Auteur 
Delphine Gosset

À l'école du dispositif médical

Les candidatures pour les inscriptions à l'ISIFC sont ouvertes. Cette école de l'université forme des ingénieurs du secteur biomédial et de la santé aptes à travailler dans l'industrie et dans les centres de soins. Panorama d'un cursus où on invente la santé du futur.

Un étudiant et une étudiante penchés sur un même document.
Ludovic Godard - UFC

L'ISIFC accueille chaque année une cinquantaine d'étudiants détenteurs d'un bac + 2, moitié filles, moitié garçons, venus d'horizons divers. Le cursus marie les sciences pour l'ingénieur (mathématiques, informatique, physique, chimie, automatique, matériaux...) aux sciences de la vie et de la santé (biologie, biochimie, pathologie...). Des enseignements sont également consacrés à la culture générale et d'entreprise.

Une étudiante, en gros plan, un oeil fermé, effectue un réglage sur un appareil optique.
Ludovic Godard - UFC

La formation donne une large part à la pratique. Ici, un TP en salle de physique des ondes. En mêlant optique, mesure physique, électronique et traitement d'image, les étudiants découvrent le principe de fonctionnement de certains instruments médicaux. Cette étudiante cherche à qualifier l'efficacité du guidage de la lumière dans une fibre optique, comme celles qu'on utilise en endoscopie.

Deux étudiants dans une salle de TP, l'un tient un disque d'une main et un mètre ruban.
Ludovic Godard - UFC

Autre exercice de TP : mesurer et contrôler la qualité et la température de couleur de la lumière d'un système d'éclairage de bloc opératoire (scialytique). Il s'agit d'un élément essentiel de sécurité : en effet, la lumière affecte la façon dont le chirurgien va pouvoir distinguer les tissus des vaisseaux sanguins. Si cet éclairage produit trop de chaleur, le sang risque aussi de coaguler. Les étudiants apprennent à reproduire toutes les mesures de contrôle et de caractérisation nécessaires au bon réglage de l'appareil, conformément à une norme internationale. Ils réalisent ainsi l'importance des aspects réglementaires dans leur futur métier.

Deux étudiantes testent un endoscope dans une valise.
Ludovic Godard - UFC

Initiation à l'endoscopie. Le matériel utilisé est fourni par l'hôpital. Ces étudiantes sont en train de rechercher des polypes à l'intérieur d'un colon artificiel placé dans une valise. Après avoir appréhendé les contraintes liées à la manipulation de cet appareil, elles seront plus à même de trouver des idées adéquates pour améliorer son fonctionnement.

Une main équipée d'un nouveau modèle d'attelle.
Ludovic Godard - UFC

Comment s'exercer au métier d'ingénieur de conception à travers un petit concours... Chaque équipe se voit confier un même cahier des charges avec pour objectif la création d'un nouveau modèle d'orthèse. Les étudiants doivent aller jusqu'au bout de la démarche : invention, modélisation numérique, conception assistée par ordinateur, jusqu'à la fabrication du prototype grâce à une imprimante 3D.

Un homme en blouse pousse une seringue reliée à un appareil dans les locaux du service biomédical.
Ludovic Godard - UFC

Le cursus inclut quatre stages obligatoires : un stage d'été en immersion, un stage en entreprise, un stage dans un service recherche et développement et un stage en milieu hospitalier. Ici, Stéphane Mbianzi et Antoine Dugenet, au service biomédical du centre hospitalier régional universitaire (CHRU). Leur mission : améliorer les protocoles de maintenance des appareils.

Romaric Bouillard en blouse teste son système de fixation sur le bras d'un patient.
Ludovic Godard - UFC

Romaric Bouillard, en stage au service d'hémodialyse, s'est intéressé à la fixation des aiguilles et cathéters. Il a cherché à déterminer les causes des problèmes de désinsertion, de plaies et d'infection. Pour ce faire, il a enquêté auprès de patients et de soignants. L'analyse des besoins qu'il a réalisée pourra éventuellement guider par la suite la conception de nouveaux systèmes de fixation.

Damien Radeade réalise des mesures dans le service radiothérapie.
Ludovic Godard - UFC

Damien Rageade est en train de réaliser l'une des étapes des cycles de calibration et d'étalonnage des machines, qui sont réalisés régulièrement au service de radiothérapie. Sa tutrice, radiophysicienne dans ce service du CHRU de Besançon, est d'ailleurs une ancienne étudiante de l'ISIFC. Elle porte la responsabilité technique et juridique de la bonne utilisation des appareils. Un point crucial pour les patients compte-tenu des risques liés à l'exposition aux rayons.

Une jeune fille en blouse examine un écran pendant qu'un jeune homme inspire dans un appareil.
Ludovic Godard - UFC

Anne Frech, au service explorations fonctionnelles respiratoires du CHRU. Son objectif : améliorer l'ergonomie d'un dispositif permettant de mesurer et de quantifier le volume respiratoire. Ce système est utilisé pour certains sportifs, pour les asthmatiques ou encore pour évaluer l'effet de certains médicaments...

Floriant Paupert, en blouse et charlotte, s'apprête à placer une poche de sang dans une centrifugeuse.
Ludovic Godard - UFC

Florian Paupert a cherché à améliorer les méthodes de séparation de plasma sanguin à l'Établissement français du sang (EFS), tout en tenant compte des procédures de sécurité et de contrôle qualité essentielles dans ce domaine.

Trois jeunes femmes en blouse blanche à la laverie du service d'endoscopie digestive.
Ludovic Godard - UFC

Marion Sechier, à droite, et Amandine Dufaug, à gauche, en train d'observer le travail d'une infirmière dans la laverie du service d'endoscopie digestive. Immédiatement après cette période de stage, elles ont intégré l'entreprise Biotika de l'ISIFC (cf. ci-après) et travaillé sur un moyen d'améliorer l'accès endoscopique aux voies biliaires.

Deux étudiants assis devant un ordinateur à côté d'un mannequin transparent avec un coeur/=.
Ludovic Godard - UFC

Biotika est un exemple de la pédagogie active pratiquée dans l'établissement. Il s'agit d'une entreprise rattachée à l'ISIFC où environ la moitié des étudiants travaillent. Ils y occupent chacun un poste et élaborent ensemble des solutions originales, en réponse à des besoins réels exprimés par différents commanditaires. Ceux qui ne souhaitent pas s'investir dans Biotika peuvent réaliser, en binôme, un projet de recherche dans un laboratoire.

Un homme pose devant une machine au service biomédical du CHU.
Ludovic Godard - UFC

Yannick Fourgeux était technicien hospitalier au CHRU, au service biomédical. Il a repris une année d'études à l'ISIFC, avec une validation des acquis de l'expérience (VAE) qui lui a permis d'obtenir le titre d'ingénieur biomédical. Il travaille toujours dans le même service.

Une salle de conférence pleine.
Ludovic Godard - UFC

L'ISIFC propose également de la formation continue auprès des professionnels, notamment avec « la rentrée du dispositif médical », journée spécifique sur les affaires réglementaires organisée chaque année.

le bâtiment de l'ISIFC
Ludovic Godard - UFC

L'ISIFC est une école d'ingénieurs certifiée par la commission des titres d'ingénieurs (CTI). Elle est installée depuis 2010 dans un bâtiment situé à la jonction du campus de la Bouloie et de la technopole Temis, à Besançon.

Contact

ISIFC - Institut supérieur d'ingénieurs de Franche-Comté

Articles relatifs