Quatre étudiantes russes en train de chanter
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Semaine des peuples russes

Une étudiante russe a organisé une série d’évènements destinés à valoriser la diversité culturelle de son pays d’origine.

Anastasya Chernigina est étudiante en deuxième année de master Langues étrangères appliquées. Originaire de Vladimir1, en Russie, elle est arrivée à Besançon il y a un peu plus d’un an. Cette jeune femme volontaire et dynamique a pris l’initiative d’organiser  une  « Semaine des peuples russes » du 7 au 11 octobre 2013 pour faire découvrir au public la richesse et la diversité culturelle de son pays natal. « J’avais très envie de sortir de l’image véhiculée par les médias européens et de montrer ma propre vision de la Russie» explique-t-elle.

Sur le territoire russe vit en effet une multitude de peuples dont la richesse culturelle et les traditions sont parfois méconnus des russes eux-mêmes. Anastasya Chernigina a choisi de présenter aussi bien de la littérature que de la musique, de la danse ou du théâtre. Des contes de l’Altaï aux berceuses biélorusses, elle a voulu dépeindre son pays à la manière impressionniste : « C’est un portrait par petites touches,  dont l’ensemble devient évident quand on prend du recul » déclare-t-elle.

Pendant cette semaine se sont succédé des concerts, des conférences, des projections cinématographiques et des soirées conviviales dans des lieux très divers. Ces rencontres ont donné lieu à de nombreux échanges, notamment entre les étudiants russes francophones et les français russophones qui ont préparé ensemble des lectures de textes et des chants. Cette « Semaine des peuples russes » a rencontré un succès satisfaisant avec de 30 à 300 personnes selon les jours. Certains participants auront suivi assidûment l’ensemble des évènements proposés.

Bien qu’il se soit agi de sa première expérience d’organisation événementielle, Anastasya Chernigina a réussi à mener son projet à bien avec l’aide de quelques étudiants volontaires et le soutien de nombreux partenaires2. L’ampleur de la tâche ne l’a pas effrayée : « J’ai voulu faire quelque chose de bien. Il y a beaucoup d’enthousiasme en Russie, c’est peut-être notre qualité nationale » conclut-elle. Son projet a bénéficié du Fonds de soutien et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE) de l’UFC.

  1. Vladimir est une ville située non loin de Moscou qui fait partie du « golden ring ».
  2. Radio Campus, le collectif Meuh, le CROUS, le département de russe de l’UFR SLHS, la Maison européenne de l’imaginaire, Borella editions.
Portrait d'Anastasya Chernigina
groupe de spectateurs attentifs
Plusieurs personnes en train de danser
Deux jeunes filles en train de chanter et de jouer de la guitare.
Claude Gouin, de radio campus Besançon
Personnes devant un buffet