Message d'erreur

Notice : Undefined variable: empty dans include() (ligne 1 dans /var/www/html/sites/all/themes/ufc_news/templates/views-view.tpl.php).
Dans les coulisses de la WebTV de l’IUT: 8 heures de direct pour la JPO
IUT de Belfort-Montbéliard

Dans les coulisses de la WebTV de l’IUT : trac et adrénaline en multicaméras

A l’IUT de Belfort-Montbéliard, la Journée Portes Ouvertes (JPO) c’était en direct sur la nouvelle WebTV et également en replay. Ce chantier-école coordonné par Alain Lamboux-Durand, enseignant-chercheur au département Métiers du multimédia et d’Internet (MMI), a ainsi rassemblé une soixantaine d’étudiants issus de divers DUT, le 2 février dernier.

A l'occasion de la Journée Portes Ouvertes de l'Université de Franche-Comté, l'IUT de Belfort-Montbéliard a mis en place une WebTV pour améliorer la visibilité de ses formations, leurs débouchés professionnels ainsi que, plus largement, l’environnement des études à l’université. Le projet a été coordonné par Alain Lamboux-Durand, enseignant en sciences de l’information et de la communication au département MMI (Métiers du Multimédia et d’Internet), et chercheur au laboratoire ELLIADD de l’Université de Franche-Comté. Le projet a débuté en septembre dernier avec la réponse positive de la Région au projet de création d’une plateforme sur le campus de Montbéliard dans le cadre de l’appel à projets « Equipements pédagogiques et numériques ».

Une WebTV pour la Journée Portes Ouvertes

La Journée Portes Ouvertes reste l'événement le plus important de l’année en termes de recrutement des futurs étudiants. « L’idée de la WebTV et la JPO sont intimement liées, explique Alain Lamboux-Durand. Il y a toute une campagne de communication spécifique à la JPO : la WebTV permet de lui donner une nouvelle envergure et inversement. » La possibilité de visionner l'émission pendant un an est un réel atout qui permet de prolonger l’information auprès du public. Charles-Alexandre Delestage, ingénieur de recherche et docteur en Sciences de l’information et de la communication, Sébastien Augier, enseignant en arts appliqués au département MMI, et Cédric Michelot, gestionnaire de parc informatique et de télécommunications au Centre de ressources informatiques de Montbéliard, ont également travaillé sur le projet.

Une dizaine de vidéos sur les formations, les services de la vie étudiante comme le CROUS ou la bibliothèque universitaire, et les associations a ainsi été tournée et montée par 27 étudiants issus de DUT très différents1. Car sur le plan pédagogique, il s’agissait de sensibiliser les étudiants à des outils de communication audiovisuelle. « Avec le développement des médias sociaux ainsi que l’essor de l’audiovisuel dans la communication, poursuit l’enseignant-chercheur, certaines entreprises sollicitent leurs salariés pour alimenter leur communication, notamment sur les réseaux sociaux, via la publication de vidéos. Il est donc intéressant pour les étudiants d’adopter des méthodes et pratiques professionnelles dans ce domaine pour pouvoir les réinvestir dans un contexte de communication professionnelle interne à leur future entreprise. »

Un exercice en direct

La WebTV dépassait l’exercice pédagogique puisque, véritable outil de communication de l’IUT, elle visait à informer un large public sur les formations et la vie étudiante. La diffusion en direct et en continu, de 9h à 17h, sur la chaîne YouTube de l’IUT, puis en replay permet également aux personnes intéressées mais qui n’auraient pas pu venir dans le Nord Franche-Comté pour la JPO, de se renseigner, d’autant que bon nombre de formations de niche ont un recrutement national.

La WebTV, dont le dispositif a depuis servi à diffuser la Sécu’RT (journée consacrée à la sécurité informatique au département Réseaux et Télécommunications), était située au département MMI sur le campus de Montbéliard où une régie et un plateau avaient été installés. Le plateau multi-caméras était constitué de deux caméras tourelles télécommandées, complétées par deux caméras « traditionnelles » supplémentaires. Cet équipement était relié à la régie de production (mélangeur vidéo, table de mixage, serveur de diffusion de vidéogramme et station d’enregistrement/encodage pour diffusion en streaming).
Quelques jours avant le grand direct, Charles-Alexandre Delestage a encadré et accompagné les étudiants en DUT MMI qui ont ensuite géré le direct avec lui. Sa mission était de leur « apprendre à réaliser une WebTV, notamment la partie qui concerne le montage d’une captation multicaméras, ce qu'elle implique d’un point de vue technique, les problématiques spécifiques, l’utilisation du matériel, et le travail en équipe dans cette configuration très particulière. » Habituellement, dans l’audiovisuel, quand on tourne un court-métrage, une fiction ou un documentaire, il n’y a qu’une seule caméra et s’il y a un problème, on peut toujours refaire la prise. « En captation multicaméras, souligne l’ingénieur de recherche, on est généralement en direct, on n’a donc pas le droit à l’erreur : il faut que l’équipe soit vraiment très synchrone et que chacun soit prêt à son poste. Par exemple, dans une émission de talks, quand on démarre une interview, le réalisateur doit, sur sa console, passer d’une vidéo qui était sur un serveur au jingle, puis à l’image du plateau ; pendant ce temps-là, l’opérateur magnéto doit lancer les bonnes vidéos sur les bons serveurs ; l’ingénieur du son doit changer les niveaux pour que l'on n’entende plus le magnéto mais qu’on entende le jingle puis le présentateur et les invités ; les cadreurs doivent être prêts à écouter toutes les indications du réalisateur et à réagir rapidement, etc. »

