photo-journee-personnes-agees-u-sports-065-4609.png
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Ludovic Faure

Une formation unique pour l'évaluation de la fragilité des personnes âgées à l'UFR SJEPG

L’UFR SJEPG1 de l’université de Franche-Comté a lancé cette année le diplôme universitaire ESAPAD2, autour de l’évaluation de la fragilité des personnes âgées. Cette formation, unique en France, est le fruit d’une collaboration avec le Pôle de gérontologie et d’innovation (PGI) de la région Bourgogne Franche-Comté, dont l’université est membre fondateur.

Suite à l’adoption de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement du 1er janvier 20163, le Pôle de gérontologie et d’innovation a mené un travail autour de la fragilité des personnes âgées à domicile. Dans cette optique, l’UFR SJEPG s’est associée avec le PGI et la Cnav4 pour créer un diplôme universitaire portant plus particulièrement sur les méthodes d’évaluation de la fragilité des séniors. « Ces évaluations doivent permettre de retarder, voire d’éviter, la perte d’autonomie des personnes âgées et de favoriser le bien vieillir à domicile » explique Isabelle Moesch, responsable pédagogique du diplôme universitaire ESAPAD. Un véritable enjeu pour notre société qui voit sa population de séniors s’accroître.

Adapter les pratiques professionnelles aux changements de la société

Pour Isabelle Moesch, l’objectif de la formation, dont la 1ère session a commencé cette année, est clair, « nous accompagnons les évaluateurs dans la transformation du métier de chargé d’évaluation de la fragilité des personnes âgées, ». Afin qu'ils ne pensent plus en termes de « curatif » mais bien de « préventif ». En effet, évaluer assez tôt la fragilité d’une personne âgée permettra de mettre plus facilement en place des actions correctives et ainsi éviter qu’elle n’entre en situation de dépendance.

Mêlant sociologie, droit, politiques sociales, psychologie, ou encore médecine, ce diplôme cherche à apporter des apports à la fois théorique et pratique pour élaborer une méthodologie solide d’évaluation.

Une formation basée sur l'échange

La formation accueille aussi bien des professionnels déjà en poste, que des personnes en reconversion professionnelle. C’est le cas d’Annelyse Valot, ancienne assistante vétérinaire, qui souhaite maintenant ouvrir une maison pour séniors autonome en zone rurale. « Cette formation m’apporte beaucoup dans le domaine de la gérontologie, estime-t-elle, sans elle, j’aurais vraiment manqué de connaissances ».

Pour Déborah Landry et Maryam Kasprzak, chargées d’évaluation, il était important de suivre cette formation pour enrichir leurs compétences, partager et échanger avec d’autres professionnels. Mais la formation va plus loin en « mettant des mots sur ce que je vis au quotidien », souligne Maryam. « Ça nous remet en question, on prend plus de recul, renchérit Déborah. Les cours nous questionnent et bouleversent vraiment nos pratiques ». Une chose est sûre pour Maryam « On en sortira différente ! »

À travers ce type de formation, l'université de Franche-Comté s'adapte aux nouveaux enjeux et besoins de la société.

 

1 Unité de formation et de recherche en Sciences juridiques, économiques, politiques et de gestion

2 Diplôme universitaire Évaluateur social de l’autonomie des personnes âgées à domicile

3https://www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr/actualites/la-loi-relative-ladaptation-de-la-societe-au-vieillissement

4 Caisse nationale assurance vieillesse, rattachée à l’Assurance retraite de la Sécurité sociale

Contact

Tags