Jacques Bahi lors de la cérémonie des voeux.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 

Une année pleine d'ambitions

Le 15 janvier, le président de l'université de Franche-Comté a présenté ses vœux pour 2018. Solidarité, qualité et rayonnement international du territoire figuraient parmi les axes clés de son discours.

La cérémonie des vœux de l'Université de Franche-Comté s'est déroulée cette année sur la scène de la Rodia. Une façon de symboliser le nouveau partenariat culturel établi entre l'UFC et ce lieu dédié aux musiques actuelles.

Jacques Bahi a placé ses vœux sous le signe de la solidarité et de l'union, afin que « l'enseignement et la recherche irriguent l'ensemble des territoires ». « Là où l'université avance, l'intolérance et l'extrêmisme reculent », a-t-il déclaré. Faisant référence à l'actualité et à la situation des migrants, il a émis le souhait « que l'humanité et le partage l'emportent sur l'égoïsme et le repli ».

Il a rappelé que l'université de Franche-Comté compte une proportion importante (23%) d'apprenants internationaux et qu'elle œuvre pour le rayonnement international de son territoire. En raison de sa situation géographique, ellle entretient des relations privilégiées avec les établissements d'enseignement supérieur et de recherche suisses dans des collaborations d'envergure (Communauté du savoir, le Collégium smyle...). Parmi celles-ci, le projet interrégional laboratoire de l'égalité (PILE) à travers lequel l'UFC et l'université de Genève luttent ensemble contre les stéréotypes et pour davantage de mixité.

Jacques Bahi a affirmé que l'Université de Franche-Comté a fait de la qualité un objectif prioritaire. Elle s'est distinguée par la qualité de l'accueil des chercheurs étrangers, par celle de l'organisation de son service formation continue et, depuis de nombreuses années déjà, par la qualité de l'enseignement du Français langue étrangère au CLA. L'établissement a également engagé une démarche pionnière d'assurance qualité pour les formations. Après deux années d'expérimentation avec des groupes pilotes, c'est l'ensemble du corps enseignant qui va être incité en 2018 à s'engager dans un processus d'amélioration pédagogique permanente.

L'un des axes essentiels de la qualité des diplômes est le lien formation-recherche. Un lien que les collégiums s'attachent à développer au delà des barrières disciplinaires. Le président a également souligné le fait que la recherche continue de se développer en suivant le tempo du projet I-Site porté par la COMUE UBFC. « L'ESR en Bourgogne-Franche-Comté fait désormais partie des plus peformants au niveau national comme l'attestent les résultats obtenus aux programmes d'investissement d'avenir, encore récemment1».

Ces vœux ont été l'occasion de mettre en lumière les projets majeurs que l'université mène aux côtés de ses partenaires. Certains, comme Grand Besançon synergie campus,  Transformation d'un territoire industriel2 à Montbéliard, ou encore la Maison universitaire de l'éducation (MUE) viennent d'être lancés. D'autres poursuivent leurs avancées : à Belfort Écocampus va rentrer dans sa phase opérationnelle. À Besançon, des travaux sont prévus sur le site de l'Arsenal, non loin de la future Cité des savoirs et de l'innovation où seront réunies les bibliothèques universitaire et d'agglomération. Le campus de la Bouloie accueillera un learning center et sera réaménagé dans une perspective « sport, environnement, bien-être». Le jardin botanique y sera installé et réorganisé en Jardin de la découverte et des savoirs...

La cérémonie était aussi celle du lancement du 60e anniversaire du CLA. Après l'intervention du président et de son équipe, Frédérique Pénilla, directrice de ce centre universitaire de renommée internationale a fait une rétrospective de soixante années d'enseignement des langues et présenté les principaux rendez-vous de cette année anniversaire.

  1. Projets Nouveaux cursus universitaires (NCU) Réussir innover transformer mobiliser (RITHM) et EUR, prolongation du labex Action « Ingénierie et innovation au travers des sciences physiques, des hautes technologies et de l'interdisciplinarité (EIPHI) ».
  2. Territoires d'innovation grande ambition (TIGA)
Le président et son équipe sur la scène de la Rodia
La salle de concert de la Rodia remplie.
Jacques Bahi et son équipe sur la scène de la Rodia
Frédérique Penilla, directrice du CLA, tenant un micro et des feuilles de papier
Tags 

Articles relatifs