Un groupe d'étudiants dans un laboratoire de langues du CLA
Ludovic Godard - UFC
Auteur 

Soixante ans d'apprentissage des langues

En 2018, le Centre de linguistique appliquée (CLA) de l'université de Franche-Comté fête ses 60 ans. C'est aujourd'hui le plus grand centre universitaire pour le français langue étrangère (FLE) et l'un des centres d'enseignement des langues les plus réputés au monde. Il accueille chaque année plus de 4 000 étudiants et stagiaires, en provenance des cinq continents.

L’histoire commence en 1958, quand Bernard Quémada, professeur de linguistique française, lexicologue, a l’idée d’établir à Besançon un institut de langue et civilisation française. Il obtient alors le soutien du doyen de la faculté des lettres Lucien Leurat et du maire de Besançon Jean Minjoz. Rapidement, le centre se développe et acquiert une dimension mondiale grâce à des méthodes d’enseignement révolutionnaires pour l'époque comme l’utilisation de l’audiovisuel. Les premiers laboratoires de langues sont créés, la méthodologie en FLE et la linguistique appliquée se développent. Dès l’origine, il s’agit d’accueillir toutes les langues, et Besançon voit affluer en stage l’été et le reste de l’année plus de 500 professeurs venus des quatre coins du monde.

En 1968, c'est l’effervescence pédagogique. Les initiatives du centre se redéploient vers l’alphabétisation des travailleurs migrants. Au tournant des années 1980, le CLA crée de nouveaux outils autour du français sur objectifs spécifiques1, tout en restant pionnier dans l’utilisation de la vidéo et des techniques audiovisuelles. Il continue à inventer des méthodes, à expérimenter autour de la gestuelle pour la compréhension et l’intercompréhension, à prendre en compte les aspects non verbaux en didactique des langues. Il approfondit et refonde l’approche communicative et l’enseignement de la grammaire.

En 1992, le CLA s’installe sur les bords du Doubs dans les locaux de la City et continue à défricher des terrains nouveaux : l’évaluation linguistique des migrants, la prise en compte de l’affect et des émotions dans l’acquisition, l’apprentissage précoce, les nouvelles technologies qui se développent parallèlement.

Identifié comme centre expert en ingénierie des formations en langues, le CLA est sollicité par des universités du monde entier. Il s’adapte aux évolutions de l’enseignement du français à l’étranger et se transforme en un espace vivant pour le dialogue des langues et des cultures. Il accroît ainsi son influence scientifique internationale. S'il construit sa réputation avec le FLE, le CLA développe aussi l’enseignement d’autres langues vivantes : anglais, allemand, espagnol, russe, portugais, italien, arabe, chinois, japonais… Il diversifie ses publics, s’adressant aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers, aux étudiants, aux collégiens, lycéens, aux actifs et aux retraités. « C’est donc un véritable " CLA pour tous " qui s’est développé et qui s’affirme aujourd’hui. » a déclaré Frédérique Pénilla, sa directrice, lors du discours qui a marqué le lancement officiel de cet anniversaire, pendant la cérémonie des vœux de l'université de Franche-Comté, le 15 janvier. De nombreux évènements sont programmés en 2018 pour célébrer ces soixante années d'apprentissage des langues.

  1. Cette dénomination désigne la langue liée à un domaine professionnel particulier, avec son jargon et ses usages. Il peut s’agir par exemple du français du tourisme, de celui des affaires, de celui de la médecine ou même de la mode.

Source : discours de Frédérique Pénilla

Contact

Centre de linguistique appliquée - CLA

Frédérique Penilla, directrice du CLA, tenant un micro et des feuilles de papier
Tags 

Articles relatifs