vue extérieure du bâtiment principal de l'U-sports
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Catherine Tondu

Le sport, une dynamique pour l’entreprise

Le master Activités physiques adaptées et santé (APAS) propose aux étudiants une initiation à la création d'entreprise.

Réputés énergiques et volontaires, les sportifs ne sont pas à court d’idées quand il s’agit de mettre leurs acquis et leur savoir-faire au service de la société, au point même d’imaginer créer leur propre entreprise. Pour les motiver dans ce sens et apporter un soutien à leurs initiatives, le master 2 APAS (Activités physiques adaptées et santé) dispensé à l’U-Sports de l’université de Franche-Comté, intègre à son cursus un module sur la création d’entreprise. Business plan, choix d’un modèle économique, innovation, propriété intellectuelle sont des notions que les étudiants apprennent à maîtriser grâce aux cours assurés par des enseignants de l’Incubateur d’entreprises innovantes de Franche-Comté.

« La formation APAS prépare de futurs cadres à une intervention scientifique, technique et organisationnelle visant, dans le domaine de l’activité physique, la prévention, l’évaluation et le suivi de handicaps moteurs ou mentaux, et de pathologies telles que l’obésité, le diabète, le cancer, les maladies cardiaques ou pulmonaires », explique Fabienne Mougin-Guillaume, responsable du master.

Point d’orgue de l’initiation à la création d’entreprise, le concours des Entrepreneuriales a vu deux projets étudiants récompensés : Fitjob par le prix « gouvernance féminine », et Adaptir dans la catégorie « développement durable - énergie du territoire ». Le premier souhaite prévenir les douleurs chroniques voire les troubles musculo-squelettiques (TMS) liés au travail, en proposant aux salariés échauffement matinal, renforcement musculaire ou marche, des séances assorties de recommandations et de conseils. Un bienfait pour la personne comme pour l’entreprise, qui aura, elle, à souffrir moins des arrêts de travail liés à ces difficultés. Le second s’intéresse à la pratique du tir à l’arc, dont les bénéfices sur la posture, l’équilibre et le renforcement du haut du corps sont reconnus. Les étudiants ont mis au point une prothèse, un décocheur adapté pour les personnes ayant perdu l’usage d’une main, afin qu’ils aient la possibilité de pratiquer cette activité et de profiter de ses vertus rééducatives en complète autonomie. Les projets du master APAS sont tous réalisés avec des étudiants d’autres disciplines, une collaboration apportant une dimension supplémentaire au projet.

« Les activités physiques pour améliorer la santé au travail sont pensées et adaptées en fonction des besoins et de l’organisation des structures. Les propositions seront différentes si l’on s’adresse à un supermarché ou à un bureau d’études » La démarche adoptée par les étudiants fait encore figure de pionnière en France. Documentée, testée, et récompensée, elle donnera peut-être lieu à la création d’une société de services… Le projet en tout cas est dans les tiroirs.

Article paru dans le numéro 265 de juillet 2016 du journal en Direct.

Contact

Fabienne Mougin-Guillaume
03 63 08 25 85
fabienne.mougin-guillaume@univ-fcomte.fr

Articles relatifs