Des mains tiennent une tablette sur laquelle on voit un gateau d'anniversaire.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Le master PSM fête ses 15 ans

L'anniversaire du master Produits et services multimédia, samedi 26 novembre à Montbéliard, a été l'occasion de rassembler d'anciens étudiants et de faire le bilan sur le succès de cette formation qui combine création et technologies numériques.

La filière Produits et services multimédia, également connue sous le sigle PSM, a été créée en 2001 à Montbéliard, dans le cadre d'un IUP Multimédia et technologies de l'information. Transformé en master en 2006, ce cursus aujourd'hui porté par l'UFR STGI est centré sur la conception, la réalisation et la diffusion de contenus multimédia en tout genre. Création d'images de synthèse, scénarisation, animation, vidéo, arts numériques, musique, ergonomie, environnements interactifs, réalité augmentée, internet, développement informatique... Avec ses aspects à la fois artistiques et techniques, ce diplôme a de quoi séduire les étudiants créatifs intéressés par les technologies actuelles. D'ailleurs, les enseignements s'adaptent d'année en année pour suivre les évolutions rapides des outils numériques. Le succès est au rendez-vous puisque ce master attire des étudiants venus de toute la France (environ 40 % des effectifs) et même de l'étranger.

Cette formation « touche à tout » fait la part belle aux projets menés en groupe, parmi lesquels les fameux projets Rhizome en première année. Jusqu'en 2012, il s'agissait de courts-métrages en images de synthèse dans lesquels les étudiants faisaient preuve d'une grande créativité. Depuis, ils se sont étendus pour devenir des projets transmédia dont le principe est d'immerger le public dans une histoire interactive et participative construite à partir de différents supports (sites web, réseaux sociaux, vidéos, créations musciales, affiches, jeux grandeur nature...). En deuxième année, les étudiants mènent également leur projet de fin d'études en groupe, sur un sujet de leur choix. On a ainsi vu naître par exemple, au cours des deux dernières années, une application mobile pour faciliter l'usage des transports en commun, un dispositif d'aide à la personne âgée faisant appel à différentes technologies (bracelet connecté, caméra portable, application mobile et site internet), de nouveaux outils de création musicale assistée par ordinateur ou encore des installations artistiques interactives.

Ce master remarqué à plusieurs reprises dans la presse nationale et même par les instances d'évaluation de l'enseignement supérieur1 se félicite d'avoir un bon taux d'insertion professionnelle. Effectivement, ceux qui décrochent leur premier CDI à la fin de leur stage de fin d'études ne sont pas rares. Ils deviennent chefs de projet multimédia ou web, développeurs d'applications mobiles, webdesigners, webmasters, UX designers, chargés de communication, directeurs artistiques ou, pour certains, chefs d'entreprise.

Depuis sa création, la filière PSM a formé 537 étudiants. Certains d'entre eux étaient présents le 26 novembre à Montbéliard, à l'occasion d'une fête d'anniversaire organisée sur le campus par l'UFR STGI et par des membres de l'association étudiante PlaSMa1. Venus de Belfort, Besançon, Colmar, Dijon, Annecy, Grenoble, Strasbourg, Lyon, Paris et même d'Espagne, ils ont rencontré les étudiants actuels en toute convivialité et échangé sur leur parcours professionnel. L'un des objectifs de la journée était également de lancer un réseau d'anciens.

Cette formation est ouverte aux titulaires d'une licence en Sciences du langage et de l'information, mais pas seulement. Il est désormais intégré dans un cursus master en ingénierie3 (CMI) en Information et communication de l'université de Franche-Comté

  1. Articles parus dans les revues Challenges et Le Nouvel Observateur. L'Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (AERES, devenue HCERES) a octroyé la note A+ à ce master en 2011 et 2014.
  2. Association des étudiants de PSM.
  3. Les cursus de master en ingénierie (CMI) sont adossés à des licences et masters classiques tout en offrant un complément de formation destiné à offrir une culture de l’ingénierie aux étudiants. Ils sont construits sur le modèle international du master of engineering.
PLaSMa PSM
"Que sont-ils devenus ?" - 15 ans de PSM

Contact

Ioan Roxin
responsable du master PSM
ioan.roxin@univ-fcomte.fr

Réseau d'anciens PSM
http://www.alumni-psm.fr

UFR STGI - Sciences, techniques et gestion de l'industrie

Un groupe vu du dessus dans le hall du sépartement PSM

Articles relatifs