Panonceau, à l’effigie de la République Française, apposé sur une façade d'une étude notariale.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Catherine Tondu

Les notaires quittent l’étude pour l’université

Les collaborations entre le secteur du notariat et l'université de Franche-Comté se développent. Une ouverture bénéfique tant pour les professionnels que pour les étudiants.

Il valait mieux attendre les vacances universitaires pour accueillir les notaires sur les bancs de la fac. Les notaires et leurs collaborateurs, clercs, assistants juridiques, archivistes, négociateurs immobiliers, secrétaires, auxquels se joindront des magistrats de la cour d’appel de Besançon : ils seront entre 750 et 900 à investir les amphis de droit de l’université de Franche-Comté pour une journée d’étude le 29 octobre. Une rencontre au sommet puisque les professionnels de toute la Franche-Comté seront au rendez-vous, et un partenariat régional inédit entre spécialistes de terrain et acteurs du monde universitaire.

Un projet né à la chambre interdépartementale des notaires sous la présidence de Me Brigitte Racle, qui a poursuivi la gestion du dossier après la fin de son mandat en mars dernier. « Le notariat est en pleine réforme. Les textes de loi se multiplient et sont en constante évolution, de même que certains aspects techniques liés à l’exercice de la profession. L’un de nos atouts pour relever le défi que posent ces mutations réside dans notre capacité à nous tourner vers l’extérieur, à la fois vers des confrères d’autres pays européens pour partager nos expériences, et en direction de l’université pour collaborer de façon plus large avec ses spécialistes et bénéficier de formations pointues. »

Cette volonté d’ouverture rejoint le credo de Catherine Tirvaudey, directrice de l’UFR Sciences juridiques, économiques, politiques et de gestion (SJEPG) de l’université comtoise, militant en faveur de la coopération.

« Nous proposons une licence professionnelle Métiers du notariat et un master 1 en droit privé qui peut déboucher vers un master 2 en droit notarial proposé à l’université de Bourgogne, rappelle-t-elle. Des professionnels viennent régulièrement dispenser des cours dans ces formations, et ils représentent l’expérience de terrain dont nos étudiants ont besoin dans leur cursus. » Catherine Tirvaudey souligne par ailleurs que ce type d’expérience donne l’occasion de redécouvrir l’université, « qui sait être en phase avec le monde du travail et représente un vivier de compétences adaptées à ses attentes ».

La journée d’étude s’articulera autour de formations proposées à la carte, s’adressant à chacun des métiers et fonctions liés au notariat. Un dispositif dans lequel les étudiants ne sont pas oubliés, bénéficiant eux-aussi des enseignements du séminaire et d’échanges avec les professionnels avec qui ils seront demain amenés à travailler…

Article paru dans le journal en direct n° 260 de septembre-octobre 2015.

Contact

Catherine Tirvaudey
03 81 66 67 40
catherine.tirvaudey@univ-fcomte.fr

Tags 

Articles relatifs