Portrait de Laurence Ricq
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

L'apprentissage désormais possible jusqu'à 30 ans

L'âge limite d'entrée en apprentissage a été repoussé dans certaines régions. Ce changement dans la législation va permettre à l'université de Franche-Comté d'accueillir de nouveaux publics. Explications avec Laurence Ricq, vice-présidente chargée de la formation tout au long de la vie et des relations avec le monde socioéconomique.

 Qu'est-ce qui a changé au niveau législatif ?

Un décret publié au Journal officiel du 31 décembre 2016 a fixé, à titre expérimental, l'âge limite d'entrée en apprentissage à 30 ans au lieu de 26 précédemment, dans sept régions, dont la Bourgogne-Franche-Comté. L'un des objectifs est de réintégrer des demandeurs d'emploi dans le circuit professionnel afin de sécuriser les parcours, les formations en alternance ayant généralement de bons résultats en matière d'insertion.

Quelles sont les implications de ce décret ?

Jusqu'à présent, l'apprentissage se concevait surtout comme parcours de formation initiale. Désormais, il sera davantage ouvert à des personnes qui ont déjà interrompu leurs études et souhaitent les reprendre. En ce sens, on est bien dans l'esprit de la formation tout au long de la vie qui vise à effacer petit à petit la distinction entre formation initiale et formation continue, en permettant à tout un chacun d'acquérir régulièrement de nouvelles compétences et connaissances.

En quoi l'université de Franche-Comté est-elle concernée ?

Cette expérimentation va nous permettre d'accueillir de nouveaux publics en apprentissage. L'université de Franche-Comté compte actuellement 474 apprentis sur 628 alternants. L'une des particularités de l'apprentissage dans l'enseignement supérieur est qu'on y observe un taux de rupture de contrat extrêmement faible.

Quels sont les projets de l'université en matière d'alternance ?

C'est une formule que nous nous continuons à déployer, parce que nous sommes convaincus que c'est une voie d'excellence et un gage de bonne insertion professionnelle. Nous proposons 53 formations en alternance dans des secteurs très variés1. Toutes sont ouvertes aux contrats de professionnalisation et 29 à l'apprentissage. Presque toutes nos licences professionnelles peuvent être suivies en alternance et, d'ici peu, elles le seront toutes. Nous sommes passés de cinq à douze masters concernés en cinq ans. Avec ces formations, nous cherchons à augmenter le nombre d'alternants et à développer les relations avec le monde socioéconomique. Notre réflexion porte également sur la pédagogie et sur les compétences que nos cursus permettent d'acquérir, dans une optique d'amélioration de la qualité des formations et de l'insertion professionnelle.

  1. Gestion, commerce, droit, finances, assurance, économie, mathématiques appliquées, logistique, génie civil, BTP, génie industriel, mécanique, productique, robotique, métrologie, électronique, informatique, télécommunications, communication, ressources humaines, intervention sociale, agroalimentaire, biotechnologies, biomédical, sécurité, chimie...

Contact

Laurence Ricq
vice-présidente chargée de la formation tout au long de la vie
et des relations avec le monde socioéconomique
directrice du service Formation continue
laurence.ricq@univ-fcomte.fr

David Markezic
directeur du CFA-Sup FC
david.markezic@univ-fcomte.fr
http://www.cfasup-fc.com

Articles relatifs