Un étudiant pousse un géoradar à la Citadelle.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Un vaste chantier d’archéologie débute à Besançon

Il s’agit de révéler et d’étudier le patrimoine médiéval chrétien de la ville. Un premier sondage vient de commencer à la Citadelle : un site qui, jusqu’à présent, n’avait jamais fait l’objet de fouilles.

Besançon était une grande ville épiscopale à l’époque médiévale. Pourtant, la période de christianisation située entre le IVe et le XIe siècle est mal connue. Le laboratoire Chrono-environnement et les services d’archéologie de la Ville ont décidé de s’associer dans un programme de recherches pour étudier, pendant trois ans, les nombreux vestiges encore présents à Besançon.

Plusieurs sites sont visés, parmi lesquels les alentours de la cathédrale Saint-Jean, bâtie à l’emplacement d’anciennes églises paléochrétienne et carolingienne, l’église Saint-Pierre, celle de la Madeleine, ou encore l’abbaye Saint-Paul, pour n’en citer que quelques-uns. Cette année, les recherches vont porter sur l’église Notre-Dame, située à côté de la faculté des lettres (UFR SLHS), et l’église Saint-Etienne. Celle-ci était, d’après les documents historiques, importante et de grandes dimensions. Elle a été détruite par Vauban lors de la construction de la Citadelle. Malgré sa notoriété, cette dernière n’avait jusqu’à présent jamais fait l’objet de fouilles archéologiques. Un sondage y a débuté le 9 mars, pour déterminer s’il reste des traces de l’église sur place.

Morana Causevic-Bully, du laboratoire Chono-environnement, coordinatrice du projet aux côtés de Marie-Laure Bassi, précise : « De nombreux étudiants de licence et de master vont être impliqués dans ce projet. Ces perspectives intéressantes pourraient attirer du monde dans la filière histoire de l’art et archéologie. » Les chantiers de fouilles vont faire appel à la fois à des méthodes classiques et à des technologies plus récentes (prospection géophysique, numérisation 3D…) Un gros travail de recherche historique sur les archives va être conduit en parallèle.

Ce programme baptisé Vesontio Christiana va aussi permettre de valoriser la ville sous un angle nouveau en dévoilant au public un pan méconnu de son patrimoine.

Ecoutez l'émission de radio campus sur le programme Vesontio christiana.

Contact

Laboratoire Chrono-environnement

Plusieurs personnes creusent un trou et déversent des cailloux dans une brouette.
Un étudiant prend des notes à côté d'une machine de prospection géoradar.
Un plan ancien sur lequel figure l'ancienne église
Morana Causevic et Marie-Laure Bassi
Trois membres des services d'archéologie parlent devant un plan.
Tags 

Articles relatifs