Un homme asiatique de dos feuillette un document scientifique. Beaucoup de monde debout en arrière-plan.
Ludovic Godard - UFC
Auteur 
Delphine Gosset

La mécatronique attire du monde à Besançon

Près de 330 chercheurs venus des quatre coins de la planète étaient réunis à Besançon la semaine dernière pour parler de mécatronique intelligente.

La conférence internationale Advanced intelligent mechatronics (AIM) s’est tenue pour la première fois en France du 8 au 11 juillet. Habituellement, ce genre de rencontre est plutôt l’apanage des grandes métropoles, mais cette année elle a été organisée à Besançon grâce à l’institut FEMTO-ST. Nicolas Chaillet, directeur de ce laboratoire spécialisé dans les sciences pour l’ingénieur, s’est réjoui d’avoir enregistré « l’un des plus forts taux de participation pour cette treizième édition ».

Sur les 330 inscrits, 36 nationalités étaient représentées : la France, bien sûr, mais aussi le Japon, la Corée du Sud, les États-Unis, Taiwan, Singapour, l’Australie, l’Allemagne… Tous étaient venus prendre connaissance des dernières avancées dans le domaine de la mécatronique intelligente.

Ce terme, inventé dans les années 1960, désigne l’articulation entre la mécanique, l’électronique, l’informatique et l’automatique, combinées de manière à piloter un système complexe. La mécatronique permet de faire fonctionner les robots, les voitures, les appareils médicaux… Elle a d’innombrables domaines d’application.

Le colloque a commencé par des ateliers et tutoriaux, suivis par près de 300 présentations différentes sur des thèmes allant de la manipulation sans contact au contrôle des vibrations et du bruit, en passant par les robots grimpants et les interfaces homme-machine. Il a été rythmé par quatre sessions plénières animées par des sommités venues parler de leur spécialité, parmi lesquelles Takao Asami, vice-président de Nissan et Renault. À cette occasion, les organisateurs ont pensé à la relève en invitant et récompensant un jeune bachelier brillant et passionné de mécatronique.

Cette conférence internationale1 s’est clôturée par des visites de laboratoires et d’industries locales. En accueillant ainsi de nombreux chercheurs dont une majorité venus du continent asiatique, elle a contribué à la notoriété de l’institut FEMTO-ST. Comme tous les colloques, elle a été l’occasion de nombreux échanges et a fait naître des possibilités de collaboration.

  1. Elle a été organisée sous l'égide de deux sociétés savantes mondiales : IEEE (recherche et ingénierie dans le domaines électrique, automatique, robotque) et ASME (recherche et ingénieire en mécanique).

Contact

Nicolas Chaillet
03 81 85 39 97
Directeur de l'institut FEMTO-ST
http://www.femto-st.fr
http://www.aim2014.org

Une foule de gens.
Trois hommes asiatiques discutent entre eux. Du monde en arrière-plan.
Thibaut Raharijaona pose devant l'objectif. Beaucoup de monde en arrière plan.
Un jeune homme de dos devant un écran. Dans la salle un homme en costume assis lui pose une question.
Un amphithéâtre plein.
Takao Asami lors de sa présentation.
Portrait d'Amaury Leneutre
Trois jeunes hommes asiatiques discutent. L'uin regarde l'objectif en souriant.

Articles relatifs