IUT Belfort-Montbéliard, site du Techn'hom à Belfort
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Marie Réaux

Quand le DUT devient bachelor...

À partir de la rentrée 2021, les Instituts Technologiques Universitaires (IUT) proposeront un parcours en 3 ans, conférant le grade de licence aux étudiants qui seraient diplômés d'un BUT (Bachelor Universitaire de Technologie). 

Le 18 juin dernier, la Commission Consultative Nationale des IUT a ratifié la proposition de cadrage du Bachelor Universitaire de Technologie (BUT). Ce nouveau diplôme sera déployé dans les 17 spécialités des deux IUT de l'Université de Franche-Comté mais que devient le DUT, comment le BUT va s'intégrer, quels sont les principaux changements par rapport au DUT ? Réponses avec Anne-Laurence FERRARI, Directrice de l'IUT de Besançon-Vesoul de l'Université de Franche-Comté.

Pouvez-vous nous éclairer sur les objectifs majeurs de cette réforme ?

Ce nouveau diplôme permettra aux étudiants d’allier encore plus la théorie et la pratique. Dès la première année, l’alternance est possible pour découvrir le monde de l’entreprise et de la vie professionnelle. « Le BUT et son cadrage national incarnent les valeurs et missions des IUT : un diplôme national offrant une adaptation locale et une professionnalisation par la technologie, répondant ainsi aux enjeux de la société actuelle et de demain », précise l’ADIUT (Association des directeurs d'IUT) dans un communiqué.

Ce nouveau parcours en trois ans permet d'obtenir le grade de licence avec la possibilité de se réorienter dès la 2ème année grâce au jeu des passerelles prévues dans l'arrêté qui rappelle que « l'établissement assure la flexibilité des parcours et (...) la réorientation des étudiants par l'organisation de passerelles entre formations ».

Le Bachelor Universitaire de Technologie s'appuiera pour deux tiers sur un programme national et pour un tiers sur des adaptations locales permettant ainsi de prendre en compte l'environnement local et la réalité du monde professionnel et des besoins des territoires.

En résumé, il permettra :

  • une augmentation significative de l’insertion professionnelle à bac+3 ;
  • une adaptation des rythmes d’apprentissage sur l’ensemble du parcours pour plus de réussite, notamment des bacheliers technologiques, et dans la perspective d’une adaptation à une plus grande diversité des profils des futurs bacheliers ;
  • une meilleure articulation du parcours avec les autres formations du cycle L (LG, LP, BTS, CPGE), à travers des passerelles ;
  • une personnalisation des parcours et une hybridation des publics (formation initiale et formation tout au long de la vie).

Est-ce la fin des DUT  ?

À partir de la rentrée 2021, les IUT proposeront un parcours de formation en trois ans, conférant aux étudiants 180 crédits ECTS1. Mais attention la création de ce nouveau diplôme ne supprime pas le DUT. Les étudiants de ce nouveau parcours de licence professionnelle pourront également être diplômés au niveau intermédiaire de 120 crédits (niveau bac+2) avec la délivrance du DUT. 

Comment les formations vont-elles être construites ?

Pleinement conçu sur l’Approche par Compétences (APC), chaque parcours du Bachelor Universitaire de Technologie sera adossé à un référentiel de compétences qui viendra structurer et assurer, au travers des niveaux de développement identifiés, la progression et la professionnalisation de l’étudiant au cours des trois années de formation. À l'université de Franche-Comté, chacune des 17 spécialités de BUT proposera au maximum 5 parcours qui seront, au choix des IUT, inscrits dans l’offre de formation et adaptés à hauteur d’un tiers des référentiels de formation, pour assurer une adéquation et une cohérence avec les besoins des territoires et des publics.

La phase de rédaction des référentiels de formation des trois années du BUT va maintenant s’étendre sur les prochains 18 mois dans le souci de ne pas négliger la mise en perspective du cursus au regard de l’ajustement nécessaire à l’accueil des nouveaux bacheliers de 2021.

À qui va s'adresser ce BUT ? Comment y accéder ? 

La formation sera toujours sélective et le parcours sera intégré dans Parcoursup. Les spécialités existantes déjà dans le cadre du DUT seront conservées. L'arrêté prévoit le suivi de 2 000 heures d'enseignements encadrés pour les spécialités du secteur « production » et 1 800 heures pour les spécialités du secteur d'activités « services ». Une place serait faite au travail en mode projet et les étudiants suivront 600 heures de projet tutoré ainsi que 22 à 26 semaines de stage.

 _

Le Bachelor Universitaire de Technologie participera donc pleinement au développement de l’offre de formation professionnalisante de premier cycle sur tout le territoire. En s’appuyant sur les valeurs portées par les IUT et par son approche modulaire basée sur les compétences, ce projet conçu comme une innovation majeure pour la professionnalisation de l’ensemble du premier cycle rompt avec le caractère tubulaire de la formation actuelle au profit d’un parcours de formation ouvert et flexible. Il repositionne l’offre de formation des IUT dans le cycle Licence en refondant le diplôme pour aboutir à une proposition de parcours de formation agile, attractif pour des publics diversifiés qui souhaitent s’engager dans la vie active et plus lisible pour les entreprises. 

 

1 Le Système européen de transfert et d’accumulation de crédits ou ECTS, est un système de points développé par l'Union européenne dans le cadre du processus de Bologne. Il a pour objectif de faciliter la lecture et la comparaison des programmes d'études au sein d'un pays et dans les différents pays européens.

Tags 
dut