Un pare-brise de voiture vu de l'intérieur avec des lignes lumineuses colorées sur la route.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 

Mobilités du futur dans le Nord Franche-Comté

Le 28 septembre avait lieu le lancement officiel du programme Mobicampus, campus des métiers et des qualifications, porté par le rectorat et la Région, auquel est associée l’université de Franche-Comté.

Le but des campus des métiers et des qualifications est de soutenir, par la formation, certaines politiques territoriales de développement économique et social. Ces campus regroupent les acteurs de la formation professionnelle (établissements d'enseignement secondaire et d'enseignement supérieur, de formation initiale ou continue) autour d’un secteur d’activité soutenu par les collectivités et les entreprises.

Dans le Nord Franche-Comté, il s’agit des mobilités, un secteur très développé, autour de l'automobile notamment. L’académie de Besançon, la Région Bourgogne-Franche-Comté et Pays de Montbéliard agglomération (PMA) ont obtenu en janvier dernier une labellisation  « Campus des métiers et des qualifications » pour leur programme Mobicampus : « Automobile et mobilités du futur dans le Nord Franche-Comté ». Celui-ci s’articule autour de deux axes économiques : la production industrielle et la conception et la réalisation de services de mobilité utilisant des technologies numériques. Le lancement officiel a eu lieu le 28 septembre au lycée polyvalent de Montbéliard.

L’université de Franche-Comté, par l'intermédiaire de deux de ses composantes – l'UFR Sciences, techniques et gestion de l’industrie (STGI) et l'IUT de Belfort-Montbéliard –, intervient en appui dans ce projet, sur les aspects formation et insertion professionnelle. Elle va contribuer à construire et à assurer des parcours de formation en relation avec ces thématiques. De nombreux domaines ciblés par Mobicampus, comme l’énergie, la motorisation, les interfaces homme-machine, l’écologie du véhicule, sont en effet déjà présents dans les formations universitaires, du DUT au master. « Même la formation en gestion urbaine du département Carrières sociales de l'IUT peut s’intègrer dans ce projet car les mobilités s’envisagent aussi sous l’angle sociétal »,  remarque Bruno Viezzi, directeur de l’IUT Belfort-Montbéliard. Une nouvelle licence professionnelle intitulée Mobilités numériques devrait d’ailleurs ouvrir à la rentrée 2017.

  1. Cette labellisation est attribuée par une commission composée de représentants des collectivités régionales, des recteurs, de l'Association des régions de France (ARF), des inspections générales de l'éducation nationale, des directions du ministère chargé de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et du ministère en charge de l'Économie. Elle est valable quatre ans et renouvelable.

Articles relatifs