Portrait d'Anne-Sophie Callignon et de Nathalie Thamin
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

La recherche en sciences du langage vient épauler les enseignants

Au Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles (CRIT), les travaux d'Anne-Sophie Calinon et de Nathalie Thamin sur la didactique du français langue de scolarisation permettent d’accompagner les enseignants du primaire et du secondaire dans leurs pratiques.

Nathalie Thamin a d'abord travaillé avec des professeurs des écoles en difficulté face à des élèves de maternelle qui parlaient uniquement le turc1. Cette chercheuse a réalisé des observations en classe pour analyser les situations et mettre en évidence les dysfonctionnements. « Les enseignants ne sachant pas toujours comment travailler avec ces élèves qui sont appelés à devenir bilingues, cela peut très vite conduire à une sortie prématurée du système scolaire », explique-t-elle. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, le bain linguistique ne suffit pas pour apprendre une nouvelle langue, « au contraire, il peut être d’une violence inouïe pour un enfant qui perd soudain tous ses moyens de communication. Certains se renferment et deviennent mutiques ». Les enseignants ont besoin d’être formés pour connaître certains aspects des mécanismes intellectuels en marche chez ces élèves qui apprennent le français dans le cadre de leur scolarisation. Il est par exemple indispensable de s’appuyer sur la langue d’origine afin que l’enfant puisse établir des liens. Bien évidemment, l'enseignant n'aura pas le loisir d'apprendre la ou les langues de ses élèves mais il pourra s'y intéresser de façon à établir des parallèles. « L’immersion linguistique ne fonctionne pas sans passerelles entre les langues, et le rôle de l’enseignant, c’est de construire ces passerelles, précise Anne-Sophie Calinon. Plutôt que de déposer des connaissances, il doit établir des passages, entre l’oral et l’écrit, entre la langue des élèves et la langue de l’école. » Il faut aussi régulièrement vérifier la compréhension et effectuer beaucoup de reformulations et de répétitions.

On ne fait pas des maths en maths, on fait des maths en français

Si la maîtrise de la langue est cruciale à l'école, elle ne l'est pas seulement pour les enfants allophones, mais aussi pour ceux dont le français est la langue maternelle. En effet, les compétences langagières jouent un rôle fondamental dans l'appropriation des connaissances quelles que soient les matières scolaires. « On ne fait pas des maths en maths, on fait des maths en français », remarque Anne-Sophie Calinon. L'interprétation erronée d'un terme dans un énoncé peut par exemple empêcher l'élève de s'engager dans la résolution correcte d'un problème mathématique. Cette chercheuse est associée au REPIC2, un groupe d'autoformation d'enseignants du second degré constitué au sein de l'IREM3. Les participants s’y réunissent chaque mois pour analyser des séquences de classe filmées, réfléchir sur leurs pratiques pédagogiques et discuter du rôle des compétences langagières dans l’apprentissage des mathématiques.

Ces différentes collaborations avec les enseignants du primaire et du secondaire s’inscrivent dans le cadre des projets de la fédération de recherche en éducation (FR EDUC)3. « Notre objectif n’est pas de proposer des recettes toutes faites mais d’apporter de la réflexion, des aides, d’écouter et de comprendre. Il faut prendre en compte l’environnement dans lequel s’inscrivent les équipes et les élèves pour parvenir à faire changer les représentations et les pratiques », déclare Nathalie Thamin. Ces deux chercheuses collaborent également avec le rectorat de l’académie de Besançon pour la diffusion des résultats de leurs travaux auprès des différents acteurs de la formation des élèves et des enseignants (inspecteurs d'académie, formateurs à l'ESPE...). Ces travaux de recherche nourrissent aussi les enseignements qu’elles dispensent dans la filière Sciences du langage à l'UFR SLHS. Pour des étudiants dont environ deux tiers se destinent à l’enseignement du français langue étrangère (FLE), en France ou à l’étranger, et dont un tiers passe le concours de professeur des écoles, ces réflexions sont loin d’être inutiles.

  1. Ces travaux ont été menés en partenariat avec le centre académique pour la scolarisation des nouveaux arrivants et des enfants du voyage (Casnav).
  2. REPIC : Recherche et pratiques innovantes au collège
  3. Institut de recherche sur l’enseignement des mathématiques. L'IREM est un centre de recherche sur l'enseignement des mathématiques regroupant enseignants, universitaires et chercheurs. Il propose, entre autres, des ressources et des formations aux professeurs de mathématiques du primaire et du secondaire.
  4. Cette fédération de recherche regroupe 13 laboratoires autour de travaux de recherche sur l'éducation et l'enseignement.

Contact

Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles - CRIT

Articles relatifs