dans les provinces.

Semen 51: Matérialités vocales : voix, genre et médias

Semen 51 Matérialités vocales : voix, genre et médias

Ce dossier de la revue Semen traite des liens entre genre et voix dans les pratiques médiatiques contemporaines et s’intéresse aux phénomènes vocaux dans leur matérialité.

La fabrique du genre – au sens des rapports sociaux de sexe – se manifeste dans la voix à la fois lors de son émission et de sa réception ; cependant, la voix demeure une entrée assez peu explorée pour saisir les modalités d’incorporation du genre. Ainsi, l’objectif de ce dossier est d’étudier la voix, dans ses diverses expressions et notamment dans ses manifestations médiatiques, en tant que technologie de pouvoir.

C.L.R James : racisme et lutte de classe

C.L.R James : racisme et lutte de classe

L’entrelacement des conflits de classe et du racisme est une question très discutée. Très tôt, ceux qui se revendiquent de l’héritage de Marx prennent en charge ce problème ; et parmi eux, C.L.R. James (1901-1989).

C’est en Angleterre, où il est venu comme journaliste, qu’il prend la décision d’écrire un livre sur la révolution de Saint-Domingue, « l’unique révolte d’esclaves de l’histoire à avoir réussi ». Le livre sera publié en 1938 sous le titre : Les Jacobins noirs. Toussaint Louverture et la Révolution de Saint-Domingue.

Contre les lectures raciales de l’événement, lectures alors dominantes, C.L.R. James met en lumière les dynamiques de classes à l’œuvre au cours de la révolution.

Tristan et Isolde : de l’aube au crépuscule

Tristan et Isolde : de l’aube au crépuscule

Ce 12e numéro du Paon d’Héra désire honorer le mythe de Tristan et Isolde en inscrivant les recherches dans une perspective d’histoire des idées et des représentations.

Présentant des sources puisées en amont et en aval de l’opéra romantique de Wagner, ce livre a le mérite d’approcher la légende par les truchements littéraire et musicologique, scénographique et cinématographique. Dans ce sillage, les auteurs de Tristan et Isolde : de l’aube au crépuscule – mythes, musiques, scènes et films ont réuni – en dehors des rapports visant Wagner et Debussy – les figures sœurs que sont Éros et Thanatos, la Nuit et le Jour, le Bien et le Mal, la Musique et le Silence, les Lumières et les Ténèbres…

Échanges et vie économique en Franche-Comté

Échanges et vie économique en Franche-Comté

Pour la première fois une étude globale des amphores en Franche-Comté durant l’Antiquité offre une image de la vie économique à partir de denrées aussi essentielles que les vins, l’huile d’olive et les sauces de poisson. Sont pris en compte la capitale Besançon, mais aussi nombre d’autres cités, sites ruraux ou sanctuaires soit 57 sites qui comptent environ 4 500 amphores.

À ce riche corpus s’associe une étude épigraphique des 309 timbres sur amphores, des marques peintes et des graffiti. Ce tableau général sur la consommation et la provenance de denrées essentielles traduit les voies commerciales remarquables qui relient Besançon au limes germanique.

Revue internationale d’Histoire Militaire Ancienne – HiMA 10, 2021

Revue internationale d’Histoire Militaire Ancienne – HiMA 10, 2021

Un dossier spécial rassemble quatre contributions qui ont chacune, à leur manière, cherché à percevoir, « au-delà du mirage », selon l’expression créée par François Ollier, les pratiques et les comportements militaires spartiates à l’époque archaïque et classique, Sparte apparaissant comme une cité, certes particulière, mais également comparable aux autres.

Huit articles variés et un article dans la rubrique « Regards passés/présents » complètent ce numéro.

L’empire perse, les Grecs et le politique

L’empire perse, les Grecs et le politique

L’empire perse achéménide fascine les Grecs, qui le perçoivent de façon très déformée, et qui comprennent mal son fonctionnement. Au ve siècle avant J.-C, son observation alimente leur réflexion politique, parallèlement à la stasis, terme par lequel ils désignent les conflits internes de leurs cités.

Dans ce double exercice, Hérodote, les Tragiques et les Sophistes pensent le politique, et ils préparent la naissance de la théorie politique au siècle suivant. Le débat sur la meilleure constitution en procède : Hérodote le projette sur les conjurés perses de 522 (III, 80-82). La crise qui éclate cette année-là dans l’empire perse tient à ce que la succession de Cyrus, mort en 530 avant J.-C., n’était pas réglée, bien qu’il ait désigné son fils Cambyse pour lui succéder. Ce dernier a probablement compromis lui-même ce processus, en faisant éliminer son frère Bardiya, en dévoyant à cette fin le rituel originellement babylonien du substitut royal, ignoré des Grecs en tant que tel, mais transformé par eux de façon totalement inconsciente sur le mode du dédoublement et de la ressemblance. L’instrument de cette machination, le mage Gaumāta, était devenu Bardiya, en vertu même du rituel, et il a prétendu régner à la place de Cambyse avant même sa mort, survenue selon toute apparence de façon accidentelle. Darius, probable cousin de Cambyse, a renversé le mage avec 6 conjurés, pour régner à son tour, en prétendant restaurer la légitimité dynastique. Le débat constitutionnel qui précède son avènement chez Hérodote est fondé sur une arithmétique élémentaire opposant constamment le petit nombre, réduit jusqu’au chiffre un, un effectif un peu plus important, mais qui demeure restreint, et le grand nombre. Cette distinction se retrouve entre la monarchie, pouvoir d’un seul, l’oligarchie, pouvoir d’une minorité, et la démocratie, pouvoir du grand nombre. Les Grecs l’appliquent au champ du politique, alors que le monde indien répartissait les fonctions duméziliennes selon le même critère. L’historiographie grecque des rois mèdes et perses est fondée sur une typologie d’inspiration tout aussi tri-fonctionnelle, qui réserve à chacun d’entre eux un rôle : roi fondateur et organisateur, roi guerrier, souverain lié à la Troisième Fonction. Cette typologie n’est pas un carcan rigide, et elle s’adapte à chacun des règnes, et à chacun des monarques.

Dialogues d’histoire ancienne supplément 24 ; Une République impériale en question ?

Une République impériale en question ?

Ces neuf essais tentent de modifier notre approche des premiers siècles avant et de notre ère, à Rome et dans le monde romain, en abordant la notion de « République impériale », au moyen de l’étude des sources (littéraires, épigraphiques ou numismatiques) et des moments de transition entre la république et le principat, au travers d’analyses politiques, sociales et administrative

s. Le modèle impérial fait ainsi l’objet d’un nouvel éclairage à partir de définitions renouvelées de la res publica en tant que chose publique et État romain. Les figures de Cicéron et de Sénèque, des imperatores ainsi que d’Auguste ou de Tibère sont au cœur de cet ouvrage, fruit d’une recherche collective en cours.