Un étudiant sur un aéroglisseur.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Un aéroglisseur pour les cobayes

Onze étudiants en mécanique ont gagné le défi proposé par l’émission télévisée « On n’est pas que des cobayes » en réalisant une structure sur coussin d’air capable de porter plusieurs personnes.

Le défi lancé aux grandes écoles par l’émission de vulgarisation scientifique de France 5 « On n’est pas que des cobayes » consistait à construire, en à peine plus d’un mois, un aéroglisseur. Gaël Chevallier et Émeline Sadoulet-Reboul, enseignants au département Mécanique de l’UFR Sciences et techniques, se sont fait le relai de ce concours auprès de tous leurs étudiants. Un groupe de onze volontaires, quatre en deuxième année de CMI Mécanique, électronique, automatique et sept en première année de master Mécanique et ingénieries, s’est ainsi constitué1.

Pour faire fonctionner un aéroglisseur, on insuffle de l’air sous une surface rigide. Celui-ci est maintenu captif par un système de « jupe » : une bâche qui se gonfle comme un pneu et assure l’étanchéité. C’est cet air sous pression qui soulève la structure et lui permet de glisser.

Les étudiants n’ont pas choisi la facilité en cherchant à  construire un véhicule de grande taille qui puisse supporter plusieurs personnes, ce qui est beaucoup plus difficile à réaliser techniquement qu’un petit aéroglisseur circulaire. « Pour gagner, on a voulu se démarquer des autres équipes », expliquent-ils.

Ils se sont répartis en petits groupes et ont travaillé d’arrache-pied, se réunissant en dehors des heures de cours, se documentant, réalisant des plans et des calculs afin de choisir les bons matériaux et de concevoir le système de sustentation. Ils ont finalement opté pour des plaques de polystyrène, pour la légèreté, et de contreplaqué, pour la rigidité. Pour la propulsion, ils ont utilisé un souffleur de feuilles aimablement prêté par l’UFR ST.

Découpe, ponçage, assemblage... Après avoir dépensé beaucoup d'énergie et d’énormes quantités de colle et de ruban adhésif, ils ont pu passer aux essais techniques. Les premiers n’ont pas été tout à fait concluants : l’appareil a réussi à se soulever mais, trop instable, n’est pas parvenu à glisser. Les étudiants ont alors démonté leur système pour procéder à plusieurs ajustements. 

La deuxième série d'essais a été la bonne : ils ont enfin pu grimper sur leur véhicule, d’abord un à la fois, puis à plusieurs, et faire quelques glissades sur une route du campus. Ils ont prouvé leur réussite en réalisant eux-mêmes une vidéo qu’ils ont envoyée à l'équipe d'« On n'est pas que des cobayes ».

Leur ambitieuse stratégie a payé : ils sont sortis vainqueurs du défi et les téléspectateurs ont pu découvrir leur création dans l’émission diffusée le vendredi 22 mai sur France 5.

voir l'émission

  1. Il s'agit de Johan Baron, Laura De Galvez, Camille Jeannot, Aymene Barhoumi, Alexandre Caillot, Omar El Azzousi, Théophile Chonlaghe Dongue, Grégory Gonzalez, Romain Boirin, Jean-Baptiste Horman et Jonathan Fanene.

Contact

Emeline Sadoulet-Reboul
03 81 66 60 21 / 63 48
emeline.sadoulet-reboul@univ-fcomte.fr

Gael Chevallier
03 81 66 52 69
gael.chevallier@univ-fcomte.fr

Un groupe d'étudiant et leurs enseignants posent devant l'aéroglisseur.
Deux étudiantes installent l'aéroglisseur.
Un étudiant teste l'aéroglisseur pendant que l'autre démarre la propulsion.

Articles relatifs