8 heures de direct et quelques bouffées d’adrénaline plus tard…

Héloïse Lerenard, étudiante en 2ème année de DUT MMI, a été très impressionnée par la quantité d’informations gérées par l’équipe et le rythme effréné du travail en régie : « j’avais le rôle de présentatrice. Mais quand je n’étais pas sur le plateau, j’étais script, je devais gérer le temps et montrer à ceux qui sont sur le plateau le temps de parole restant. En coulisses, je voyais le jeu de ping-pong d’Anaël Rodet, le réalisateur, et des autres membres de l’équipe : « Fais un plan large sur l’invité. Passe à la présentatrice. Maintenant, tu fais un plan large sur les deux présentateurs… Tout allait très vite et était vraiment millimétré. Je ne voyais pas ça comme ça. J’ai été vraiment surprise de voir à quel point tout est réglé comme du papier à musique. »
Antoine Fertier, également en 2ème année de DUT MMI, travaillait quant à lui en régie : « pendant le direct, j’étais truquiste : je devais faire apparaître les effets visuels et les génériques au bon moment. Je devais, par exemple, faire apparaître le générique au début de chaque émission, avec les couleurs correspondant à la localisation du département de formation, couper le direct au bon moment pour mettre un écran d’attente ou diffuser des émissions ou des reportages enregistrés, ou encore faire apparaître le logo dans un coin de l’écran ou les bandeaux contenant le nom des personnes interviewées. »

Les fameux éléments à faire apparaître au bon moment et l’ensemble des éléments graphiques et sonores ont été réalisés par 13 étudiants en DUT MMI dans le cadre de leur cours de motion design avec Sébastien Augier, enseignant en arts appliqués. Ils ont ainsi créé l’identité visuelle de la WebTV de l’IUT, le logo animé, le logo DSK2 (qui apparaît en haut à droite de l’écran) en version fixe et en version animée, les génériques, les bandeaux affichant les noms des personnes interviewées, l’écran d’attente, les fonds d’écran avec le logo de chaque structure ou de chaque département de formation, un générique en motion design, une signalétique print, etc.

La veille du direct, pendant l’enregistrement de certaines émissions qui seraient diffusées pendant la JPO, les éléments ont été testés, améliorés, d’autres ont été ajoutés : « Il fallait anticiper et réagir rapidement aux diverses demandes, explique Sébastien Augier. Même s’il s’agissait d’enregistrements, les étudiants étaient déjà en condition de direct et ça leur a permis d’être prêts pour le lendemain. On voulait mettre les étudiants en situation pour qu’ils ressentent le côté « sans filet » du direct : quand le Président de l’Université arrive, il faut que tout fonctionne mais rien ne dit que tout va marcher. C’est un vrai challenge !  » Monter une WebTV nécessite ainsi un vrai travail d'équipe entre étudiants, enseignants et ingénieurs. 

L’étape suivante ? Monter en gamme : « c’était la 1ère édition, on a essuyé les plâtres, concluent Alain Lamboux-Durand et Charles-Alexandre Delestage. On a produit quelque chose de tout à fait professionnel et c’est déjà en soi tout à fait satisfaisant mais maintenant on sait d’où on part et on pourrait probablement faire mieux. » Les idées d’amélioration et d’innovation sont déjà en cours, mais il faudra attendre la JPO 2020 pour voir leur mise en œuvre !

1 Ces étudiants étaient issus des DUT Carrières sociales (CS), Génie civil – Construction durable (GC-CD), Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO), Génie électrique et informatique industrielle (GEII), Métiers du multimédia et d’Internet (MMI), Mesures physiques (MP), Réseaux et Télécommunications (RT), Techniques de Commercialisation (TC).

2 DSK : DownStream Keyer. Procédé d'incrustation en régie réalisée en fin de traitement vidéo. Généralement, le bug antenne, les indications de sous-titrage, les coming-next sont incrustés par le procédé DSK (source : http://www.lenodal.com/)

Contact

IUT Belfort-Montbéliard

WebTV IUT
Web TV IUT
Web TV IUT
WebTV IUT
Web TV IUT
Web TV IUT
Tags