Anne-Emmanuelle Grossi, Amy Westling et Jean-Paul Tarby
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

Renforcer la coopération franco-américaine

La venue à l’université d’Amy Westling, consule générale des États-Unis à Strasbourg, le 28 janvier, a permis d’échanger sur de futurs projets de collaboration et d'échanges internationaux.

La Franche-Comté fait partie du district du consulat des États-Unis à Strasbourg. Amy Westling, qui a pris ses fonctions l’été dernier, n’avait pas encore eu l’occasion de venir dans la région. Sa visite, le 28 janvier, lui a permis de découvrir l’université, à travers son Centre de linguistique appliquée (CLA). Elle s’est déclarée agréablement surprise : « J’ai passé une année en France pendant mes études. À l’époque, je pensais qu’il n’y avait pas d’autre choix que Paris. Je suis ravie de voir que la Franche-Comté offre des possibilités très intéressantes pour nos étudiants. » Ceux-ci peuvent effectivement apprécier le cadre de vie agréable et le fait d’étudier dans une université « à taille humaine ».

Le CLA propose des stages de langues intensifs pendant les mois d’été et des stages de langues associés à une préparation à l’entrée à l’université pour ceux qui veulent suivre un semestre dans une de ses composantes. « Ces deux formules s’avèrent particulièrement adaptées pour les étudiants américains qui sont moins enclins qu’auparavant à s’engager pour des mobilités d’un an », a fait remarquer Anne-Emmanuelle Grossi, qui dirige à la fois le CLA et la Direction des relations internationales et de la francophonie.

Un temps d’échanges entre la consule et des membres de ces deux services a permis d’envisager les collaborations possibles avec les USA, le renforcement de ces coopérations faisant partie des objectifs de l’université. Anne-Emmanuelle Grossi, qui a récemment visité de nombreuses universités américaines, a expliqué : « Aux États-Unis, les stages à l’étranger commencent à se développer, or, nous avons une expérience de l'organisation de ces stages qui intéresse les Américains ». Le CLA développe également la formation à distance à travers des séries de « webinaires » (séminaires web) autour de thématiques spécifiques, qui ont débuté l’an dernier et seront reconduits cette année.

Un futur master international

Un projet de master international dans le domaine de la didactique du français langue étrangère (FLE) est à l’étude. Premier du genre, ce master répondrait à un réel besoin de formation des enseignants aux USA, en particulier dans certains États qui développent le plurilinguisme comme la Louisianne, le Minnesota ou l’Utah. Ce dernier a une politique particulièrement ambitieuse puisqu’il vise 66 % des diplômés du supérieur bilingues en 2020. Dans ces États, des collèges et lycées proposent la moitié des cours en français. Le seul frein à l’expansion de ce type de classe est le manque d’enseignants qualifiés. Dans ce contexte, l’expertise du CLA pour l’enseignement du français langue étrangère (FLE) est particulièrement bienvenue.

Il s’agirait d’un master tripartite entre l'UFC et les universités de l’Utah et de la Louisiane qui ouvrirait à la rentrée 2015 ou 2016. Au sein de l’UFC, il impliquerait non seulement le CLA mais aussi l’école supérieure du professorat de l’éducation (ESPE), l’UFR Sciences du langage, de l’homme et de la société (SLHS) et le Centre de télé-enseignement universitaire (CTU). Il offrirait aux étudiants franc-comtois l’opportunité d’étudier dans une université américaine sans avoir à payer les frais d’inscription correspondants, chacun restant inscrit dans son établissement d’origine. Il leur permettrait également d’enseigner aux USA.

Amy Westling s’est montrée très intéressée par tout ce qui lui a été présenté. « N’hésitez pas à nous solliciter pour appuyer vos projets de coopération », a-t-elle proposé. Elle a également affirmé se tenir à la disposition des étudiants américains venus discuter avec elle et promis de revenir avec l’ambassadrice, peut-être au cours du fameux « Tour du monde en 80 plats » organisé par le CLA chaque année.

Après avoir quitté les locaux de l'université, la consule s'est rendue dans deux lycées bisontins, en compagnie de Jean-Paul Tarby, délégué académique aux relations européennes et internationales (DAREI). Cette visite des établissements d'enseignement de la région était en effet organisée par le rectorat de l'Académie de Besançon. 

Contact

Anne-Emmanuelle Grossi
Directrice des Relations internationales et de la Francophonie
Directrice du Centre de linguistique appliquée
03 81 66 52 01
anne-emmanuelle.grossi@univ-fcomte.fr

Centre de linguistique appliquée - CLA

Amy Westling discute avec des étudiants.
Tags 

Articles relatifs