Valorisation des boues et biodéchets
UFR STGI
Auteur 

Un colloque pour rencontrer des professionnels

Les étudiants en première année de master Gestion de l'environnement à l'UFR STGI ont participé aux journées techniques de l'Association scientifique et technique pour l'eau et l'environnement.

Le master Gestion durable de l'environnement (GDE) forme de futurs professionnels capables d'intervenir dans des domaines appliqués liés aux normes, aux procédures et aux risques environnementaux. Les étudiants apprennent à établir des diagnostics et à définir des solutions pratiques ou des outils d'aide à la décision pour répondre aux besoins spécifiques des entreprises ou des collectivités territoriales. Cette formation peut également s'effectuer en Cursus de master en ingénierie (CMI), sous l'intitulé Environnement et territoire. Les étudiants bénéficient alors d'un complément de formation, de stages et de projets, par rapport au master classique.

Les étudiants de première année de ce master et de ce CMI se sont rendus à Colmar les 14 et 15 novembre pour y assister aux « Automnales » de l’Association scientifique et technique pour l’eau et l’environnement (ASTEE). Ces journées techniques d'envergure nationale  portaient cette année sur la « valorisation des boues et des biodéchets de la source à la ressource ». Ces journées s'adressent en principe aux ingénieurs et techniciens des collectivités et à leurs partenaires, à la recherche d’éléments de connaissances et de retours d’expérience. En assistant aux conférences, les étudiants ont pu en apprendre davantage sur cette problématique, à travers de nombreux aspects : réglementation, organisation à l’échelle du territoire, valorisation des biogaz, contribution des méthaniseurs à la transition énergétiquen, etc.

Certains étudiants ont eu la possibilité de jouer le rôle de rapporteur lors d’ateliers pratiques. Ces ateliers portaient sur trois thèmes : l’utilité et les conditions d’utilisation des mélanges des déchets dans le procédé de méthanisation, la procédure de mise en place d’un méthaniseur au sein d’une collectivité territoriale et enfin l’acceptabilité de l’évolution de la gestion des déchets par le grand public. Ces étudiants ont pu présenter une synthèse des échanges des trois ateliers lors d’une séance plénière, devant une assemblée à l’écoute.

D’autres ont eu l’opportunité de rencontrer des professionnels lors d’un « speednetworking » organisé le soir du 14 novembre. Le principe de cette rencontre est le suivant : chaque étudiant échange avec un professionnel pendant un temps imparti, à la fin duquel il change d'interlocuteur, et ainsi de suite. Ils ont ainsi pu appréhender les différents débouchés dans le domaine de l’environnement et s'informer sur les différents recruteurs potentiels.

« Ce colloque était une excellente occasion pour nos étudiants de mettre un pied dans le monde professionnel », a déclaré Patrice Tissandier, enseignant dans ce master.

Contact

UFR STGI - Sciences, techniques et gestion de l'industrie

Articles relatifs