Camous bouloie SJEPG
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Ludovic Faure

Un nouveau diplôme universitaire pour former à la médiation

Vendredi 11 janvier, l’UFR SJEPG1 de l’université de Franche-Comté a ouvert un nouveau Diplôme universitaire (DU) Médiateur, en partenariat avec l’IRTS2 Franche-Comté.

Catherine Tirvaudey, Maître de conférence en droit privé et sciences criminelles et doyenne de l’UFR SJEPG, en est convaincue, « à terme, l’activité de médiateur sera une vraie profession encadrée juridiquement, elle fait partie des nouveaux métiers ». Ce DU Médiateur, dont elle est la co-responsable, « est dans le mouvement et anticipe les évolutions des métiers. Et nous voulons être prêts quand une nouvelle législation apparaîtra concernant cette profession ».

L’UFR SJEPG a été sollicitée par l’IRTS Franche-Comté qui disposait déjà d’un diplôme d’état de médiateur familial. L’objectif de cette nouvelle formation est de former à la médiation tout en apportant des connaissances sur le cadre juridique dans lequel cette activité s’inscrit.

Une formation dans l’ère du temps

Dans le monde juridique, l’institutionnalisation de la médiation se fait déjà sentir. Avec la loi de la modernisation de la justice du XXIe siècle de 2016, chaque cour d’appel se doit d’établir une liste officielle de médiateurs. Le projet de loi de programmation 2018 -2022 et de réforme de la justice vise également à rendre obligatoire la médiation lors d’une affaire juridique.

« La médiation a pour but de permettre aux parties en litige de trouver une solution par la discussion, de rétablir la communication, tout en ne prenant pas partie pour l’un ou pour l’autre » explique Catherine Tirvaudey.

Un public cible varié

Hicham Bourbiza est référent parcours « valeurs de la République » à la préfecture de Belfort. Son rôle est de gérer les conflits, d’accompagner des parents en difficulté avec leur enfant ou encore des associations dont les projets sont en rapport avec les valeurs de la République. « La médiation est au cœur de mon métier. Toutefois, si je connais bien le terrain, je maîtrise moins les aspects juridiques. Ce DU m’apportera plus de connaissances que je pourrais mettre en pratique. »

Carole Huguet, avocate à Montbéliard, spécialisée dans le droit civil et le droit de la famille s’est également inscrite pour la formation. La médiation est souvent importante pour aplanir des situations dans les affaires qu’elle traite et de plus, comme elle le précise, « un nouveau projet de loi va la rendre obligatoire ». Ce qui l’intéresse dans ce DU, ce sont les cours sur la pratique de la médiation qui lui permettront d’approfondir ses connaissances sur le sujet.

Parmi les autres inscrits, on retrouve notamment un directeur d’hôpital, des éducateurs spécialisés, des experts judiciaires ou encore une récente diplômée en droit privé international. À l’instar de Catherine Tirvaudey, tous sont convaincus que le métier de médiateur est amené à se développer encore plus dans le monde juridique.

1 Sciences juridiques, économiques, politiques et de gestion

2 Institut régional du travail social

Contact

Responsables de formation

Tags