Une place de Cracovie avec vue sur la cathédrale Sainte Marie
Louis Feige / (CC BY-NC-ND 2.0) Flickr

Witamy Polska !

Chaque année, les étudiants en deuxième année de DUT Gestion logistique et transport organisent un voyage d'études au printemps. La promotion 2016-2017 a choisi la Pologne…

Les deux premiers jours du voyage ont été consacrés à la découverte des joyaux architecturaux de la ville de Cracovie. À l'occasion d'un rallye photo, des petits groupes d’étudiants ont visité la basilique Sainte-Marie, un bijou flamboyant mélangeant art gothique et de la Renaissance, le château de Wawel qui fut l'ancienne résidence des rois de Pologne, le quartier juif, l’université de Jagellonne, dans laquelle Copernic et Jean-Paul II ont étudié, la halle Sukiennice (la halle aux draps) étendant ses arcades néogothiques sur la très animée place du marché… À cette liste s'ajoutent d'autres visites, telles que le musée de l’Aviation ou du musée Schindler (celui du film de Spielberg) retraçant la vie des habitants de Cracovie sous l’occupation nazie.

Un des points forts du voyage fut la visite du site d’Auschwitz-Birkenau. Le malaise et la gravité ont pris possession du groupe d'étudiants dès le passage sous le portail à l'entrée orné de la célèbre devise du camp « Arbeit macht frei » (le travail rend libre). Bien que baignée par un beau soleil de printemps, l’ancienne caserne transformée en camp de concentration transpire encore les horreurs qui y ont eu lieu. Tous les témoignages des étudiants sont allés dans le même sens : ils ont eu l’impression de côtoyer la face la plus sombre que peut prendre l’être humain. La visite de Birkenau n'a fait que renforcer ce sentiment. « La marche le long de la voie ferrée qui conduisait soit aux chambres à gaz dynamitées à la fin de guerre par les nazis pour détruire les preuves de leurs crimes, soit aux baraquements insalubres dans lesquels étaient entassés les travailleurs esclaves déportés, donne l’impression de suivre un cortège de fantômes sacrifiés par une idéologie démente », raconte l'enseignant accompagnateur.

Pour des raisons différentes, la découverte des mines de sel de Wieliczka fut elle aussi impressionnante : 300 kilomètres de galeries sur neuf niveaux, des lacs souterrains, des salles aux dimensions impressionnantes étayées par des « forêts » de charpente, une cathédrale et des chapelles créées à 135 mètres sous terre, sculptures et bas-reliefs… la démesure est partout. Pour la trentaine d'étudiants, ce fut une vraie source d’interrogation sur l’évolution de la logistique interne (approvisionnement en hommes, animaux et outils, difficultés pour sortir les produits du lieu de production, post acheminement, etc.).

Organisé de bout en bout par les étudiants, ce voyage d'une semaine a permis au groupe en charge du projet de se confronter à l'organisation logistique d'un tel séjour, et à l'ensemble des étudiants de trouver un écho direct à leur formation dans l'histoire parfois douloureuse de tout un pays.

Contact

Frédéric Bertin-Denis
frederic.bertin-denis@univ-fcomte.fr

IUT Besançon-Vesoul (site de Besançon)

03 81 66 68 21/68 22