Préparation de la Waldorf salad
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

L’engagement social des étudiants valorisé dans leur diplôme

Les étudiants internationaux peuvent apprendre le français tout en s’investissant dans des actions auprès d’enfants et de personnes âgées ou handicapées. Cette unité d’enseignement pas comme les autres proposée par le CLA et l’association ESN est comptabilisée dans leur cursus.

ESN1 Besançon a pour vocation d’accueillir les étudiants qui viennent dans le cadre de programmes d’échanges internationaux et de favoriser leur intégration en organisant diverses activités. Cette association membre d’un réseau européen développe notamment un programme baptisé « Social Erasmus » qui propose aux étudiants de s'investir dans des actions au profit de la population locale. ESN Besançon s’est associé au Centre de linguistique appliquée (CLA) de l’université de Franche-Comté pour inscrire ce programme dans une unité d’enseignement libre2. Un projet auquel l’établissement a tout de suite adhéré, l’immersion culturelle faisant traditionnellement partie de ses méthodes pédagogiques3. « Les étudiants viennent au CLA pour apprendre le français en France. Il n’y a pas d'apprentissage d’une langue sans découverte de la culture et des valeurs qui la sous-tendent », insiste Hélène Vantier, directrice adjointe. Ainsi, pendant l’année universitaire 2016-2017, une quarantaine d’étudiants internationaux ont participé, aux côtés d'habitants de Besançon, à des activités qui leur ont donné l’occasion de s'exprimer en français, de découvrir la société française mais aussi de faire connaître leur propre pays.

CLA - ESN
Témoignage : Ramon LOPEZ

Un esprit de solidarité et de partage

Parmi ces activités : des ateliers de cuisine internationale et intergénérationnelle. Les étudiants ont rencontré les résidents de maisons de retraite pour discuter et établir un menu en rapport avec les traditions culinaires de leur pays. Ils sont ensuite allés faire les courses au marché, ce qui leur a permis de découvrir les produits locaux et de communiquer avec les commerçants. Ensuite, tous se sont mis aux fourneaux pour confectionner entrées, plats et desserts. Le repas s'est prolongé par diverses activités ludiques. « Pour les personnes âgées, c’est rassurant de voir ces jeunes très ouverts qui sont dans un esprit de partage », constate Marie-Madeleine Bouhelier, directrice de la résidence Marulaz. Un apéritif espagnol, des ateliers d'initiation aux langues et des débats intergénérationnels ont également eu lieu. C'est cette dernière activité qu'a préférée Hind Moussaoui, étudiante algérienne : « On a comparé les visions de la retraite et les politiques sociales dans nos différents pays, c'était génial ! » Athyqah Ahmad Zannie, étudiante malaisienne, renchérit : « Moi, j’ai participé aux olympiades, un jeu sportif. C’était incroyable pour moi ! Dans mon pays, les personnes âgées ne sont pas aussi actives, j’aimerais beaucoup être comme vous quand je serai vieille ! »

Les étudiants ont également rencontré les élèves d'écoles maternelles et de lycées pour présenter leur culture à travers de petites animations. Maggy Nuninger, enseignante d’anglais au lycée professionnel Condé, commente : « Il n’y a pas d’assistant de langue en lycée professionnel, et c’est dommage, c'est pourquoi nous participons à plusieurs actions mises en place par l'association ESN. Nos élèves se montrent très enthousiastes quand on leur donne l'occasion d'échanger avec des étrangers. » Certains ont même fait bénévolement de l'aide aux devoirs avec l’association PARI4 du quartier Planoise. D'autres rencontres ont été organisées régulièrement avec des personnes handicapées encadrées par le service loisirs, culture, vacances de l'ADAPEI. Selon Romaric Vieille, responsable de ce service, « ce sont des personnes très autonomes mais très isolées. Elles sont ravies de rencontrer d'autres gens que les éducateurs et leur familles, et de découvrir le monde ailleurs qu'à la télévision ». Ainsi, les étudiants internationaux ont animé des ateliers bricolage, des tournois de jeux de société, des quiz, des concerts et des sorties. Ils ont aussi participé à plusieurs collectes, distributions alimentaires et à un goûter de Noël avec les Restos du coeur.

CLA - ESN
Témoignage : Hakeem HAIDAR

Toutes ces activités sont incluses dans le cadre d’une véritable unité d’enseignement, qui donne lieu à l'obtention de crédits européens (ECTS)5. Deux évaluations ont lieu : l'une formelle, sur la base d'une soutenance orale et d'une réflexion interculturelle, et l'autre informelle, tout au long du semestre. Catherine Nicolet-Bernardot, enseignante au CLA, est responsable du pilotage et de l’évaluation de cette UE libre engagement étudiant : « Cette expérience leur donne l’occasion de prendre des risques en langues. On voit chez eux un véritable changement d'état d'esprit, avec des efforts, un dépassement de soi. » C'est l'avis d'Athyqah Ahmad Zannie :« Ça a amélioré ma confiance en moi. Quand je serai prof de français en Malaisie, c’est quelque chose que je pourrai raconter à mes élèves ». Une belle expérience humaine assortie d'une plus-value linguistique. « Même professionnellement, ça m’a ouvert des portes ! raconte Hind Moussaoui. C'est comme cela que j'ai découvert l'ADAPEI, que j'y ai effectué un stage, puis un service civique et bientôt un job d'été... »

Ce modèle d’unité d’enseignement libre « engagement étudiant » unique en France devrait être développé et étendu l'an prochain. En effet, les étudiants comme les habitants de la ville sont demandeurs de ce type d’échange interculturel qui permet de lutter contre l’isolement et d'offrir une ouverture sur le monde.

Ce projet a été mené en lien avec de nombreux partenaires : le CCAS de Besançon (Maison des seniors et résidences autonomie de la ville), le rectorat de l'académie de Besançon, plusieurs écoles et lycées du Grand Besançon, la Maison de l'Europe, l'Association de loisirs pour les enfants différents mais déterminés (ALEDD), l'ADAPEI, l'association PARI, les Restos du coeur, les Francas, le foyer des jeunes travailleurs (FJT) Les Oiseaux. Il s'inscrit dans le cadre du projet innovant « Le 24 » du CROUS de Besançon.

CLA - ESN
Témoignage : Maisarah MOHD MARDI
  1. Les unités d'enseignement libres sont des modules facultatifs que les étudiants peuvent suivre pour obtenir des crédits ECTS supplémentaires. Il en existe dans des domaines variés : langues, sport, art, science...
  2. Erasmus student network (ou ESN) Besançon est une association étudiante créée en 2004. Ses quarante bénévoles partagent des valeurs de respect, de diversité et de solidarité.
  3. Le CLA a un service culturel très actif. Il propose également une UE Stage et découverte en milieu socioprofessionnel de 80 heures dans son programme Langue, culture et société.
  4. La vocation de PARI est d’accompagner l’enfant dans sa scolarité, de faciliter l’insertion scolaire, sociale et professionnelle des jeunes, de lutter contre les discriminations sociales et culturelles en favorisant l’égalité des chances.
  5. European credits transfer scale. C'est un système de crédits destiné à l’enseignement supérieur utilisé en Europe. Chaque unité d'enseignement validée donne lieu à l'obtention de crédits. En France, un an d'études correspond environ à 60 crédits. Un crédit équivaud à environ 25 à 30 heures de travail.
Tags 

Articles relatifs