Plusieurs personnes en train de réfléchir autour d'une table. Derrière eux de nombreuses feuilles de papier griffonnées sont suspendues.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Un défi pour réinventer l'école

Environ 400 personnes se sont rassemblées pendant deux jours sur le campus des Portes du Jura pour participer au Hackaton, un challenge consistant à imaginer l'école du futur.

Le Hackaton organisé les 6 et 7 avril sur le campus des Portes du Jura à Montbéliard était à la fois un grand colloque et un concours. Treize équipes ont cogité 24 heures d'affilée sur un sujet qui leur a été dévoilé le matin de leur arrivée : imaginer l'école de demain. Ces équipes comportaient des enseignants du secondaire, des personnels administratifs, des collégiens et même des parents d'élèves, la plupart venus de la grande région, mais aussi de plus loin. Elles ont passé une nuit et une journée à élaborer leurs projets, puis à réaliser chacune une maquette et une bande-annonce vidéo pour les présenter.

Le jeudi 7 après-midi, dans un amphithéâtre comble et devant un jury présidé par le recteur de l'académie et composé de représentants des collectivités locales et du ministère de l'Éducation nationale, chaque équipe a exposé son projet en un temps limité. Méthodes innovantes oblige, le public avait à sa disposition de petits boitiers numériques pour voter en faveur de la meilleure bande-annonce.

Trois équipes ont remporté le premier prix, à commencer par celle du lycée Toussaint Louverture, de Pontarlier, dans la catégorie « éducation zone de vie ». Celle-ci a fait preuve d'humour en se présentant comme une équipe rendue dépressive par des locaux vieillissants et peu attractifs. Elle a proposé une réhabilitation du collège avec la mise en place d'espaces de travail collaboratifs (salle d'étude en îlots, espace multimédia…) mais aussi d'espaces de détente. Dans la catégorie « pédagogie », c'est l'équipe du lycée Parc Chabrières (Oullins) de l'académie de Lyon qui a été récompensée. Son idée : un établissement qui se consacrerait entièrement à la pédagogie par projet. Un tel système suppose des aménagements d'emploi du temps, c'est pourquoi l'équipe a développé une plate-forme informatique permettant aux élèves de créer eux-mêmes leur emploi du temps, en fonction de leurs besoins, en planifiant par exemple des temps de rendez-vous avec des enseignants référents ou des temps de travail en groupe.

Dans la catégorie « créativité design », c'est l'équipe du collège Gérôme de Vesoul qui l'a emporté. Ce sont les collégiens eux-mêmes qui, après avoir suivi des conférences et interviewé différents spécialistes, ont présenté un projet de collège coloré, ouvert, lumineux, avec du mobilier adaptable pour créer un environnement propice à l'autonomie et au bien-être des élèves. Le prix du public a plébiscité la bande-annonce en faveur d'un collège ouvert sur la nature réalisée par l'équipe du lycée de Quetigny et qui parodiait l'ancienne publicité pour la marque de nourriture pour chien Royal Canin. Le jury a accordé son prix spécial au lycée Mandela d'Audincourt. Deux autres prix ont été délivrés : celui du Fablab pour l'équipe du collège Mozart (Danjoutin) et celui du fair-play pour le collège Pierre Vernier (Ornans).

En parallèle de ce challenge, les participants ont pu assister à de nombreuses conférences  sur des sujets comme la pédagogie innovante, le design thinking, la reconfiguration des espaces d'un collège, l'utilisation des serious games (jeux sérieux) en classe, les MOOC (massive online open courses), la classe éloignée en réseau, ou encore la pédagogie par projet, dispensées par des intervenants venus de toute la France mais aussi de Suisse et du Canada. Certains ont proposé des retours sur leurs expériences, par exemple sur l'utilisation de l'oral en mathématiques, la mise en place d'une webradio, ou encore la réalisation d'un blog avec les élèves. Sur le salon, quelques sociétés tenaient des stands pour proposer des produits liés à l'innovation pédagogique ou numérique. Il était d'ailleurs possible de participer au Hackaton à distance par l'intermédiaire d'un robot.

Cet évènement qui aura donné à de nombreux enseignants l'occasion de se rencontrer et d'échanger afin de trouver des pistes pour renouveller leurs pratiques professionnelles a été organisé par le rectorat de l'académie de Besançon, en partenariat avec l'université de Franche-Comté, Pays de Montbéliard agglomération (PMA), Numérica1 et Canopé2.

  1. Société d'économie mixte dédiée au développement des technologies de l'information et de la communication
  2. Éditeur de ressources pédagogiques public

Contact

Rectorat de l'académie de Besançon
Voir les vidéos des participants

ESPE - École supérieure du professorat et de l'éducation

trois hommes en train de discuter sur des chaises node
Une jeune fille et deux femmes adultes travaillent ensemble souriantes autour d'un ordinateur.
Un jeune homme prépare une maquette.
Un amphithéâtre plein vu depuis l'estrade.
Dans un amphithéâtre, une personne montre un petit boitier numérique orange qui ressemble à une calculatrice.
Cinq personnes portant les mêmes tee-shirt sur une estrade présentant une maquette.
Deux collégiennes, l'une tenant un micro, présentent une maquette.