Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
Master d’Ecologie des Maladies Infectieuses à Kinshasa
canva
Auteur 
Emeline Gaudot

Un master à l'approche globale pour répondre aux défis de santé publique du 21e siècle

À l'université de Kinshasa (RDC), un master forme les professionnels à l'écologie des maladies infectieuses. Une formation qui représente aujourd'hui un véritable enjeu de santé publique pour les gouvernances, notamment dans le contexte de pandémie de covid-19. Cette formation, qui trouve ses origines à l'université de Franche-Comté, est aujourd'hui reconnue au niveau international.

Une coopération de longue date existe entre l'université de Kinshasa en République Démocratique du Congo et l'université de Franche-Comté.

En 2009, le docteur Didier Bompangue termine sa thèse portant sur "la dynamique des épidémies de choléra dans la région des grands lacs, cas de la République Démocratique du Congo", au laboratoire Chrono-environnement de l’université de Franche-Comté. De cette thèse nait l’idée de créer une unité de recherche et de formation sur l’écologie et le contrôle des maladies infectieuses (URF-ECMI), à la faculté de médecine de l’université de Kinshasa. Une idée soutenue en République Démocratique du Congo, par le professeur Jean Jacques Muyembe et en France, par le professeur Patrick Giraudoux.

L’URF-ECMI voit alors le jour dans le cadre d’une collaboration entre l’université de Kinshasa, le ministère de la Santé de la République Démocratique du Congo et l’université de Franche-Comté. Les deux universités sont  officiellement liées depuis 2010 par une convention de collaboration pour le développement du Master d’écologie des maladies infectieuses à Kinshasa. Un master qui s’inspire de l’ex-master (diplôme d'études approfondies - DEA) Environnement, santé société, pluridisciplinaire, créé en 2000 à l’université de Franche-Comté entre plusieurs unités de formation et de recherche (UFR) et unités de recherche.

Par la suite, un certain nombre d’étudiants de RDC ont été formés dans les masters plus spécialisés dérivés : ECOS, EMME, GERIS, etc.

Une reconnaissance au niveau national et mondial

Le 23 octobre 2021, l’URF-ECMI a été promue en service de la faculté de médecine. Ce changement de statut consolide l’équipe d’appui du master. Il comporte deux titres : "Écologie des maladies infectieuses, aléas naturels et gestion des risques" (première année créée en 2014) et "Écologie et gouvernance des maladies infectieuses" (deuxième année, créée en 2019).

De plus, depuis novembre 2021, une convention cadre a été signée avec le Ministère de la santé de République Démocratique du Congo pour que le service et le master organisent annuellement une série de formations de ses cadres et techniciens aux concepts opérationnels "One Health".

En février 2022, à travers le programme d’appui au développement du système de santé (PDSS) en République Démocratique du Congo, une convention a été signée portant sur l’attribution de 25 bourses aux étudiants du master par la Banque mondiale, en accompagnement du processus de renforcement des capacités de ressources humaines du ministère de la santé. Le bureau d’appui au projet de développement du système de santé de la Banque mondiale prévoit en outre de renforcer son soutien les années suivantes.

Comprendre les maladies infectieuses pour mieux agir

En matière de recherche, l'URF-ECMI a pour vocation de "contribuer à la compréhension des mécanismes d’émergence et de réémergences des maladies infectieuses humaines, leurs dynamiques spatiales et temporelles ainsi que le développement des approches opérationnelles innovantes pour contribuer à la lutte contre les fléaux de santé publique ".

De par son approche globale entre action et recherche, cette unité de recherche et de formation représente une solution concrète face à la résurgence de maladies infectieuses et à l’émergence de nouvelles maladies .

Elle représente également une solution innovante pour les gouvernances des pays qui doivent faire face à ces défis sanitaires.

Plus d'informations

https://gdri-ehede.univ-fcomte.fr/spip.php?article39

Contact

Didier Bompangue

Annuaire laboratoire Chrono-environnement

Unité de recherche et de formation sur l’écologie et le contrôle des maladies infectieuses (URF-ECMI)

http://urf-ecmi.org

Laboratoire Chrono-environnement

Articles relatifs