Jean-Yves Marzin remet la médaille d'argent du CNRS à John Dudley
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Une médaille d'argent pour John Dudley

John Dudley a été distingué par le CNRS pour l’originalité, l’importance et la qualité de ses travaux. Jean-Yves Marzin, directeur de l’Institut des sciences de l’ingénierie des systèmes, lui a remis le 11 octobre la médaille d‘argent du CNRS.

Ce néo-zélandais d’origine a été nommé professeur à l’Université de Franche-Comté en 2000, après avoir travaillé dans les universités de Saint Andrews et d’Auckland. Il est actuellement responsable  de l’équipe optoélectronique au département d’optique de l’institut FEMTO-ST. C’est un grand spécialiste des processus photoniques ultra-rapides et de l’optique non-linéaire.

On parle de non-linéarité quand deux effets superposés produisent un phénomène beaucoup plus complexe que la simple somme de ces effets. Il arrive par exemple qu’une impulsion laser ultra-rapide dans une fibre optique génère un vaste élargissement du spectre lumineux. Les recherches de John Dudley ont permis de mieux comprendre ces phénomènes dits de « supercontinuum ».

Il a également mis en évidence des analogies entre certains phénomènes non-linéaires en optique et la formation des vagues scélérates. Il s’agit de vagues d’amplitude extrême qui naissent de façon imprévisible sur une mer relativement calme. Leur origine avait été prédite, mais uniquement sur le plan théorique et mathématique. C’est l’équipe de John Dudley qui est parvenue, pour la première fois, à reproduire expérimentalement dans un système physique (une fibre optique) une onde similaire (le « soliton de Peregrine »).

Le champ des recherches menées par John Dudley et ses collaborateurs est vaste. Ces travaux, essentiels sur le plan fondamental, sont aussi porteurs de promesses pour l’avenir des télécommunications optiques car ils permettent d’envisager une démultiplication du volume d’informations transportées dans une fibre optique.

La cérémonie de remise de médaille s’est tenue à la Fabrikà sciences, devant une salle comble. Le ton protocolaire a vite été abandonné au profit de la convivialité. En plus de cumuler les succès scientifiques, John Dudley attire visiblement les sympathies.

Cette médaille va rejoindre le rang des nombreuses distinctions dont il a déjà fait l’objet : Membre junior de l’Institut universitaire de France de 2005 à 2010, Grand prix général Ferrié de la Société des électriciens et électroniciens en 2009, membre d’honneur de la société américaine d’optique en 2007, de l’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens en 2011 et de la Société Européenne d’optique en 2012.  Co-lauréat d’un RRC advanced Grand 2011 pour le projet multidisciplinaire Multiwave (Modélisation mathématique et étude expérimentale des instabilités non linéaires, des vagues scélérates et des phénomènes extrêmes), John Dudley est actuellement président de la Société européenne de physique.

Contact

Articles relatifs